Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Fibre optique: Sunrise multiplie les communications…

Fibre optique: Sunrise propose l'offre quadruple-play la plus intéressante du marché.

Fibre optique: Sunrise propose l’offre quadruple-play la plus intéressante du marché!

Même si la pose de fibre optique tourne au ralenti en Suisse, cette technologie reste le moyen le plus fiable de faire transiter de gigantesques quantités d’informations et demeure stratégique pour le futur. Même pour la 5G! Sunrise l’a bien compris et communique régulièrement sur le sujet, comme ces derniers jours.

Dans différents communiqués diffusés récemment, on apprend que Swiss Fibre Net AG (SFN AG) et Sunrise renforcent leur partenariat conclu en 2013. Le challenger suisse des télécoms fournira un investissement initial dans les infrastructures des 17 partenaires de SFN. En contrepartie, il et obtient ainsi des droits irrévocables d’usage pour une période de 20 ans à prix plancher!

Indépendance sur le long terme

«Nos partenariats en matière de fibre optique nous assurent une indépendance à long terme dans les plus grandes villes et agglomérations, et constituent pour nous le meilleur moyen de fournir nos services jusque dans les foyers et commerces des clients», se réjouit Olaf Swantee, CEO de Sunrise, cité dans un de ces textes.

Pour mémoire, SFN regroupe des entreprises électriques locales de Suisse. Cette coentreprise représente 17 cantons, villes et communes dans les trois régions du pays et permet ainsi potentiellement à Sunrise de commercialiser son offre à plus de 500’000 foyers dans les trois régions linguistiques.

Autres alliances renouvelées

Sunrise s’est aussi entendu avec IWB (Industrielle Werke Basel) et va également renouveler son partenariat avec SIG (Services Industriels de Genève), selon cet autre texte. Grâce à ces alliances, Sunrise atteint plus de 17% des ménages suisses grâce à l’infrastructure à fibre optique. Il faut dire que les services industriels concernés sont financièrement un peu sou pression et cèdent, peut-être légèrement, à vil prix des services de pointe…

Dans le courant de l’année 2018, Sunrise effectuera des investissements préalables chiffrés à 56 millions de francs dans l’infrastructure à fibre optique (Layer 1) de ces entreprises. Le numéro deux helvétique des télécoms se positionne donc avantageusement dans des villes comme Zurich, Bâle, Berne, Genève, Lucerne, Saint-Gall et Winterthour.

Ailleurs, Sunrise dispose d’une convention d’accès au réseau avec Swisscom, conclue en 2014 et arrivant à échéance à fin 2018. Sunrise estime avoir bien avancé dans ses négociations avec l’ogre bleu en vue du renouvellement de cet accord à des conditions similaires. Précisons enfin que cet opérateur dispose d’un réseau de fibres optiques qui s’étend sur 11’800 km au niveau national, notamment le long des voies CFF.

XS

22 commentaires pour “Fibre optique: Sunrise multiplie les communications…

  1. Tricoline
    07/03/2018 à 6:51

    C’est bien que Sunrise communique, ce que tous ne font pas !

    Je constate cependant que comme très justement relevé dans votre première phrase Xavier, la pose de fibre dans les salons, en FTTH, cela tourne au ralenti, voir même au point mort, Swisscom pose uniquement de la fibre s’il trouve un « collaborant » pour 40 à 50% des frais ou dans des quartiers 100% neuf de plus de 40 logements.

    Exemple, canton de Neuchatel et du Jura, c’est le néant.

    Swisscom s’est même permis sans honte et sans vergogne de sortir de la fibre fribourgeoise il y a de cela une année, en fera-t-il de même avec l’équivalent haut valaisan ?

    Bref, si on laisse aller sans rien faire, la Suisse prendra un énorme retard sur la fibre optique à domicile, dans 10 à 15 ans nous serons des ringards par apport à nos voisins, nous n’aurons que les grandes villes (et pas toutes), le reste quasiment pas de FTTH, c’est inacceptable pour un pays riche comme la Suisse !

    • valoue
      09/03/2018 à 7:17

      il y a quand même la FTTS/B qui est en cours d’installation dans tous les cantons

  2. Pedro
    07/03/2018 à 8:31

    Sunrise a tiré gratuitement une fibre encore dernièrement du moment que la fibre se trouve dans le bâtiment. Et Swisscom fait encore son job et tire la fibre dans les bâtiments sans frais pour les propriétaires.

    Mais oui, cela coûte cher et je ne suis toujours pas convaincu que la fibre soit vraiment la technologie d’avenir. J’attends de voir si ça tient sur la durée. Du câble cuivre et bien plus résistant et bien plus modifiable (déplacement de la prise) avec le temps surtout qu’on passe du 10gb sur le cuivre sans parler du coût ridicule par rapport à la fibre. (Équipement réseau et matériels pour la pose)

    Le seul avantage de la fibre est la distance mais qui est inutile pour un appartement au sous sol du bâtiment.

    Ensuite, j’ai pu tester du GB symétrique mais je n’ai pas trouvé un seul site qui supporte ce débit. 47mb/sec max sur les 120mb/sec normalement. Quelqu’un peut m’expliquer comment les gens arrivent à utiliser un tel débit ?

    • flaviodelay
      07/03/2018 à 1:51

      La fibre n’est pas une technologie d’avenir ?! Le cuivre est totalement dépassé en terme de débit et de stabilité. Personnellement je n’ai jamais vu un datacenter connecté sur une ligne cuivre. Sur de très courte distance c’est viable mais c’est maximum 100-200 mètres et encore. Ensuite une multitude de site supporte le gigabit il suffit de bien choisir et de bien choisir son opérateur pour ne pas avoir d’interconnexions saturées.

      • Pedro
        08/03/2018 à 1:30

        Tous les équipements réseaux des bâtiments sont en cuivre. Je n’ai encore jamais vu un AP avec connecteur fibre ou un PC pro vendu avec une carte fibre.
        Le cuivre n’est pas du tout mort et c’est pour ça que Swisscom ralentit la cadence. Par contre, ils devraient passer d’une paire à quatre paires. Le coaxial est aussi une technologie géniale et il n’y a pas grand chose qui pourra égaler un câble coax qui peut être prolongé/doublé avec un simple T.

        Donne moi un site car même Mega ne donne pas plus que 35mb et je n’en ai pas trouvé un seul qui me fournit du GB. Il y’a speedtest mais que sur l’upload ou je suis à plus de 90 mais cela ne sert à rien de voir ces chiffres sur un site de test et cela ne permet pas de tester la stabilité sur de gros fichiers.
        Switch est le site le plus rapide que j’ai trouvé jusqu’à maintenant.

        • Henry Dunant
          08/03/2018 à 10:33

          Je me permets de commenter car vous faites en amalgame en les cablage LAN et WAN.

          Pour le LAN il est certain que la technologie ethernet cuivre a encore de beau jour devant elle, pour le WAN il n’y pas photo à l’avenir c’est la fibre qui va s’imposer.

          Maintenant que la stratégie de Swisscom concernant ses investissements dans la fibre se limite à la construction du backbone (colonne vertébrale) et que la desserte finale soit sur base du cuivre (FTTS, FTTB, FTTC), pourquoi pas tant que la technologie cuivre permet de fournir les débits requis pour les nouveaux services (ex-. TV UHD). Par contre arrivera bien un moment ou l’on aura atteint les limites et le passage à l’optique sera nécessaire.

    • Yannick
      08/03/2018 à 12:23

      Hmm étant passé à la fibre, j’ai vu le technicien tirer la fibre dans l’appartement depuis la box en bas de l’immeuble. Bah il y 10 ans, à l’école d’ingénieurs où on faisait des TP sur raccorder une fibre a une autre et tester la « soudure », bah je trouvais la chose cassante, un petit coude de plus moins de 5cm de rayon et on avait une monstre perte du signal optique… La le technicien tirait ça comme du fil cuivre torsadé youkoulélé tranquille juste éviter un noeud/lacet mais sinon c’est franchement open bar… bref il y a eu du monstre progrès. Pareil avant le poste a souder deux fibre faisait la taille d’une table là le type a son petit truc portable style ipad/multimètre et ça fait, soudure, test, et tout, manque le café….

      Après la fibre, à mon avis ça consomme globalement « moins » électriquement que le cuivre je dirais mais le cuivre à l’avantage de pouvoir transporter du courant justement « power over ethernet ».

      Bref je suis 100% pour la fibre, maintenant Swisscom et son G-fast… bah pourquoi pas mais c’est voué à l’échec sur le long terme… La fibre propose déjà du symmetric 1Gb. (complètement useless pour 90% des gens actuellement). Le cable même en docsis 3.x chez UPC sont pas symétrique, bref… non le futur c’est Fibre ou 4-5 G

      • Pedro
        08/03/2018 à 1:37

        Ils ont du revenir pour deux de tes courbures qui n’existent plus d’après toi… La fibre ça reste cassant et ne supporte pas bien ni les courbures trop importante ni les tensions. Par contre oui, les appareils sont plus petits et ils font les mesures jusqu’à la centrale et voit directement lorsque la fibre est courbée car cela fait un pic sur le graphe.
        Ensuite une fibre a déjà être cassée en passant dans la même gaine une autre fibre donc cela reste toujours très fragile. Et on parle toujours d’un cheveu en verre. Cela n’a pas évolué en 10ans.

      • Tricoline
        08/03/2018 à 6:16

        La fibre en FTTH c’est 20% des raccordements en Suisse, il faut arrêter de la présenter comme un produit disponible pour tout monde en Suisse, c’est décevoir 80% de la clientèle, c’est un miroir aux alouettes.

        Quand au cable en DOCSIS 3.1 il proposera des débits symétriques meilleurs que le g-fast de Swisscom, qui ne sera pas stable sur des vieilles lignes.

        Bien évidement, le futur c’est la fibre en FTTH, mais cela nos sociétés de télécom suisses n’en veulent plus trop, car très cher à poser et surtout trop d’années pour y arriver.

  3. Tricoline
    07/03/2018 à 2:59

    Pour répondre à Pedro et flaviodelay :

    Dans la gamme des câbles en cuivre, uniquement et seulement le câble coaxial tient la comparaison avec la fibre pour relier des logements sur le « last mile ».

    Dès que la dernière évolution de la norme DOCSIS , soit la 3.1 sera mise en application « industrielle » par les cablos, nous disposerons de débits symétrique stable et performant.

    Pour le moment sur les paires cuivre de Swisscom, même en g.fast cela restera sensibles aux perturbations, à la qualité de la ligne et à sa longueur…

    Du giga bit symétrique sur des paires de cuivre, en laboratoire oui, dans la réalité non !

    Du giga bit sur du coaxial, c’est disponible avec le DOCSIS 3.1

    • Pedro
      08/03/2018 à 1:41

      Je parle de paire torsadées en 10gb sym qui comme le câble coax peuvent être prolongé et déplacé au besoin. La distance ne pose pas trop de problème dans un immeuble standard.
      Et la technologie va encore probablement évolué. On est passé de 10mb à 10gb avec le même connecteur 🙂

      • Tricoline
        08/03/2018 à 6:09

        Ne pas mélanger les paires torsadées (4 paires) utilisés pour confectionner les cables réseaux RJ45 en catégorie 5 ou 6 avec la connexion Internet dite du « last mile » qui ne possède que une seule paire, ce n’est pas la même chose.

        Un câble réseau RJ45 en cat 6 c’est 100 mètres maximum, ce n’est pas ce genre de câble que Swisscom relie ses clients au DSl ou au g.Fast.

    • fibro
      08/03/2018 à 9:02

      OK pour le DOCSIS 3.1 mais très chère. Tous les cablos ne vont le faire.

      • Tricoline
        09/03/2018 à 6:18

        @fibro, ils seront obligés, le passage du DOCSIS 1.0 au 2.0 puis au 3.0 n’étaient pas gratuite.

        Celui que ne s’adapte pas il disparaitra, les cablos ont en face le rouleau compresseur Swisscom qui va poser son g.fast un peu partout, pour 2021, là où les débits sont actuellement pas très bon, cela va couter aussi cher à Swisscom. Ensuite il remplacera le VDSL2 par du g.fast là ou les débits sont bon actuellement, je peux penser que dans 5 à 8 ans, le VDSL aura disparu ou presque.

        Pour diffuser de la TV en UHD ou 4K il faut des gros débits, tous les fournisseurs que cela soit les cablos ou les telcos y seront contraint commercialement, ils n’ont pas le choix.

        Les clients réclame aussi des débits symétrique, ce que le DOCSIS 3.0 ne permet pas, cette norme ne le permet pas.

        Pour proposer du 50/50 ou 100/100 ou 250/250 il faut le DOCSIS 3.1, du FTTH ou du g.fast, pour ce dernier il faudra un bonne et courte ligne de cuivre pour du 250 symétrique.

        Les cablos ont perdu des milliers de clients ces 10 dernières années, ne pas passer au tout FTTH ou DOCSIS 3.1 c’est très risqué…

        • Jérôme Formaz
          12/03/2018 à 10:52

          Tout à fait d’accord avec vous

  4. Domlesgaz
    07/03/2018 à 5:47

    Bonjour, à la suite du commentaire de Pedro, je me demande quelle est la résistance « mécanique », notamment aux chocs, d’une fibre optique installée après coup, donc en fixation apparente, dans un vieil immeuble du 19ème ou début du 20ème siècle ? Et quel est son rayon de courbure, peut-on installer la prise n’importe où dans l’appartement comme on le fait actuellement avec la prise T+T ou câble ? Enfin, peut-on réparer facilement une fibre qui aurait été brisée ? Si ces 2 voire 3 exigences ne sont pas satisfaisantes, alors ce n’est probablement pas encore la « technologie d’avenir ».

    • Pedro
      08/03/2018 à 1:56

      En tirant une deuxième fibre, cela a cassé la première. Il suffit que la fibre soit croisée dans la gaine et que la contrainte soit trop grande pour que ça casse. Le rayon de courbure dépend de la fibre verre ou plastique et de la protection. Il y’a des protections plus épaisse et plus protectrice autour de la fibre. Regarde les fibres sous marine pour un cas extrême.

      La fibre est très fine ce qui permet de la tirer presque partout dans l’appartement y compris dans les gaines électriques. Le problème s’est si on veut la déplacer pour qu’elle arrive de l’autre coté de la pièce ou dans une autre pièce et qu’il faut passer par ailleurs… C’est pour cela qu’on ne relie pas tout en fibre dans un bâtiment (bureau). Une fibre peut se réparer mais s’est de la lumière donc il faut refaire une soudure précisément là où ça a cassé du coup sauf fibre très longue. Ils retirent une fibre de bas en haut car pas possible de réparer dans un mur ou fibre trop courte pour la souder sur l’appareil. Autre problème par rapport à la paire de cuivre ou coax, on ne peut pas la faire arriver dans plusieurs pièces ou la dupliquer avec un T.

  5. Pedro
    08/03/2018 à 1:11

    Ce n’est pas du mélange, c’est un câble cuivre.

    Si tout est pareil maintenant, un câble est un câble que ce soit une paire, quatre paires, ou une fibre. Rien n’empêche les opérateurs de faire comme dans tous les bâtiments, une fibre qui arrive sur un switch puis des paires torsadées dans chaque appartement qui permettrait de baisser les coûts et surtout d’être bien plus durable dans le temps. On peut le déplacer, le prolonger, rajouter un équipement bon marché pour réamplifier le signal sur 100m. Le seul et unique inconvénient, c’est son épaisseur.
    Un connecteur RJ45 casse qu’au niveau du raccord. La courbure n’est pas un problème et il n’est pas possible de le casser en tirant dessus. Tout comme cela ne pose pas de problème de tirer d’autres câbles là où il passe.

    On est en catégorie 7 maintenant avec 40gbps sur 50m. 10gbps sur 100m alors qu’on nous tire de la fibre avec des équipements à 1gbps seulement. La fibre peut aussi faire passer du 10gbps voir même du 40gbps mais il suffit de comparer le prix des équipements fibre/cuivre pour comprendre rapidement qu’on n’aura pas ces débits avant un bon moment. Et le coût sera gigantesque pour passer des millions de clients fibre en 10/40gbps quand le 1gbps ne sera plus suffisant et que tout le monde aura sa fibre chez lui.

    • fibro
      08/03/2018 à 9:14

      Je m’excuse mais avez-vous déjà fait des protocoles de mesures sur un câble cuivre? Quand vous dites qu’une courbure n’est pas un problème alors là vous me faite rire.

      • 09/03/2018 à 11:09

        Ah oui? C’est comme une voiture qui arrive trop vite dans une virage qui a tendance à aller tout droit dû au phénomène de l’inertie. Donc le courant électrique aurait tendance à s’échapper de la courbure? Hem…hem… je ne vois pas très bien. Peut-être l’effet de pointe, mais c’est pour de l’électricité statique. L’effet pelliculaire, ça concerne les très hautes fréquences. Je vous fais rire, Fibro?

        • Pedro
          11/03/2018 à 1:30

          Rolgui, il a raison au niveau des protocoles de mesures qui sont très strictes et la valeur next par exemple peut être en erreur mais tout le reste passe si le câble est écrasé, le connecteur mal fait, interférence électrique à proximité,… Après, je ne suis pas bien sûr que cela ait une influence après 9Xm peut être. Je ne me suis jamais amusé à faire un câble d environ 100m voir si le débit est respecté ou non et s’il passe les protocoles de mesure en étant droit, courbé, écrasé… Par contre, je me suis amusé à torsader deux paires non torsadées à la main et le câble de 15/20m est passé de 100mb à 1gb même s’il ne passe probablement aucun protocole de test comme la torsade de chaque paire doit être faite précisément pour éviter les interférences entre elles.

          Bref, mon but n’est pas de faire polémique mais il existe d’autres solutions moins cher que la fibre est viable dans le temps pour des distances raisonnables avec du cuivre. Sunrise/Swisscom fournissent de l’Ethernet sur leur fibre récupérable sur n’importe quel switch manageable avec port sfp ou un convertisseur fibre/rj45. La tv passe via igmp.
          Le câble avec docsis s’est différent et je ne connais pas les évolutions à ce niveau mais il semble y avoir deux fibres. Une qui est transformée en coaxial standard mais je ne sais pas comment ils font passer toutes les chaines en même temps sur une seule fibre et une autre dédiée pour internet et peut autre aussi de l iptv pour les chaines payantes.

        • Jérôme Formaz
          12/03/2018 à 10:49

          Oui

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :