Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Technologies: aux limites humaines de la fibre optique…

A une époque, l'ogre bleu a considérablement misé sur la fibre optique.

A une époque, l’ogre bleu a considérablement misé sur la fibre optique.

J’ai donné un coup de main en fin de semaine passée à deux personnes âgées de mon entourage pour les aider à passer sur la fibre optique. Il y a quelques mois, ces abonnés de Swisscom TV ont été contactés par cet opérateur qui leur a proposé cette migration. Une transition technologique qui ne va pas sans poser quelques questions…

Ayant été interrogé sur ce dossier, j’ai pris connaissance de certains arguments. Lors de la phase d’information, il a ainsi été indiqué que c’était une opportunité puisque ce passage était gratuit aujourd’hui, mais peut-être pas à l’avenir… Dans ce cas, pourquoi pas se lancer aux mêmes conditions…

Cap sur la fibre optique!

La machine s’est donc mise en marche. Le changement a été programmé, des techniciens sont venus tirer la fibre optique et le matériel (un routeur et une Swisscom TV Box de dernière génération) a été livré. C’est alors qu’on a sollicité mon aide, pour finaliser la mise en route.

Je constate d’abord que le prix de l’abonnement mensuel de ce couple retraité modeste devait passer dès l’activation de la fibre de 56 francs par mois environ, sans les communications téléphoniques, à quelque 90 francs avec inOne Home. En effet, la formule précédente, qui comprenait Swisscom TV Plus avec Replay et la fonction d’enregistrement était accompagnée d’un raccordement internet tarifé en fonction de l’utilisation (DSL Start).

Le conseiller Swisscom que j’ai appelé m’a indiqué que la formule qui a été proposée permettait de conserver le Replay et l’enregistrement. Je lui ai expliqué que ces deux personnes âgées n’utilisaient pas ces fonctionnalités et en plus ne surfaient pas sur internet ou vraiment que très occasionnellement.

Swisscom trouve une solution pragmatique

Très aimable, l’employé a immédiatement réalisé que ce couple avait mal été aiguillé. Il a donc suggéré de les faire passer plutôt sur Swisscom Casa à 39,50 francs par mois. Il a toutefois attiré mon attention sur le fait que cette formule ne permettait pas de bénéficier du Replay ou des enregistrements. OK donc pour Swisscom Casa, qui permettra à ces deux personnes de faire une économie bienvenue.

Prévenant, l’employé m’a proposé de me transmettre les codes nécessaires à l’activation de la connexion internet sur la fibre, qui ne m’ont finalement pas été nécessaires. Après un quart d’heure pour déconnecter l’ancien matériel et connecter le nouveau, tout était réglé, sans aucun problème, à un détail près.

En effet, ce couple utilisant encore un téléviseur à tube cathodique équipé de prises Péritel, j’ai raccordé l’ancien boîtier Swisscom TV et non le nouveau, qui ne comporte qu’une sortie HDMI. Tout cela fonctionne, mais ce ne serait que provisoire, selon Swisscom. A terme, il semble qu’il faudra donc changer le téléviseur, qui certes arrive en fin de vie…

Accélération implacable

Cette histoire est très instructive sur notre époque. Pour rester connecté aux dernières technologies, on demande à des personnes âgées presque l’impossible… Des changements qui peuvent aussi se traduire par une adaptation du matériel, alors que tout fonctionne encore. Bon, c’est un peu l’histoire du passage à la couleur, au 16/9, à la TNT, à la HD, voire au DAB+ qui se répète… Passons.

Au final, chapeau aux différents collaborateurs de Swisscom pour leur amabilité et leur volonté de trouver une solution pragmatique et rapide. Toutefois, même si l’on ne peut stopper la technologie, ces migrations toujours plus rapides, qui animent notre société désormais 100% numérique, deviennent de plus en plus difficiles à suivre pour une partie non négligeable de la population.

Ces évolutions doivent même être parfois complètement incompréhensibles pour le quidam. Comment lui expliquer par exemple que presque toutes les TV sont désormais 4K, voire 4K HDR, alors qu’il n’existe peut-être qu’une poignée de films (ou de contenus) réellement tournés, montés et enregistrés sur des Blu-ray de dernière génération réellement compatibles et encore très onéreux…

Xavier Studer

2 commentaires pour “Technologies: aux limites humaines de la fibre optique…

  1. Pascal
    23/07/2017 à 11:16

    Si on denonce les dérives de Swisscom…
    Ma maman âgée attend une place en Ems. SWISSCOM lui force la main à passer en Voix IP dès cette été… C’est quelques mois supplémentaires avec un abonnement plus cher.
    Vous prenez un téléphone avec votre abonnement Natel c est 10.- mensuel de plus.. Mais si vous n êtes pas attentif Swisscom ne vous avertira pas que vos deux ans sont passés et que vous payez 10 francs par mois dans le vide

  2. Tricoline
    23/07/2017 à 2:37

    J’adore le commentaire de la photo de la personne qui soude des fibres !

    Car si à une époque Swisscom misait tout sur la FO, on se de demande sur quoi il mise maintenant ?

    Un souque de technologies diverses et variées pour faire passer les différentes pullules aux consommateurs Lambda !

    Car il ne faut pas croire que tout est rose dans les quartiers lausannois fibrés en duo par les SIL et Swisscom.
    Par exemple des immeubles entiers du bas de l’avenue d’Ouchy ne sont pas en FTTH, même si le checker de Swisscom prétend le contraire, certain proprios sont réfractaires, car il y a les couts cachés pas pris en compte par Swisscom, il faut bien lire toutes les petites lignes des contrats, le diable s’y cache.
    Poser la fibre dans un immeuble ancien ce n’est pas obligatoire, absolument rien ne contraint un propriétaire à le faire, si les paires de cuivre en service satisfont le service universel, Swisscom n’a pas de moyen de pression, vu que ce dernier se refuse à prendre en charge le 100% des frais inhérent au remplacement de cuivre par de la fibre.
    L’argument de la plus value immobilière ne résiste pas à la loi du marché, dans des zones à haute plus value, la fibre c’est le 6eme roue du char…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :