Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Haut-débit mobile: la guerre de la communication fait toujours rage!

Salt, Swisscom et Sunrise communiquent beaucoup sur leur réseau mobile...

Salt, Swisscom et Sunrise communiquent beaucoup sur leur réseau mobile…

La guerre de la communication en matière de très haut-débit mobile repart de plus belle. Alors que Salt publie un de ses nouveaux bulletins de santé sur son réseau (…), Swisscom fait valoir son partenariat stratégique renouvelé avec Ericsson et met le cap sur le gigabit mobile!

Swisscom a ainsi indiqué mercredi dans un communiqué avoir choisi Ericsson pour le développement de l’ensemble de son réseau en vue d’implémenter dans tout le pays le Gigabit LTE à partir de 2018, et la 5 G à partir de 2020.

L’utilisation du réseau Gigabit LTE et 5G permettra à Swisscom d’augmenter la bande passante mobile pour ses clients à un niveau jamais atteint, estime l’opérateur dans le même texte, qui y voit des applications dans le domaine de la mobilité intelligente et la santé numérique.

Salt communique sur son travail au jour le jour

Du côté de Salt, on continue de diffuser des textes sur le travail effectué au quotidien. En octobre, Salt a continué son déploiement de la technologie 4G+, qui couvre désormais 50% de la population suisse, précise-t-il par exemple.

Le numéro trois helvétique des télécoms affirme pouvoir fournir des débits jusqu’à 300 Mbit/s dans toutes les grandes cités de Suisse. Selon Salt, des villes comme Lucerne et Winterthur atteignent approximativement un taux de couverture 4G+ de 80% de la population, Berne environ 70%, Zurich et Genève toujours plus de 60% chacune.

Et encore d’autres chiffres

Pour comparaison, rappelons que Sunrise affirmait il y a quelques jours proposer une couverture 4G de 94,3% du territoire Suisse, soit 99,4% de la population! Chez Swisscom on écrit: «Le réseau 4G de Swisscom est présent dans tout le pays et couvre déjà 60% de la population à des débits de 450 Mbit/s et 80% à des débits de 300 Mbit/s»

Mon commentaire? Amusant non! Les opérateurs ne mettent pas en lumière des données qui permettraient de les comparer. Logiquement, ils dirigent les projecteurs là où ils sont les plus forts. Dans ces conditions, le consommateur aura certainement un peu de peine à s’y retrouver et à se forger une opinion circonstanciée…

Xavier Studer

6 commentaires pour “Haut-débit mobile: la guerre de la communication fait toujours rage!

  1. David
    09/11/2017 à 7:51

    est-ce qu’on a vraiment besoin de toute cette technologie? j’ai jamais surfé aussi vite!

  2. Pedro
    09/11/2017 à 7:59

    Et pour la 5g encore plus d antennes, fréquences plus élevé, augmentation de la puissance sinon impossible de couvrir de large zone tout ça pour un débit inutile car la majorité des mobiles ne tiennent pas du gb.
    Et toujours rien pour vérifier les effets de ces fréquences à long terme sur les populations. Et on coupe la 2g qui est le réseau de « secours » qui sert a appeler en cas d’urgence dans des zones reculées. Car en ville, cela ne sert pas a grand chose. Je me réjouis car je suis toujours en 2g et je ne vois aucune utilité de passer en 3g pour le moment.

  3. Tom
    09/11/2017 à 9:06

    Une fois j’ai pris l’autoroute Genève /Montreux avec mon père , et je me rappelle qu’il me disait qu’a l’époque quand on à construit ce tronçon d’autoroute bc de gens se sont indignés, en disant « a quoi sert une route pareille  » et aujourd’hui. ???

  4. Yann
    09/11/2017 à 11:51

    L’évolution principale de la 5G concerne l’internet des objets… ceci parait abstrait, mais dans 10 ans, tout un tas d’installations connectées comme des voitures, compteurs électriques, systèmes de sécurité, sites de fabrication, entreprises de logistique auront besoin d’un tel réseau ce que ne permet pas le réseau actuel.

  5. Pedro
    09/11/2017 à 4:59

    Il faudrait peut être commencer par assurer la production électrique avant d’avoir tous une voiture électrique et des trucs qui consomment de l’électricité pour rien partout.
    40% nucléaire qui devrait déjà être renouvelé par des réacteurs neuf ou remplace par une autre technologie et 60% de l’hydroélectrique quand les glaciers n’existeront très bientôt plus et que les debits d’eau baisse lié au manque de précipitations.
    Mais en 2030, on aura doublé la production électrique pour remplacer l’essence pour tous les véhicules. Et on aura tous plein de iot partout en 12g.

  6. Carlos
    10/11/2017 à 7:53

    LA PROPAGANDE FAIT RAGE MAIS SWISSCOM EST INCAPABLE D’ASSURER LE MINIMUM !

    SWISSCOM DÉTRUIT LES CENTRAUX TÉLÉPHONIQUES CLASSIQUES POUR IMPOSER LA VOIP..

    Mais cette technologie constitue une régression de la qualité du service et des prestations. Pour preuve les indications portées par Brother pour l’utilisation du FAX AVEC LES DERNIERS MODELE D’IMPRIMANTE-FAX BROTHER :

    « Définir la compatibilité des lignes téléphoniques (interférences pour les systèmes VoIP. (Système de téléphonie passant par une connexion Internet plutôt qu’une ligne classique.) »

    … « Il est possible de résoudre les difficultés rencontrée….en raison d’une possible interférence EN ABAISSANT LA VITESSE DU MODEM… » QUEL PROGRES !

    On avait donc un service qui fonctionnait sans problèmes, qu’on détruit systématiquement en reportant l’erreur sur notre installation interne téléphone+internet, puisque le personnel de Swisscom a supprimé les connexions de notre réseau téléphonique interne et d’internet sans proposition d’indemnisation et de compensation et sans résultats après plus d’un mois de problèmes.

    Cette démarche est exactement celle opérée anciennement lorsque j’ai interpellé le directeur général de Swisscom et que tout avait été rétabli sans intervention dans l’immeuble et dans mon bureau. Elle ne tient absolument pas compte des personnes qui travaillent à domicile, ni de la propagande qui veut nous imposer tout par Internet, dont les paiements et les pénalités de retards qui peuvent en découler.

    Ce rapport entre le Fax, la VoIP et les difficultés des téléchargements de copies PDF par Internet, démontre bien que CETTE TECHNOLOGIE EST INADAPTEE ET NON MAITRISEE.

    On se demande quels actes de corruption sont à l’origine des décisions de ces politicards imbéciles qui viennent nous imposer des modifications dont ils ne dominent pas le sujet ? Et surtout quels profits Swisscom entend retirer d’une pareille gabegie organisée ? Cette médiocrité cultivée est-elle la raison orchestrée pour nous imposer de force l’entrée de la Suisse dans l’Europe alors que la faillite probable de l’Europ, liée à un endettement astronomique caché pourrait être imminente ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :