Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Que penser des tests de réseaux, service à la clientèle et autres?

Les tests en matière de télécoms posent souvent des questions...

Les tests en matière de télécoms posent souvent des questions…

Les tests de qualité de réseau ou de service à la clientèle se multiplient. Souvent, ils donnent des résultats convergents. Ces derniers temps, par exemple, nombre de coups de sonde semblent attester des progrès de Sunrise en matière de réseau mobile. Et puis, il y a des résultats qui interpellent comme ceux du Schweizer Institut für Qualitätstests…

Selon ces données publiées sur internet, on constate par exemple que Lycamobile, certes redoutablement avantageux, notamment en matière de données prépayées, semble attirer la sympathie d’une certaine clientèle. Lorsque j’ai testé ces produits, j’avoue avoir toutefois été un peu déconcerté par la plate-forme technologique… Reste le prix!

La méthodologie reste essentielle

Comme pour d’autres tests, on réalise que parfois les personnes sondées retiennent surtout le prix qu’ils paient pour une prestation, par exemple par rapport à Swisscom, régulièrement plutôt cher… Certaines marques actives sur le segment du prépayé tirent ainsi leur épingle du jeu dans ce genre de classement.

Ces différents exemples posent évidemment des questions de méthodologie. On constate ainsi régulièrement que les échantillons utilisés sur internet ne sont pas forcément représentatifs. Certains instituts de sondage vont même jusqu’à l’écrire en toutes lettres sur leur site, ce qui peut être très déroutant!

Dépasser le facteur humain?

Et puis, il y a aussi les tests de matériel. Il existe différentes manières de les conduire. On peut se réfugier derrière des protocoles très sérieux pour au final ne pas saisir la valeur intrinsèque d’un produit, qui dépasse les fiches techniques, de simples mesures issues de benchmarks et autres, même si ces données factuelles restent importantes.

Au final, il faut constater qu’il est très difficile d’écarter un certain facteur humain. Ce qui peut être fondamental pour un utilisateur ne l’est pas forcément pour un autre! Bref, la lecture des résultats de cet institut, qui m’ont été signalés par Salt, me pose pas mal de questions pour être honnête…

Xavier Studer

5 commentaires pour “Que penser des tests de réseaux, service à la clientèle et autres?

  1. Yannick
    04/07/2017 à 7:54

    Bah on dira ce que l’on veut mais comme chaque office de test ou sondage a ses propres règles pour assigner un bon, très bon, excellent…. J’entends par là que par ex Kassensturz testait les modems 4G, le test était d être sur d’avoir toujours 5Mbit/s (débit minimal nécessaire selon je ne sais qui, à de la HD)

    Perso la HD c’est minimum 15-25 mbit/s enfin car je regarde sur un écran 65 pouces, la personne qui regarde sur un iPhone, ça suffit… (article srf.ch : https://goo.gl/Ek6RZq )

    Bref, il est impossible de tirer des conclusions communes tant le fait que les tests ou les avis récoltés peuvent diverger en fonction de la place l’heure et le facteur aléatoire… Les tests mobile seraient effectués au fin fond d’une vallée dans les grisonnant à 3000 m d’altitude bah j’imagine swisscom s’en sortirait bien, mais à nouveau, bien pour qui ? Les guides de montagne ? Mr le sédentaire qui sort pas de sa ville(il a le droit et je ne le discrimine pas) bah lui peut être que Salt lui convient mieux…

    Au final, ces tests donnent une indication, mais j’insiste sur le fait que rien ne vaut son propre avis sur la chose, et à l’heure actuelle, une carte sim prepaid, ce n’est pas si cher pour se forger un avis, un avis qui va prendre en compte VOS critères, qui au final, sont ceux qui comptent…

    • 04/07/2017 à 7:00

      Je recommande aussi de tester le réseau de son futur opérateur avec une carte prépayée. A quoi bon aller chez ceux qui revendiquent les meilleures réseaux de Suisse, mais qui proposent par exemple de mauvaises prestations sur le trajet de votre travail…

      • robert
        04/07/2017 à 10:11

        bien dit

      • 05/07/2017 à 2:35

        Dans l’idéal, oui, mais encore faut-il vouloir le faire, c’est toute la problématique !

        Ça coûte en temps et en argent : s’inscrire, faire toute la procédure administrative, payer 40 francs pour la carte SIM, tester le réseau sur plusieurs trajets, etc.

        Et au final, on ne garde qu’un seul réseau mais on se retrouve avec un paquet de cartes SIM qu’on n’utilisera plus… Bref, personnellement, je laisse l’exercice à d’autres !

        Ce qu’il fait qu’en conclusion, on se base sur d’autres tests et le bouche à oreille pour orienter notre choix d’opérateur mobile, sans pour autant avoir réellement testé nous-même…

  2. Original Mike
    04/07/2017 à 7:42

    Selon moi , ces tests n’ont aucune valeur…
    Le meilleur réseau est celui qui nous convient le mieux, individuellement. Ces résultats ne servent qu’à brasser de l’air et à alimenter de nouvelles campagnes marketing toutes aussi douteuses que ces mêmes tests.

    Je rejoins Xavier, dans son commentaire ci-dessus, et je pense que le seul résultat valable est celui que l’on fait soi-même pour ses propres besoins.

    Sinon comment expliquer que Sunrise (déclaré meilleur réseau de Suisse) ai perdu deux de ses gros clients, à Genève, que sont les pompiers et la police, par manque de couverture sur le canton !? Ceci vaut bien tous les tests !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :