Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

High-tech: l’«intelligence artificielle» pour arrêter de ronfler?

Le Mate 10 de Huawei est animé par un processeur comportant des circuits spécialement dédiés à l’intelligence artificielle.

Le Mate 10 de Huawei est animé par un processeur comportant des circuits spécialement dédiés à l’intelligence artificielle.

La mode de l’«intelligence artificielle» continue de contaminer le monde de la communication du high-tech. Selon l’institut Gartner, 80% des smartphones livrés en 2022 auront de telles capacités, contre 10% en 2017. L’institut passe en revue les fonctionnalités les plus prometteuses et cite celle venant en aide aux ronfleurs! A méditer avant de céder aux sirènes de ces algorithmes très curieux et très perfectibles…

Stratégiquement, Gartner estime que «les fonctionnalités d’intelligence artificielle deviendront un facteur de différenciation critique pour les fournisseurs de smartphones, ce qui leur permettra d’acquérir de nouveaux clients tout en fidélisant les utilisateurs actuels».

Apprendre et épauler les utilisateurs…

«Les futures fonctionnalités d’intelligence artificielle permettront aux smartphones d’apprendre, de planifier et de résoudre des problèmes pour les utilisateurs, mais pas seulement pour rendre le smartphone plus intelligent, mais aussi pour augmenter les connaissances des utilisateurs», selon CK Lu, directeur de recherche chez Gartner.

Gartner a identifié 10 utilisations prometteuses pour les smartphones boostés à l’intelligence artificielle. En filigrane, l’utilisateur comprendra que les données collectées pourront parfois lui être très utiles. Parfois, au contraire, l’utilisateur risque fort de regretter d’avoir laissé à des tiers un trop large accès à certaines informations…

Extraits choisis en italique des différents scénarios de Gartner:

1) «Digital Me»

Les smartphones seront une extension de l’utilisateur, capables de les reconnaître et de prédire leurs prochains mouvements. Ils comprendront qui vous êtes, ce que vous voulez, quand vous le voulez, comment vous le voulez et exécuter des tâches selon vos désirs. Par exemple, dans une maison connectée, il pourrait ordonner à un aspirateur de nettoyer lorsque la maison est vide, ou faire fonctionner un cuiseur à riz 20 minutes avant votre arrivée.

2) Authentification de l’utilisateur

L’authentification simple basée sur un mot de passe est fastidieuse. La technologie de sécurité, combinée à l’apprentissage automatique, à la biométrie et au comportement des utilisateurs, améliorera la convivialité de multiples applications. Par exemple, les smartphones seront en mesure de reconnaître le comportement et les mouvements d’un utilisateur pour lui éviter de saisir des mots de passe ou une forme active d’authentification.

3) Reconnaissance des émotions

Les systèmes de détection d’émotions et l’informatique affective permettent aux smartphones de détecter, d’analyser, de traiter et de répondre aux états émotionnels et aux humeurs des personnes. Les constructeurs automobiles, par exemple, pourront utiliser la caméra frontale d’un smartphone pour analyser la condition physique du conducteur ou évaluer son niveau de fatigue pour accroître la sécurité.

4) Compréhension du langage naturel

La formation continue et l’apprentissage en profondeur sur les smartphones amélioreront la précision de la reconnaissance vocale, tout en permettant de mieux comprendre les intentions spécifiques de l’utilisateur. Très concrètement, la compréhension de la langue naturelle peut être utilisée comme traducteur vocal en temps quasi réel sur les smartphones lors de voyages à l’étranger.

5) Réalité augmentée (RA)

Apple et Google ont mis de nouveaux outils à disposition des développeurs pour faciliter l’ajout de la RA aux applications. Google s’attend à ce que presque tous les nouveaux téléphones Android soient à terme configurés à leur sortie d’usine pour un tel usage. Certaines applications pourraient par exemple aider les utilisateurs à recueillir des données pour détecter des maladies…

6) Gestion des périphériques

L’apprentissage automatique améliorera les performances de l’appareil et le temps d’attente. Par exemple, avec de nombreux capteurs, les smartphones peuvent mieux comprendre et apprendre le comportement des utilisateurs. Le smartphone sera en mesure de garder les applications fréquemment utilisées en arrière-plan pour une relance rapide, ou de fermer les applications inutilisées pour économiser la mémoire et la batterie.

7) Profilage personnel

Les smartphones sont capables de collecter des données pour le profilage comportemental et personnel. Les utilisateurs peuvent recevoir une protection et une assistance de manière dynamique, en fonction de l’activité exercée et des environnements dans lesquels ils se trouvent. Les compagnies d’assurance pourront aussi ajuster le taux d’assurance automobile en fonction du comportement de conduite…

8) Censure de contenu

Un logiciel de reconnaissance informatique peut détecter tout contenu qui enfreint les lois ou les règlements. Par exemple, prendre des photos dans des installations de haute sécurité ou stocker des données hautement classifiées sur des smartphones d’une entreprise. Dans ce cas, le smartphone informera le service informatique…

9) Photographie

La photographie personnelle comprend des smartphones capables de produire automatiquement des photos embellies en fonction des préférences esthétiques individuelles de l’utilisateur. La plupart des Chinois préfèrent par exemple un teint pâle, alors que les consommateurs occidentaux préfèrent les tons de peau bronzée.

10) Analyse audio

Le microphone du smartphone est capable d’écouter en continu les sons du monde réel. L’intelligence artificielle peut déclencher des événements. Par exemple, un smartphone entendant son propriétaire ronfler, peut faire vibrer son bracelet connecté pour l’encourager à changer de position…

Mon commentaire? Quand on sait ou la médiocrité ou l’orientation des algorithmes actuels, notamment dans les moteurs de recherche et sur les réseaux sociaux, on se dit que ce monde qui ressemble de plus en plus à 1984 risque de nous réserver de bien mauvaises surprises… Encore une fois, il devient probablement urgent d’utiliser davantage les modestes ressources de l’«intelligence naturelle»…

Xavier Studer

3 commentaires pour “High-tech: l’«intelligence artificielle» pour arrêter de ronfler?

  1. 05/01/2018 à 8:52

    Oui il est grand temps de développer NOTRE intelligence, de retrouver notre bon sens et notre sagesse.
    Sinon nous finiront comme de parfait petit robot manipulé par la finance, la politique et les grandes sociétés de ce monde.

    • 05/01/2018 à 9:43

      Quelque part cela a commencé. Cela est même « institutionnalisé » dans certains pays…

  2. freemoto
    05/01/2018 à 10:03

    Un jour on recevra directement des amendes pour les gros mots, détectés par les smartphones et autres mouchards…pas reluisant tout cela.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :