Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Salt poursuit ses efforts pour améliorer son réseau. Une nécessité!

Salt veut améliorer sa couverture 3G pour 2021.

Salt veut améliorer sa couverture 3G pour 2021.

Alors que plusieurs équipementiers soulignent abondamment la nécessité de proposer un réseau mobile irréprochable, Salt poursuit ses efforts pour expliquer son indispensable travail en la matière. Parallèlement à deux ateliers organisés avec la presse cette semaine, il a diffusé mardi son dernier «bulletin réseau».

Concrètement, le troisième opérateur télécom helvétique dit avoir modernisé récemment plusieurs sites existants et relié des installations nouvellement construites à son réseau mobile. La migration des cellules vers la technologie 4G+, qui propose plus de vitesse et de débit, se poursuit. En gros, le travail quotidien d’un opérateur.

Meilleure couverture

«Nous avons intégré la dernière technologie 4G+ dans la couverture de la zone entourant le musée suisse des transports à Lucerne. La commune de Gais (AR) a vu une amélioration substantielle de son réseau 3G et 4G. Nous avons installé une nouvelle antenne à Hauterive (NE) offrant une couverture dans les quartiers supérieurs de la commune», indique Salt qui signale aussi d’autres améliorations du côté de la Suisse alémanique, notamment à Zurich.

Alors que différents classements montrent que le réseau de Salt ne se positionne que sur la troisième et dernière marche du podium, ces indications sont intéressantes. Elles tendent à prouver que l’opérateur en mains de l’hexagonal Xavier Niel continue de miser sur le développement de son cœur de métier, comme il nous l’avait annoncé ici en exclusivité.

Evolution indispensable sur le long terme 

Ce travail est par ailleurs indispensable sur le plus long terme. «Une tendance se confirme très nettement: l’utilisation d’appareils connectés est omniprésente et la consommation de services mobiles à toute heure, est aujourd’hui une évidence, ça saute aux yeux. Le juste retour des choses est la croissance fulgurante du volume de données transmis sur le réseau de Salt», précise l’opérateur qui souligne l’importance croissante de la vidéo.

Reste un autre paramètre stratégique et décisif. Les clients les plus jeunes ne supportent plus d’attendre sur internet ou pour que leur vidéo sur YouTube démarre. Ils sont encore plus critiques par rapport aux défaillances du réseau que ce soit pour des appels coupés ou des indisponibilités d’internet. Comme pour ce qui est de l’électricité ou de l’eau courante, l’internet mobile est en passe de devenir un service universel, indispensable partout et en tout temps…

Dans l’intervalle, espérons que Salt puisse réellement poursuivre son développement dans cette direction et ne s’effondre pas sous le poids de ses propres dettes, comme le redoutent certains financiers relayés par l’Agefi… Visiblement, de multiples investisseurs étrangers, souvent Français, aiment à considérer les entreprises suisses et de manière générale les Suisses comme d’intarissables vaches à lait. Le marché leur a toujours clairement indiqué la porte de sortie! ABE.

Xavier Studer

14 commentaires pour “Salt poursuit ses efforts pour améliorer son réseau. Une nécessité!

  1. Tricoline
    05/04/2017 à 6:16

    Le soucis de Salt, c’est à l’intérieur des immeubles, notamment dans les grandes villes, dans la rue tout va bien, 4G nickel, dès que l’on est dedans, cela tombe en 3G puis en Edge.

    Cela donne a penser que leur réseau est constitué d’antenne couvrant de grande surface sans pouvoir bien pénétrer à l’intérieur.

    Et si vous êtes au rez au centre ville de Lausanne, pas de réseau, c’est net !

    • Yannick
      05/04/2017 à 8:40

      Sunrise aussi…. Il ne faut pas oublier que les meilleures fréquences, celles qui passent mieux partout, sont toujours dans les mains de swisscom.

      Le soucis de Salt c’est qu’ils ont passé du edge à la 4G pensant que ça ferait venir du monde mais comme la 4G couvre pas tout le monde ça me fait une belle jambe d avoir de la 4G au boulot mais le soir chez moet quand j’ai besoin du résréseau je peu à peine recevoir un appel… Wouhou

      Sunrise a fait un peu mieux, tout en 3G et qui marche bien, puis la 4G et on en est encore et toujours aux réglages mais pour le consommateur ça semble plus mieux.

    • bazaro
      05/04/2017 à 9:44

      Je plussoie, à la Clinique des Grangettes à Genève, plus de réseau à l’intérieur… et y’a pas que là.

      • Henry Dunant
        05/04/2017 à 11:59

        Dans une clinique il y’a fort à parier qu’il y’a des brouilleurs, ou alors un contrat d’exclusivité avec un opérateur (par ex. Swisscom 😉 ) comme c’est le cas dans certaines grandes entreprises.

  2. Marc
    05/04/2017 à 7:45

    En 2021 on aura de la 3G partout avec Salt… Youhou… Comment expliquer que ce travail, Sunrise l’ait déjà accompli avec une migration quasi totale de ces sites vers la 3G, mais que Salt traîne jusqu’en 2021? À l’heure de la 4G et bientôt de la 5G, Salt semble négliger son réseau…

    • 05/04/2017 à 7:53

      Selon l’article de l’Agefi, « Salt a réduit de 45% ses dépenses commerciales en 2016 et de 30% ses investissements, ce qui «pourrait conduire à un sous-investissement dans le réseau et la marque, au risque de nuire au maintien des cash-flows à moyen terme».

      Olivier Rosenfeld, bras droit de Xavier Niel, me répond que l’opération évoquée par l’Agefi “n’a aucune conséquence sur la capacité de Salt d’avancer sur ses investissements ni mobile ni fixe ni IT ». Selon lui, Salt Mobile n’a pas un franc de dettes de plus. Il précise encore que « Cette opération bouclée avec succès il y a un mois n’a aucun impact sur les Capex de Salt et que le Groupe NJJ est propriétaire de Salt « a perpétuité ». Xavier Niel n’a aucune intention de céder Salt. Donc nous investissons pour l’avenir. C’est la raison pour laquelle on investit sur la fibre optique. Nos Capex réseaux n’ont pas fondu, elles ont juste été in-sourcées et sont équivalentes à notre concurrent qui out-source ».

      • Tricoline
        05/04/2017 à 8:31

        Quel investissement sur le fixe ?

        A ma connaissance Salt n’opère pas sur le fixe …

        L’article de l’Agefi doit être quelque peu erroné pour cette annonce de la 3G généralisée pour 2021, il y a une maldonne technique quelque part.

        A la décharge de l’Agefi ce sont des pures financiers, la technique ce n’est pas leur dada !

        • Mat
          05/04/2017 à 10:57

          Salt investit bien sur le fixe, ils prévoient de se lancer commercialement. Quand précisément, on ne sait pas, mais il y a eu quelques articles sur le sujet par ailleurs.
          Et j’ai surtout compris qu’ils continuent de déployer (ou plutôt densifier) le réseau 3G, notamment pour améliorer la couverture en ville dans les bâtiments et dans les campagnes. Mais ils déploient la 4G aussi en même temps.
          C’est vrai que c’est bizarre en terme de comm qu’ils mettent l’accent sur la 3G plutôt que sur la 4G…

          • 05/04/2017 à 11:07

            Leurs explications sur UMTS plutôt que LTE:

            – UMTS englobe voice + data (LTE seulement data)
            – UMTS permets de tracer un historique plus long
            – LTE et notamment la 4G+ peut plus facilement être considérée comme contenant des informations de type stratégique

  3. 05/04/2017 à 10:27

    J’ai été attiré par une promotion à 50% (soit 29 Frs par mois)- mais je suis profondément déçu de cet opérateur, même à ce tarif.
    J’ai fait le saut en me disant qu’il y a au moins le wifi-calling pour utilisation dans mon bureau et maison: donc pas de risques…mais le wifi-calling n’est pas fiable: coupures constantes du réseau « wifi-calling »- donc je suis inatteignable sans le savoir dans le courant de ma journée professionnelle.
    Le réseau est inexistant à l’intérieure de la maison (Zone 4G indiqué sur la carte de couverture) – le Wifi-Calling ne fonctionne pas correctement et c’est du 3G à l’extérieur (au lieu du 4G indiqué).
    Plusieurs tickets ont étés soumis pour la résolution du wifi-calling- mais on me dit que tout est normal et on ferme le ticket sans résoudre le problème!
    Même avec du 3G en plein signal- on peine à utiliser internet- donc le réseau est ‘sur-estimé’ à pas mal d’endroits. Coupures fréquentes en voiture.
    En résumé: carte de couverture mensonger ou fortement inexact- service technique inefficace – réseau data de très mauvaise qualité (surtout en 3G).
    Les tests sont effectués à différents endroits à Genève et dans le Valais. J’attends avec impatience la fin des 24 mois d’abonnement….
    Si un responsable de Salt lit ce commentaire et souhaiterais me contacter pour résoudre ces problèmes- je m’en réjouis par avance et je permets à XS de leur fournir mon adresse mail.

    • buruno
      05/04/2017 à 11:14

      J’ai moi aussi souscrit à cette offre et j’en suis pour ma part très satisfait! Je surfe en 4G à des débits jusque là inconnues! A Zürich mais aussi dans des petits villages de montagnes, du coté d’Ilanz. Seulement une fois je n’avais pas de réseau, rien, ni 2G, ni 3G et encore moins 4G, à Beatenberg.
      Mais pour mon usage, à 29 Frs, je suis super content! J’utilise plus de 10Go par mois…

  4. Tom
    05/04/2017 à 11:33

    Efectivamente les gamins son les premiers qui gueulent,lors que le réseau est inexistant ou lent . Le mien il regrette bc , sont encien yallo. ….

  5. bmaynard
    05/04/2017 à 10:25

    Dans le désordre..
    L’article de l’Agefi date de mars, nous sommes en avril
    Et les détenteurs de dettes ont effectivement validé le plan de refinancement, preuve qu’ils sont moins frileux que ne semble le dire l’article de l’Agefi
    Dans le passé, en face des versements de dividendes, il y a eu quelques opérations de rachat de dette (modestes mes réels).
    Donc pour résumer : Salt avait accru sa dette en versant des dividendes MAIS avait aussi réduit sa dette, en rachetant de la dette (et donc moins de charges financières à payer, à la marge).
    Preuve d’une gestion saine.
    Ceci s’entend bien sûr avant les opérations de refinancement de plus de 500 MCHF des dernières semaines.
    Vu de l’extérieur, et rapidement, il y a donc une certaine discipline financière.
    Ne mélangeons pas les annonces journalistiques et les performances opérationnelles.
    Sur les commentaires quant à la qualité de la 3G, 4G, 4G+ etc.. de tel ou tel opérateur … cela fait 10 ans que nous entendons cela dans tous les pays européens et envers tous les opérateurs.
    La seule question intéressante sur Salt, est; à mon humble avis : A quant l’offre fixe (très haut débit)?
    Salt est l’un des rares opérateurs européens à n’avoir qu’une offre mobile, attendons avec curiosité la réaction du groupe.
    Cdt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :