Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Test: le Lenovo YogaBook ou le champion absolu du nomadisme!

Le YogaBook de Lenovo ne pèse que 690 grammes et possède deux caméras et un GPS...

Le YogaBook de Lenovo ne pèse que 690 grammes et possède deux caméras et un GPS…

D’aucuns auront probablement rêvé d’un netbook à la fois compact, maniable, léger et tout de même suffisamment puissant et bien conçu pour être utilisable, tout en étant abordable. Lenovo a donné naissance à l’incroyable YogaBook que nous avons découvert à l’IFA 2016 de Berlin. Test complet d’un appareil disponible dès 660 francs environ sur internet en version Windows 10 Pro.

Pour ce prix, ce Lenovo YogaBook doit composer avec un espace de stockage de 64 Go seulement. Au démarrage de l’engin, il reste un peu plus de 29 Go d’espace disponible. Il faut immédiatement préciser que dans sa version de base, il est possible de rajouter une carte micro-SD (max 128 Go) pour augmenter sa capacité. Mais est-ce nécessaire au moment du tout nuage pour cette surf-machine?

Côté puissance, ce champion du nomadisme qui ne pèse qu’environ 690 grammes, soit le poids d’une tablette de taille d’écran comparable, c’est-à-dire 10 pouces Full HD, bénéficie d’un Intel Atom x5-Z8550 (2,40 GHz 2MB) et de 4 Go de mémoire vive. Sur le navigateur Edge, sa carte graphique est suffisamment puissante pour absorber de la 4 K à 60 images par seconde sans broncher.

YogaBook honorablement puissant

Dans les faits, le démarrage de ce YogaBook est plutôt rapide. Après quelques secondes, le bureau est disponible. Après avoir installé Firefox et Silverlight, j’accomplis ce benchmark. A ma plus grande surprise, il atteint le score de 2950 points, contre un peu plus de 1900 pour un MacBook 2016, plus de deux fois plus cher…

Côté autonomie, le constructeur revendique 13 heures. En voulant optimiser la consommation de cet appareil, j’ai constaté que comme les Surface Book de Microsoft, il n’y a qu’un seul profil de gestion de l’énergie. On peut toutefois activer un économiseur. Ceci fait, l’autonomie du YogaBook semble même dépasser les données d’usine. Remarquable.

Revenons à un point particulier du YogaBook, c’est-à-dire sa surface tactile, qui est aussi un clavier (non mécanique). Il est aussi possible de l’utiliser comme une planche graphique, voire recouverte de papier pour numériser instantanément ses croquis. Mais comment ça fonctionne?

Lenovo Yoga Book.

Lenovo Yoga Book.

Test: le stylet polyvalent

Le Lenovo YogaBook est livré avec un stylet dont la pointe est interchangeable. Avec la pointe de base, il peut être utilisé ou sur l’écran tactile ou sur cette surface-clavier, également tactile. Avec différents logiciels, comme ArtRage Lite, proposé en version d’essai, il est possible de dessiner des croquis.

Sur l’écran tactile, on peut utiliser toute la puissance de Windows 10 et de son option de reconnaissance d’écriture pour prendre des notes sur ce qui devient une ardoise une fois son écran rabattu à 360 degrés grâce à l’ingénieuse charnière de Lenovo, une marque de fabrique enviable.

Une touche permet de désactiver cette surface-clavier ou pour l’utiliser comme une planche graphique ordinaire ou en l’habillant d’une sorte de bloc-notes à fixation magnétique. Sur des feuilles de papier spéciales recouvertes d’un réseau de point, on peut dessiner avec le stylet, transformé en stylo…

Lenovo Yoga Book.

Lenovo Yoga Book.

Lenovo YogaBook ou l’ultra mobilité

En effet, le stylet est livré avec trois «mines» de stylo à billes supplémentaires. Un système astucieux permet de retirer les différents appendices pour les remplacer par d’autres. Dommage que le corps du stylet ne possède pas un espace de stockage dévolu pour emmagasiner des accessoires.

Dans la vie de tous les jours, ce clavier surprend en bien. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il reste utilisable. Il faut fire qu’aujourd’hui nous sommes tellement habitués à tapoter sur tous ces écrans tactiles… Dommage que je n’aie pas trouvé l’option pour désactiver le retour haptique, pas forcément nécessaire… Enfin, le trackpad pourrait être plus grand.

Au final, j’ai été agréablement surpris par les performances de ce convertible tactile à la fois netbook, tablette et planche graphique. Cette surf-machine est peut-être aujourd’hui le meilleur outil taillé pour le nomadisme. Avec ce YogaBook, Lenovo laisse loin derrière ses concurrents, parfois très en retard technologiquement, comme Apple…

Xavier Studer

Apple MacBook 2016 vs Lenovo YogaBook vs Asus ZenBook.

Apple MacBook 2016 vs Lenovo YogaBook vs Asus ZenBook.

 

2 commentaires pour “Test: le Lenovo YogaBook ou le champion absolu du nomadisme!

  1. Rick
    12/12/2016 à 7:50

    L’écran ok pour une tablette, mais là c’est pas un peu petit. Y a-t-il un port USB? Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :