Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom travaille à raccorder les cabanes alpines «à internet»

Internet dans les cabanes? Le CAS estime qu’«un lien de communication stable est indispensable à la survie des cabanes».

Internet dans les cabanes? Le CAS estime qu’«un lien de communication stable est indispensable à la survie des cabanes».

Les cabanes du Club Alpin Suisse (CAS) sont impactées par la migration vers la téléphonie IP (internet pour faire simple), qui requiert une alimentation électrique à la charge de l’utilisateur. Pour Swisscom et les associations alpines, il est important que «le service universel soit aussi à disposition dans des endroits isolés». Rappelons que ce socle de base prévoit aujourd’hui un internet d’au moins 2000/200 Kbits/sec.

L’ogre bleu, leader dans tous les domaines des télécoms, coopère ainsi avec le CAS et la Société suisse d’économie alpestre (SSEA) afin d’assurer ensemble la communication sur les sites reculés dans tout le pays. Le Groupement Suisse pour les régions de montagne (SAB) apporte un soutien technique. Swisscom apporte de son côté une contribution financière unique, selon un communiqué diffusé en fin de semaine.

Une procédure encore un peu floue

Le contour exact des opérations n’est pas encore entièrement déterminé. Les associations alpines CAS et SSEA déterminent les besoins des cabanes. Swisscom fournira la technologie de raccordement adaptée au site dans le cadre du service universel et assure le passage des alpages et des cabanes du CAS à la technologie IP.

Rappelons que le service universel peut être proposé selon différentes technologies, comme rappelé sur cette page de Swisscom. Dans tous les cas toutefois, il est nécessaire de bénéficier de courant électrique pour faire fonctionner les équipements que ce soit du fixe, du mobile, voire du satellite. La fiche info sur le passage à l’All IP dans les endroits isolés de Swisscom. Il est ici question de 1200/200 Kbits/sec.

Davantage d’informations suivront

«Un lien de communication stable est indispensable à la survie de nos cabanes. Je suis persuadée qu’avec la collaboration de Swisscom et du CAS, l’avenir des cabanes du CAS restera assuré, même à l’ère de l’IP, dans l’intérêt du développement de l’espace alpestre et des sports de montagne», indique Françoise Jaquet, présidente du CAS.

La consultation des exploitations alpines concernées par le passage vers la téléphonie par IP étant en cours, les solutions qui seront proposées dans cabanes concernées par d’éventuelles adaptations techniques ne sont pas encore connues. Les associations du CAS et de la SSEA communiqueront dès que les critères et les mesures de mise en œuvre concrètes seront fixés.

Xavier Studer

 

6 commentaires pour “Swisscom travaille à raccorder les cabanes alpines «à internet»

  1. Annabelle
    26/08/2017 à 10:23

    La plupart du temps il y a déjà le réseau mobile de Swisscom. savez-vous s’il est prévu d’améliorer la couverture mobile en montagne. Cela me semble toujours plus important, notamment en cas d’accident. Merci

    • 28/08/2017 à 7:55

      A ma connaissance, nul besoin de réseau pour passer un appel en cas d’accident.
      On peut émettre un appel d’urgence sans réseau.

      • Cédric
        29/08/2017 à 12:14

        Et comment on achemine l’appel d’urgence si il y a pas de cellule à porté radio de votre téléphone ?
        Par contre on peut passer un appel d’urgence sur un autre réseau, pour autent que votre téléphone arrive à entrer en contact radio avec un réseau d’un autre opérateur.

        La seule solution si la cabane n’est pas couverte par un réseau cellulaire c’est un faisceau hertzien (c’est chère à déployer) ou une liaison satellite.

  2. Rakarth
    26/08/2017 à 3:44

    Je crois qu’il y a une faute d’échelle avec la mention service universelle (socle de base) dans l’article.

    2000/200 Mbits/sec, va falloir changer les routeur de beaucoup de monde 😀

  3. Pedro
    26/08/2017 à 11:06

    En cabane, il y’a très rarement du réseau et s’il y avait une barre c’était en 2g. Vu qu’ils vont couper la 2g, je ne sais pas ce qu’il va rester.
    Par contre, c’est intéressant de voir ce qu’ils vont proposer… probablement du satellite…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :