Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Le mail de Swisscows fera-t-il trembler Gmail et Google en Suisse?

Après Swisscows, mail.swisscows?

Après Swisscows, mail.swisscows?

Les attaques plus ou moins voilées contre Google et les autres géants américains du web se multiplient, en Suisse aussi. La dernière en date provient de Swisscows, le moteur de recherche basé en Suisse et qui se positionne sur la protection des données. L’entreprise veut lancer un service d’e-mail sécurisé…

La marque de Hulbee n’y va pas par quatre chemins: «Google et les autres sites internet lisent vos e-mails et vous envoient beaucoup de publicités. (…) Nous pouvons développer un système de mails sécurisés, seulement grâce à votre soutien financier. Comme ne nous gagnons pas de revenue à travers la publicité ou la vente de données des utilisateurs, nous sommes donc dépendants de votre aide», peut-on lire à cette adresse.

L’argent, le nerf de la guerre…

Concrètement, Hulbee et Swisscows recherchent 1,5 million de francs pour lancer un service qui semble relativement proche de ce que des scientifiques du CERN proposent déjà sous le nom de Protonmail, c’est-à-dire un service de courriels «basé en Suisse avec un support global». Pourquoi pas.

Vu que les reproches formulés à l’égard de Google sont sans équivoque, il peut être intéressant de savoir ce que dit le premier moteur de recherche mondial, qui est un partenaire reconnu de millions d’entreprises dans le monde et qui n’est pas moins crédible que certains conspirationnistes déconnectés de la réalité de notre monde «post-numérique»…

Google: un modèle commercial intelligent et inégalé

Sur cette page, Google contredit Swisscows en écrivant clairement «Nous ne vendons pas vos informations». Plus loin, très précisément ici, Google, qui précise par ailleurs ouvertement scanner automatiquement les e-mails qui transitent par ses serveurs indique: «Nous n’autorisons aucun gouvernement à accéder directement à vos données», contrairement à ce que d’aucuns affirment.

Un peu partout, transparent, Google précise qu’il utilise les données de ses utilisateurs pour proposer des recommandations plus pertinentes, des publicités plus ciblées et des services appropriés. Au fond, on peut se demander dans quelle mesure les détracteurs de Google, dont certains actionnaires suisses de régies publicitaires concurrentes peu inspirés, ne sont pas simplement jaloux du succès rencontré par des visionnaires, alors qu’ils ne parviennent même pas à financer des services basiques… ABE!

Xavier Studer

 

 

15 commentaires pour “Le mail de Swisscows fera-t-il trembler Gmail et Google en Suisse?

  1. Alain
    07/02/2017 à 7:52

    reste qu’on peut se demander depuis quand la poste ouvre le courrier pour le lire avant de le remettre à son destinataire!

    • Original Mike
      07/02/2017 à 8:15

      Régulièrement aux douanes, avec les colis. Et parfois, même, vous devez payer pour ça.

    • Nicolas Bonvin
      11/02/2017 à 9:12

      Il existe une option ou tu reçois le courrier scanné dans ton e-mail. La poste l’a donc lu.

      Et au passage, je suis persuadé que des services secrets lisent des courriers avant de les remettre dans une enveloppe (ex : enveloppe neutre, ou enveloppe avec logo de la même entreprise). Au boulot, un temps, toutes les lettres qui étaient envoyées à l’étranger devaient être dans une enveloppe neutre pour une raison de confidentialité.

  2. Carlo
    07/02/2017 à 8:41

    Je trouve limite limite le nom de domaine. J’ai lu Swisscom au premier coup d’oeil. Je ne suis pas certain que Swisscom ne réagisse à cette proximité de nom trop évidente. Je ferme la parenthèse.

    Pour le reste, j’utilise la règle suivante: Tout ce qui est envoyé par e-mail est susceptible d’être lu une fois que vous le poussez sur la toile (excepté avec un réseau comme HIN https://www.hin.ch/fr/ qui est un réseau crypté)

  3. Marco
    07/02/2017 à 8:49

    Il est moisi leur moteur toutes les recherches que je fais me sortent des résultats à la noix bien loin de google qui tape en plein dans le mile a chaque fois. Avant de vouloir les faire « trembler » faudrait revoir l’algorythme …

  4. merinos
    07/02/2017 à 11:53

    @ Marco

    comment dire… il faut regarder de très près la configuration des différentes recherches…
    – tous les cookies ont-ils été effacés auparavant?
    – correctement déconnecté d’un éventuel compte Google?
    – la langue et le pays, bien réglés chez Swisscows?

  5. Nel
    07/02/2017 à 1:08

    Votre analyse sur Google (et donc Gmail) me paraît un peut optimiste…
    Voir article du jour : Le FBI aura accès aux e-mails stockés à l’étranger http://m.20min.ch/ro/multimedia/stories/story/10454006

    Par contre, je vous rejoins sur Protonmail, double usage, selon moi aussi. Ils arrivent trop tard.

    @Marco : déjà essayé DuckDuckGo ? Perso j’arrive à me passer de Google avec lui (95% de mes recherches).

  6. 07/02/2017 à 5:32

    Comme on dit, si c’est gratuit c’est toi le produit !

  7. 07/02/2017 à 8:30

    Courrier électronique (e-mail) Infomaniak.ch ou infomaniak.comme vous préférez dès 2.25/mois !
    Messagerie hébergée en romandie à Satigny dans le canton de Genève pour être précis.
    https://www.infomaniak.com/fr/hebergement/mail
    Paix royale depuis 1994 ! Merci Infomaniak !

    • Foxband
      07/02/2017 à 9:54

      En effet, c’est ce que je préfère personnellement.
      Par contre je ne dirais pas qu’avec Infomaniak on a la paix, même si c’est prévu de changer cela, encore aujourd’hui, le WHOIS dans les règles chez Infomaniak est une véritable invitation au « spam ».
      Il faut bien donner une adresse pour l’instant, et elle sera à la merci des « bots ».

  8. 07/02/2017 à 8:52

    Certains avocats et autres attachés de presse à la communication de leur entreprise sont les rois de la mascarade pour cacher/minimiser les bévues et faits réels sur les données de leur clients et ce qu’ils en font sous couvert.

    https://betanews.com/2017/02/05/google-must-give-email-data-to-fbi/

  9. merinos
    08/02/2017 à 11:42

    en parlant de « conspirationnistes », la réplique d’un personnage de fiction:
    http://youtu.be/xMDOIHmtNdM?t=24s

  10. phil
    13/02/2017 à 10:26

    Le Dieu Google fait, donc c’est le meilleur… amen !
    Non, plus sérieusement, je ne fait plus du tout confiance aux GAFAM !!!

  11. 02/03/2017 à 10:37

    Le ton de l’article et la phrase « (…) certains conspirationnistes déconnectés de la réalité de notre monde «post-numérique» » démontrent clairement le dédain de l’auteur envers ceux soucieux de trouver ou de mettre sur place des alternatives aux GAFAM, et c’est bien dommage. Outre la question de la vie privée, n’oublions pas que l’espionnage économique et industriel est une réalité, non une fiction. Et probablement à des niveaux qu’on a de la peine à s’imaginer.

    Sinon, je trouve aussi que le nom de domaine est un peu limite. Pas seulement à cause de sa proximité avec Swisscom, mais aussi parce que ça ne fait pas très sérieux. Je sais, c’est subjectif, mais je vois mal un professionnel adopter une adresse @swisscows.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :