Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Peut-on survivre à la guerre et à la fragmentation des messageries?

Les messages nous submergent de tous côtés...

Les messages nous submergent de tous côtés…

La problématique de la messagerie unifiée n’est pas nouvelle, mais pourrait redevenir tendance compte tenu de la fragmentation de notre manière de nous informer. Avec les réseaux sociaux, les canaux se sont multipliés au point de devenir problématique…

En effet, on reçoit désormais des informations ou des demandes non seulement par les canaux habituels tels que le téléphone, les SMS ou les e-mails, mais aussi par les réseaux sociaux ou les messageries spécifiques style iMessage, WhatsApp ou Messenger. Sans parler des sollicitations qui arriveraient sur Twitter, Skype, Allo, Hangouts, LinkedIn, Snapchat ou des réseaux plus spécialisés…

Regrouper ses sources

Je ne cache pas d’ailleurs avoir manqué certains messages sur des messageries que je n’utilise pas régulièrement, ne pouvant focaliser mon attention de tous côtés. Il y a un certain temps déjà, j’ai toutefois pris quelques mesures simples pour essayer de ne rien manquer d’important.

Si mes applications de messageries traditionnelles style SMS, et Mails trônaient déjà sur la page principale de mon smartphone, j’ai réuni toutes les autres applications de messageries, de chat ou de réseaux sociaux dans un dossier spécifique.

Des cas difficiles…

De cette manière, dès qu’une alerte arrive dans une application, elle remonte au niveau du dossier, ce qui permet de créer une sorte de messagerie unifiée de fortune. Restent toutefois quelques difficultés, comme les sites qui n’envoient leurs nouveautés que par RSS ou qui n’en envoient pas…

Il est donc parfois nécessaire de rajouter à son dispositif d’observation un lecteur RSS, pouvant d’ailleurs être intégrés à sa messagerie de courriels. Bref, cette fragmentation de la diffusion de l’information ne facilite pas la vie de l’homme numérique moderne ne voulant rien manquer d’important…

Xavier Studer

12 commentaires pour “Peut-on survivre à la guerre et à la fragmentation des messageries?

  1. Stéphane M.
    04/02/2018 à 8:13

    Très bon sujet ! Effectivement, en dehors des SMS/MMS que j’utilise encore avec des amis (d’ailleurs il y a une norme pour améliorer les SMS/MMS mais je ne sais pas le nom et Swisscom semble pas presser pour la rendre compatible ici), j’avais avant Swisscom iO.
    Mais en fait le problème est effectivement que rien est compatible. J’ai Facebook, donc FORCEMENT Facebook Messenger (pour pouvoir lire les messages et en plus tu peux regrouper avec les SMS!) donc j’ai pas envie d’avoir en gros 6 messageries pour chaque ami différent. Eh oui car rien n’est compatible. Même WhatsApp qui appartient à FB ne peux pas lire les messages de Facebook !

    Ensuite ça dépend des pays, ici WhatsApp est quasi devenu un nom commun, en Asie LINE est en tête et j’ai lu qu’en France il y avait davantage d’utilisateur de FB Messenger que WhatsApp.
    Je parle pas non plus de Google Messenger (la base mnt pour les Android) même pas foutu de regrouper les messages vidéos (Duo,Allo) dans la MEME application.
    C’est presque une guerre avec un pote (le seul !) qui veut absolument que je mette WhatsApp alors que j’ai déjà, TEL+MAIL+SMS/MMS et FB Messenger. Donc ceux qui utilisent autre chose il y a de toute façon les SMS que TOUT le monde a (et qui sont gratuits pour 80% des gens).
    Ca serait effectivement bien d’en avoir une qui regroupe tout (car on parle pas de Telegram, et des autres encore !)

    • 04/02/2018 à 2:49

      Ayant une certaine expérience avec ces applications de messageries, Messenger de Facebook et Skype, sont les plus compatibles, n’étant pas liées avec un numéro de téléphone, comme WhatsApp, Line, Viber, etc. qui, si l’on a 2 téléphones avec SIM card différentes, on ne peut pas utiliser un seul numéro sur les 2 téléphones, même en Wifi. Pourquoi 2 téléphones? Pour garder un numéro d’un autres pays valide, et un numéro suisse. Pas besoin de remplacer chaque fois la carte SIM sur un phone, car. des messages de mes contacts étrangers peuvent arriver via son oérateur. Alors évidemment, 2 comptes WhatsApp, Viber, Line, Tandis que le compte Facebook Messenger fonctionne en parallèle sur les deux smartphones, ainsi que Skype, car ils sont liés à une adresse email.

      • ElMalagueno
        04/02/2018 à 6:26

        Avec WhatsApp on peut utiliser un autre numero. exemple, tu prends un carte sim étrangère en vacances, on peut toujours te contacter sur WhatsApp avec ton numero suisse.

        • 09/02/2018 à 12:07

          Oui si c’est sur le même appareil, mais pas avec un deuxième. On ne peut pas être en parallèle sur les deux smart phone, un avec une carte SIM et le 2e avec une autra carte SIM.
          WhatsApp, Viber, Line, sont dépendants d’un numéro de la carte SIM, Facebook Messenger, Skype sont, je le répète, attachés à une adresse email.

    • Stéphane
      04/02/2018 à 8:06

      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Joyn
      RCS ou Joyn les smS /MMS améliorés mais tarde en Suisse

      • Stéphane M.
        09/02/2018 à 9:41

        A ce sujet lu récemment (sur Google Messages pour les RCS..)
        Based on the information uncovered in an APK Teardown of the latest (v2.9) Android Messages app performed by Android Police chances are that Google is getting ready to launch a few significant new features for Android owners that Apple users have had for a while: A desktop interface for its official SMS/Messaging app and enhanced SMS/RCS features.

        Starting the with the web interface there are strings of evidence that support the idea that Android Messages will be able to pair to a web browser so you can carry your SMS conversations from your computer. Phrases like “Messages for Web”, “Scan your QR code”, and “Sign out of all computers” send a pretty clear message that the pairing process would be similar to Allo’s.

        Google has been working for a couple years to bring RCS to carriers all over the world. It recently enabled RCS for a few carriers in South America by letting the service run on Google’s cloud services. Strings that support this idea are “New! Text over Wi-Fi and data”, “Chat features are powered by Google”, and “No, use SMS only ».

        It could be that Google is almost finished creating its own cloud-solution for enhanced messaging that can work independently of a local carrier and is compatible with those that have implemented RCS themselves. Perhaps the feature will be ready to announce at Google I/O. This is purely speculative but entirely plausible based on the strings found.

        • STéph
          23/02/2018 à 2:55

          Je ne sais pas si cela à voir avec le RCS ou Joyn(je le souhaite) mais reçu ceci de Swisscom

          De nouvelles fonctionnalités seront apportées sur le réseau mobile en 2018. Nos clients pourront communiquer de manière plus simple et plus diversifiée, par exemple en échangeant des contenus avant l’appel et en partageant des photos, des vidéos ou leur localisation pendant la communication. Je n’ai malheureusement pas plus de détails à te fournir pour le moment.

          Concernant l’écoute de radio sur Swisscom TV air, cette fonctionalité a été stoppée en 2015 pour des raisons techniques.

  2. Ethan
    04/02/2018 à 11:07

    Avant c’était beaucoup plus simple avec les sms. tout ça parce que les opérateurs ont voulu faire plein de fric avec et qu’ils ont été contraints d’utiliser whatsapp et autres. super merci!

    • 26/02/2018 à 1:19

      Le problème n’est pas l’argent, pour une fois. Tous les abonnements incluent des SMS gratuits, et géneralement en nombre quasi illimités. Le probl`eme est bien un manque de fonctionnalités des SMS/MMS (groupes, photos de qualité, vidéo, vidéo en live, « … » pour indiquer que l’autre tape, etc.)

  3. Nycko
    06/02/2018 à 11:47

    Faut juste utiliser la bonne application.

    m.apkpure.com/all-social-networks/networkin.socialimn.com

    Une des meilleures…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :