Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Télécoms: t’es nomade digital, utilisateur moyen, intensif ou occasionnel?

UPC poropose pour certains usages des tarifs très avantageux... Notamment avec du roaming!

UPC poropose pour certains usages des tarifs très avantageux… Notamment avec du roaming!

Telle est la question que l’internaute qui cherche à connaître quelle est la meilleure offre mobile doit se poser s’il passe par Comparis. Le site vient en effet de diffuser un communiqué de presse intitulé «Le temps des onéreux abonnements forfaitaires est révolu»…

Passons sur la conclusion évidente de cette titraille. C’est bien que Comparis réalise enfin aujourd’hui, par exemple, le terrible attrait d’offres comme celles de CoopMobile ou d’AldiMobile, qui proposent des plans de type illimités en Suisse avec entre 5 et 3 Go de données incluses à haut-débit pour moins de 30 francs. Mieux vaut tard que jamais…

Cap sur le comparateur mobile

Au bas de sa communication, l’entreprise de comparaison en ligne, qui finance parfois ses services en facturant des commissions aux acteurs d’un domaine, comme pour les primes d’assurance maladie (…), renvoie sur son comparateur de tarifs mobiles.

L’internaute est alors confronté à la question citée en titre. Et bien, moi, je ne me retrouve dans aucune catégorie. Je suis simplement un utilisateur de services télécoms qui constate jour après jour que mon volume de données est important et que je n’utilise en principe qu’accessoirement les services de voix au profit d’un WhatsApp, par exemple.

Des listes longues et peu parlantes

En désespoir de cause, en choisissant la catégorie «moins de téléphonie, davantage de données», j’ai constaté que je tombais sur une interminable liste du moins au plus cher. Une page à l’utilité discutable puisque les détails de ces tarifs ne sont pas donnés et qu’il n’est pas possible d’y accéder en cliquant sur les différents plans. Je reste sur ma faim.

Cela ne m’a évidemment pas surpris. J’ai toujours regardé d’un œil critique ces paniers de consommation qui ne correspondent pas forcément toujours à ses usages. D’ailleurs, suivant où l’on place la barre, les positions changent et s’inversent. Il suffit parfois de modifier légèrement un paramètre pour bousculer l’ordre…

Comment sont façonnés les paniers? Pourquoi?

J’ai par exemple été surpris de constater que l’offre d’Aldi Mobile, certes meilleur marché d’un franc par rapport à celle de CoopMobile soit considérée comme plus avantageuse alors que cette dernière comprend 2 Go de plus à plein débit, ce qui n’apparaît pas spontanément lorsqu’on consulte ces offres. Pourquoi une limite à 3 Go et non pas 3,5 Go…?

Bref, si ces comparatifs ont le mérite d’exister, ils ne présentent concrètement que peu de valeur. En fait, le meilleur expert c’est vous! N’hésitez pas à vous munir de vos dernières factures avant de changer d’opérateur et de vérifier qu’un éventuel nouveau plan vous convient bien, y compris en tenant compte de tous les services que vous utilisez… Sans parler des rabais de combinaison…

Bonne chance dans cette jungle!

Xavier Studer

4 commentaires pour “Télécoms: t’es nomade digital, utilisateur moyen, intensif ou occasionnel?

  1. 06/22/2018 à 7 h 35 min

    Un des problèmes incompréhensible, c’est que tous vous offrent un débit au max et pas au min. Personne n’est intéressé si le débit dépasse le max, par contre tous aimeraient que le min soit respecté.
    Pour comparer, pour les nomades, qui ne vivent pas plus que 49% en Suisse, l’abonnement à l’année n’est pas une solution. Aucun opérateur n’offre la possibilité de « vaccances longues ». Si on vit dans un autre pays, c’est pénible d’avoir l’offre suisse.

    • Yannick
      06/22/2018 à 8 h 48 min

      Mon c’est 0 ou proche de 0. Si les opérateurs mettent débit minimal 1Mbit y en aura des cons qui vont geuler que depuis leur cave ils ont rien…

      Bref Perso avec Sunrise c’est moyenne 25 Mbit donc Bon après tu prends les mesures dans mon appartement, on dépasse pas les 7Mbit… Tu mets quoi comme valeur min ? J’ouvre la fenêtre, 30 mbit… Je me penche 40… Tout ça en bougeant de quelques mètres…

      • 06/22/2018 à 11 h 50 min

        Mon propos ne visait pas à trouver une combine pour avoir un peu plus de Mbit, mais de marquer l’illogisme du débit max. Il doit y avoir moyen soit d’avoir la garantie d’un débit moyen à défaut de débit minimum que pose la possibilité de pannes.
        Si on va acheter des patates par exemple, on trouverait bizarre d’acheter un emballage d’un kilogramme au maximum, ce qui sous entend qu’un paquet vide est acceptable.
        J’ai vécu le problème d’une alimentation par rayon hertzien pendant des travaux qui durèrent un mois et demi aux alentours de l’émetteur. Parfois la réception voisinait moins d’un bit par heure, autrement dit rien. Le fournisseur d’accès était dans les limites indiquées, il ne dépassait pas la valeur promise.

  2. Nicolas Bonvin
    06/29/2018 à 21 h 10 min

    Le comparateur le plus clair et le plus neutre est http://www.dschungelkompass.ch.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :