Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Protection des données: ces nouveaux espions si bien intentionnés…

La protection de vos données est plus que jamais en danger...

La protection de vos données est plus que jamais en danger…

J’ai failli tomber de ma chaise en fin de semaine en lisant une coupure de presse qui m’a été transmise par un collègue. Avec la prochaine introduction du système de sécurité eCall à tous les véhicules commercialisés en Europe, tout ce que vous dites dans l’habitacle de votre véhicule est potentiellement enregistré.

Cet article de Lausanne Cités semble tout à fait fondé puis qu’aussi bien Wikipedia que le TCS donnent des informations similaires sur eCall. En France, le CNRS s’interroge aussi. En approfondissant un peu le sujet, on s’aperçoit  que le problème est encore beaucoup plus grave que ça, selon le modèle de véhicule que vous conduisez…

Les constructeurs vous épient déjà discrètement…

Les constructeurs automobiles semblent depuis un certain temps déjà collecter de nombreuses données sur les voitures qu’ils ont vendues. On cite par exemple le kilométrage, la vitesse ou le style de conduite, selon ce même texte très instructif du TCS, qui déplore le manque d’informations à disposition des consommateurs.…

Certains se gausseront probablement en me rappelant que le pire mouchard jamais inventé est le smartphone que nous portons tous en permanence dans nos poches. Parfois en farfouillant dans les données de Google, on arrive ainsi retracer sur des cartes du monde toute son activité depuis des mois, des années…

Ces espions dans votre poche, votre salon…

Comme les assistants personnels et domestiques des Amazon, Google, Sony, Panasonic et autres, les smartphones possèdent plusieurs micros qui potentiellement suivent déjà toutes nos conversations puisqu’il est possible de les paramétrer pour lancer à l’improviste Google, Siri, Cortana ou autre… (Et quand je pense aux «failles» logicielles ou matérielles…) Magnifique cette «intelligence artificielle»!

A l’occasion de cette journée de la protection des données, j’avoue être plus inquiet que jamais pour notre vie privée, même si cette thématique n’est pas nouvelle. J’avoue ne pas avoir vu arriver ce nouvel espion dans nos voitures. Au demeurant si sympathique puisque c’est pour appeler les secours en cas d’accident. Super.

Xavier Studer

Council of Europe Data Protection website

PS. Précisons encore que nombre d’objets connectés comme les télévisions, certaines enceintes, sans parler des montres possèdent non seulement des micros, mais aussi des capacités de transmissions. Et sur ces objets, pas de firewall, d’antivirus, comme sur les ordinateurs parfaitement équipés d’ailleurs pour la surveillance à la demande…

10 commentaires pour “Protection des données: ces nouveaux espions si bien intentionnés…

  1. Michel
    28/01/2018 à 7:09

    Si j’ai bien lu, pour les partisans, ecall est un système dormant activé lors d’un accident. Pour les adversaires, c’est un mouchard de la pire espèce. Dans les avions privés, les balises de détresse sont mises en marche à l’impact. C’est ainsi que l’on devrait pouvoir gérer ce système en respectant la vie privée.
    Ce qui me frappe, c’est que la majorité des gens se foutent royalement d’être espionnés.

  2. Foxband
    28/01/2018 à 9:39

    C’est bien le problème, la plupart des gens ne voient rien venir, ne se méfient de rien et n’ont aucune imagination.
    Dans notre futur, Korben Dallas ne pourrait pas fuir la police…
    C’est bien ce qui me dérange le plus avec Tesla par exemple, pour beaucoup ces voitures symbolisent le progrès de la motorisation électrique et de la conduite « autonome » ; pour moi, ce sont les « détails » comme les mises à jour obligatoires, les ennuis si l’on se retrouve hors réseau et l’interdiction de modifier quoi que ce soit en rapport avec le système d’exploitation.
    Malheureusement, certains combats écologiques seront les meilleures alliés de ce projet d’assujettissement et de surveillance de nos déplacements, car les récalcitrants n’auront même plus le droit de conduire une ancienne voiture à essence, bien trop polluante – et libre !
    Cela devrait pourtant être à la portée de tous les affalés du canapé de comprendre que l’Oldsmobile 442 dans Demolition Man représente quelque chose – un sens critique de la masse qui me semble avoir été perdu.
    On commence déjà à nous expliquer que l’on est bien trop bête pour conduire une voiture : tenir le volant à deux mains nous-mêmes sera bientôt vu comme un acte archaïque et criminel. Mais le plus désolant est que c’est amplement mérité, le respect du code de la route est bien trop exigeant pour nombre d’idiots. Ce qui est sûr, c’est que si ces derniers nous mènent dans un futur « dystopique », je choisirais la version Mad Max de la LCR.

    Comprenez bien aussi que dans le futur que l’on nous vend, il n’y aura plus un accident de la route, nous aurons pourtant le droit à tout l’équipement du criminel condamné à porter un bracelet électronique – équipement qui en fera sourire plus d’un dans quelques décennies…

    La conduite… une activité bien trop prenante, qui nous priverait de nous délecter des publicités Google sur le pare-brise.

    • Nathalie
      28/01/2018 à 3:57

      Très bon commentaire, ça me rassure de voir qu’il ya quand même des personnes réalistes dans notre société qui va si vite depuis l’arrivée d’internet, puis du « tout connecté ». J’adore internet et les possibilités qu’il offre, mais c’est une puissante source de dérive si utilisé avec de mauvaises intentions. Autre chose, peut-être un peu hors sujet, mais pas tant que ça: rappelons-nous que dans les années 80, en imaginant le monde d’env. 2020, on envisageait des voitures volantes et des immeubles aux allures de films de science fiction. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître personne n’avait vu venir l’arrivée du smartphone, voire même du web tout public!!!! Que nous réserve donc ces 20-30 prochaines années….? ça commence à me faire peur des fois 😉

  3. Ludo
    28/01/2018 à 10:34

    Une petite vidéo sur le sujet de l’ecall : https://www.europarltv.europa.eu/fr/programme/others/emergency-alert-system-ecall-gets-the-green-light

    La législation prévoit que le système se déclenche uniquement en cas d’accident, donc cela devrait limiter voire bannir les abus. En outre, les données n’ont pas beaucoup de valeurs.

    Données protégées ne signifie pas données inaccessibles. Par ex., quand vous êtes malade au travail, l’assurance perte de gain de votre employeur va vous envoyer un document que vous devrez signez afin de lever le secret médical. Sinon, l’assurance n’entre pas en matière pour vous verser des indemnités. Où est la protection des données et du secret médical dans ce cas ?

    Les données récoltées sur un smartphone ou dans une voiture sont moins problématiques à mon sens que vos données médicales envoyées à des personnes administratives dans des assurances… Pourtant, je ne vois personne en Suisse qui se batte pour protéger ces données très sensibles.

  4. 29/01/2018 à 9:05

    Comme le dit Ludo ci-dessus, le dispositif e-call ne se déclenche que sous certaines conditions. Là où l’avenir semble un peu plus incertain, c’est concernant les véhicules embarquant de plus en plus d’informatique. La Tesla est par illustration un véhicule connecté bâti autour d’une application web. Je schématise, mais l’idée est là : c’est bien pour cela que lors des récents ouragans Tesla a autorisé à distance et sans demander ni prévenir ses clients conducteurs l’amélioration des performances des batteries électriques; le but étant de permettre aux personnes de « mieux » fuir les lieux de catastrophe… Evidemment (c’est une opération facturée normalement) Tesla a remis les paramètres par défaut une fois le danger écarté. Tout cela pour dire que nous n’en sommes qu’aux débuts des problématiques de la protection des données !

  5. 29/01/2018 à 4:35

    Je développe un ecall pour les motards et la geolocalisation n’entrera en fonction qu’au moment d’un chic important ou une chute
    Je prévois également un envoi d’informations pouvant aider les secours en cas où le conducteur est inconscient ou incapable de les fournir
    Celles si ne seront pas stockées sur un serveur mais dans le boîtier sécurisant ces données

    • Pedro
      30/01/2018 à 12:07

      Il y’a aussi des gens qui ont des accidents mineurs qui n’ont pas envi de se faire retirer le permis car la police a été appelé sur les lieux automatiquement. Et il y’a quand même pas mal de monde sur les routes pour avoir de l’aide rapidement.

      • Luc
        30/01/2018 à 7:33

        Excellent commentaire Pedro, merci d’avoir soulevé cette problématique! Il y a vingt ans, une sortie de route sur verglas était un bagatelle, la police s’assurait juste qu’il n’y ait pas de blessés. Aujourd’hui, c’est une faute grave, avec retrait du permis, casier judiciaire et fichage de longue durée comme conducteur dangereux. Je comprends très bien que l’on ne cherche pas l’aide de la police dans ce genre de cas !

  6. Pedro
    30/01/2018 à 12:05

    Les solutions existent pour tout ça 😉
    Ne pas acheter des objets trop moderne, trop connecté et si vous en avez besoin des sociétés comme purism peuvent vous être utile en ajoutant des switch hardware sur les caméras/micro et en désactivant tout ce qui ne devrait pas être activé comme Intel me.

    Le consommateur est roi donc si personne n’achète. Ils vont chercher pourquoi et supprimer ce que le consommateur ne veut pas.
    Je déteste les « stores » d’applications détournées des superbes repositories linux qui sont parfaite car libre, non centralisé. En gros vous choisissiez le store de votre choix sans pouvoir été tracé. D’ailleurs c’est grâce/à cause de cela qu’il est impossible de sortir des statistiques du nombre de linux en circulation comme tout le monde peut créer un repository chez lui. Merci Apple d’avoir détourné ça pour faire un store unique afin de pouvoir tout tracer et gagner de l’argent en forçant tout le monde à l’utiliser. Et a tous les autres qui suivent cela pour gagner de l’argent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :