Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La guerre de la 5G est déjà bien amorcée en Suisse, comme le prouve Salt

Salt mise sur Nokia pour son réseau 5G.

Salt mise sur Nokia pour son réseau 5G.

C’est fait! Tous les opérateurs du marché ont proposé un événement ou une forme de communication pour montrer qu’ils sont actifs sur le dossier de la 5G. Cette nouvelle technologie, qui devrait booster l’internet des objets, débarquera en Suisse à l’horizon 2020.

A Lausanne, Salt a organisé jeudi une présentation avec son partenaire Nokia pour souligner le potentiel de la 5G qui offrira plusieurs gigabits de bande passante par cellule ainsi qu’un temps de réaction fulgurant, idéal pour de multiples applications «intelligentes».

4,5 Gbits/sec chez Salt et Nokia

Dans un communiqué, Salt se félicite d’avoir atteint la «vitesse de téléchargement de données la plus élevée jamais mesurée sur une technologie mobile en Suisse avec 4,5 Gbits/sec dans la bande de fréquences de 3,5 GHz (bande 42) dans le cadre du test à large bande.»

Il précise encore dans le même texte que «les applications de réalité virtuelle ont démontré la latence du réseau ultrarapide (de l’ordre de 1 milliseconde) dans des conditions réelles ainsi que la stabilité»

Huawei avec Sunrise

Ce genre de déclaration n’est pas nouvelle. A la fin de l’année dernière, Sunrise et Huawei avaient déjà affirmé avoir réalisé la connexion 5G la plus rapide de Suisse. Eux aussi ont fait valoir différents essais de type multimédia comme du streaming 4K ou de la vidéo à 360 degrés.

«La moyenne de téléchargement de données a atteint 3,28 Gbit/s sur la bande de fréquence de 3,5 GHz (bande 42). Diverses personnalités de premier plan du monde de l’économie, de la politique et de l’administration, ainsi que les médias ont pu suivre la démonstration en direct», écrivait alors le challenger suisse des télécoms

Swisscom parie sur Ericsson

Egalement en décembre 2017, Swisscom communiquait lui sur des vitesses commerciales et avérées en matière de 4G+ ou LTE Advanced, la technologie la plus rapide du moment. L’ogre bleu indiquait alors que 11 villes et 15 Swisscom Shops disposaient déjà d’un débit qui peut atteindre un gigabit par seconde.» L’opérateur ne compte toutefois pas en rester là.

«Avec la 5G, Ericsson transformera le réseau de téléphonie mobile de Swisscom (…) en tenant compte des exigences futures en matière de coûts, d’efficacité et de flexibilité. Le développement du réseau offrira de plus grandes capacités et des temps de latence extrêmement bas et permettra dans le même temps à la Suisse de se transformer pour Industrie 4.0», écrivait Swisscom en novembre 2017.

A suivre…

Xavier Studer

3 commentaires pour “La guerre de la 5G est déjà bien amorcée en Suisse, comme le prouve Salt

  1. bazaro
    26/01/2018 à 9:51

    D’un autre coté, les premiers modem compatible 5G ne sont pas annoncé avant 2019 dans les mobiles….

  2. Arnaud
    26/01/2018 à 3:12

    Cool. On n’aura plus besoin de fixe!

  3. David Dupont
    26/01/2018 à 5:57

    A t-on une idée de quand le Conseil Fédéral va lancer le processus d’attribution des licences 700 Mhz et les licences 5G? Ne faudrait-il pas aussi revoir les normes d’émission des antennes qui sont extrêmement strictes en Suisse pour pouvoir déployer la 5G?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :