Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Téléphonie en 2016: des prix en dents de scie avec de fortes hausses!

Les smartphones s'utilisent jusque dans les piscines avec Sony...

Les smartphones s’utilisent jusque dans les piscines avec Sony…

Alors que d’aucuns continuent de se plaindre des tarifs pratiqués par les opérateurs helvétiques, la réalité est plus complexe. Selon les derniers indices publiés par l’OFCOM, certains prix de la téléphonie fixe ont par exemple baissé de près de 29% en 2016. Sur le mobile, les indices font surtout apparaître des hausses!

De manière générale, les variations de prix sont étroitement liées au type de consommation et aux formules choisies par les clients. Les baisses de tarifs ne sont par ailleurs pas toujours les plus importantes pour les plus gros consommateurs. Enfin, sur le mobile, le segment prépayé a été frappé par d’importantes hausses de prix…

Prépayé: de sournoises hausses de prix

En matière de téléphonie mobile, tous les profils d’usagers ont globalement profité de différentes baisses tarifaires, selon l’indice des prix des services mobiles. Le petit usager a vu sa facture diminuer de 2,8%, l’usager moyen de 3,7% et le gros usager de 1,4%, selon les données publiées en début d’année par l’Office fédéral de la communication (OFCOM).

Dans le détail, sur le marché des abonnements, les prix ont chuté de 8,4% et 9,5% pour les petits et moyens consommateurs, tandis qu’ils ont augmenté de 2,5% pour les gros usagers! Sur le segment des cartes prépayées, l’évolution des prix a été marquée par des hausses plutôt corsées compte tenu de l’évolution générale des prix: soit +15,6% pour un petit usager, +11,2% pour un consommateur moyen et +4,9% pour un accro du cellulaire.

Fixe: Swisscom soudain le plus avantageux

L’évolution semble plus claire sur le fixe. L’indice des services de téléphonie fixe calculé par l’OFCOM, basé sur les principaux opérateurs suisses, a fortement diminué de 28,6% pour un usager moyen par rapport à l’année précédente. Il existe toutefois de fortes variations tarifaires entre les opérateurs. Swisscom est par ailleurs passé de la dernière place à la première…

«En 2016, la position relative des trois opérateurs considérés pour chaque indice est identique pour chacun des profils d’usagers. UPC est l’opérateur le moins attractif, Sunrise se situe au centre et Swisscom est le plus avantageux», indique sur internet l’OFCOM. Concrètement, les fortes diminutions de prix enregistrées en 2016 pour les trois profils d’usagers s’expliquent en grande partie par l’apparition du produit «Line plus» de Swisscom.

Internet plus rapide et moins cher

L’accès à internet par le réseau fixe est également devenu plus avantageux. L’indice des services à large bande d’un usager moyen a diminué de 5,2% par rapport à l’année précédente. Le débit moyen des produits sélectionnés s’élève désormais à 61,4 Mbit/sec. En conséquence, l’indice de prix du Mbit/sec a diminué de 7,2% sur la même période, selon l’OFCOM.

Globalement, tout cela semble très intéressant. Attention toutefois aux conclusions hâtives. Même s’ils donnent une bonne idée de la tendance générale du marché, ces indices sont basés sur des paniers moyens qui ne correspondent pas forcément à l’usage de chaque individu. Et pas forcément au rôle central de l’internet mobile d’aujourd’hui (valeurs de 2012…). Par ailleurs, tous les tarifs ne sont pas pris en considération…

Xavier Studer

13 commentaires pour “Téléphonie en 2016: des prix en dents de scie avec de fortes hausses!

  1. Tricoline
    17/01/2017 à 6:40

    Je lis : « Swisscom le plus avantageux selon ….l’Ofcom « , c’est un gag ? une erreur de calcul ? ou bien alors l’état qui défend son chérubin …

  2. Yannick
    17/01/2017 à 7:22

    @Tricoline
    Comme quoi le lobbyisme ça fonctionne…

    • 17/01/2017 à 7:37

      Absolument pas. L’indice en question se base sur des chiffres clairement établis. La méthodologie est la même depuis des années et clairement publiée au bas des résultats. Tous les opérateurs sont libres de la consulter. Et pourquoi pas d’en tenir compte!

  3. Pierre Henry
    17/01/2017 à 9:06

    l’abonnement fixe de Swisscom à 39.50 n’est pas du tout avantageux, (les conversations ne sont pas comprises,) pour les même prestations, chez EBL, l’antenne collective du Jura, le prix
    est de 32 frs.
    Et avec mon Sunrise home, je paie 55 frs, téléphonie illimitée en Suisse + internet 20 Mbits,
    soit 15 frs abonnement téléphone et conversations, et 40 fr internet.
    Bonne journée, merci pour votre blog.

  4. Anjoco
    17/01/2017 à 10:11

    Rectification :

    Même dans le Jura pour qui sait lire toutes les communications vers tous les réseaux fixes et mobiles de Suisse sont gratuites et illimitées avec Swisscom Line plus à CHF 39.50/mois :

    https://www.swisscom.ch/fr/clients-prives/internet-television-reseaufixe/abonnements/swisscomline-plus.html

    • P. Henry
      17/01/2017 à 10:48

      oui, conversations comprises, mais alors sans la TV ni internet, ok ?

  5. Anjoco
    17/01/2017 à 11:24

    Avec EBL (produits UPC) pas possible d’obtenir que la téléphonie fixe sans TV et Internet et en plus vous avez toujours ces fameux frais cachés de base en sus pour le raccordement dans les charges locatives ou payés direcement par le propriétaire d’une villa individuelle :

    La condition préalable est un raccordement câblé au téléréseau 3 en 1 d’EBL Telecom. Les coûts de ce raccordement sont habituellement compris dans les charges locatives (CHF 29.90 / mois inclus droits d’auteur et TVA).

  6. Mick_co
    17/01/2017 à 4:45

    Xavier: Attention à votre commentaire sous la photo « Les smartphones s’utilisent jusque dans les piscines avec Sony… »
    l’étanchéité n’est garantie que dans de l’eau claire et non pas dans une piscine qui contient soit du chlore soit du sel.
    Et je finis sur une note positive: merci pour votre blog et votre travail.

    • 17/01/2017 à 6:31

      Merci pour votre fidélité! La photo est de Sony… Je voulais dire dans l’enceinte des piscines publiques et je faisais bien évidemment allusion à d’éventuelles éclaboussures! 😉

  7. bmaynard
    17/01/2017 à 9:31

    Que les prix du prépayés augmentent ne m’étonne guère.
    Un abonné prépayé est plus volatile, moins fidèle (taux de churn plus élevé), il coute cher en IT (différents plans tarifaires, facturation à la minute), un abonné illimité coutent moins et un abonné illimité ne coute presque rien en IT. Les recharges (chez les distributeurs), coûtent également quelques points ou dixièmes de points de marge.
    Quand vous êtes coté en bourse, ou fortement endetté. Une base d’abonnés contrat est plus rassurante pour vos actionnaires ou banquiers, surtout qu’en Suisse il me semble que la précédure de portage des numéros est un peu contraignante.
    Augmenter les tarifs du prépayé, c’est un moyen d’inciter les clients à aller vers des contrats. Fidèles, ils pourraient aussi prendre vos offres fixes.
    Dans tous les pays européens, ce mouvement du prépayé (qui a bien aidé au développement du mobile dans les années 2000/2010) se généralise.
    cdt
    benoît

  8. phil
    18/01/2017 à 5:43

    ça fait bien des années que je suis le développement des offres du marché… et que j’adapte mes contrats aux offres et à mes besoins.
    entre fin 2015 et début 2017, j’ai fait baisser de 44% ma facture globale de télécommunication (internet, téléphonie, tv) dans mon ménage (2 adultes et 2 enfants en bas âge)… et sans changer les habitudes d’utilisation…
    il suffit de garder l’oeil ouvert sur les offres et d’oser agir 😉

    par contre, en prepay, j’ai remarqué aussi une légère hausse… mais il y a tout de même énormément d’offres intéressantes pour toutes les bourses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :