Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Test multimédia du magnifique et très compact Sony RX100 VI

Sony RX100 VI : 24-200 mm, 2.6-4.5

Sony RX100 VI : 24-200 mm, 2.6-4.5

Dès la prise en mains, ce petit boîtier compact de 10 centimètres de large, par six de haut et environ 4 d’épaisseur, surprend par sa finition soignée. Que vaut le dernier compact de Sony boosté par un zoom 24-200, un capteur de 20,1 millions de pixels et un viseur électronique? Le tout valant tout de même pas loin de 1500 francs!

Passé la première impression, on découvre ce petit boîtier épaulé par un écran tactile et un système de menus clairs et bien pensés regorgeant d’options parfois très poussées. On citera par exemple la possibilité d’afficher des bandes zébra et même de choisir le pourcentage (par défaut 70%). Spécifications et fiche technique.

Dès les premiers clichés, on est frappé non seulement par la rapidité de l’autofocus, mais surtout par le résultat. Les images sont nettes, bien piquées et la colorimétrie m’a semblé exemplaire. Par ailleurs, le capteur   CMOS Exmor RS de type 1.0 produit de très bonnes photos dans une large palette d’utilisation. La balance des blancs est fidèle, y compris en basse lumière (12’800 ISO avec une option à 25’600 avec de multiples clichés).

Créativité maximum

L’écran orientable constitue un indéniable plus, par exemple pour prendre des clichés au ras du sol ou par-dessus des têtes puisqu’il est possible de l’incliner non seulement vers le haut, mais aussi vers le bas. La partie tactile est appréciable, même si elle est peut-être perfectible. Elle permet toutefois de se balader facilement dans un cliché et son rendu est de bonne qualité, même s’il est un peu moins bon dans les jaunes. La fonction de mise au point tactile est par ailleurs appréciable.

Le viseur électronique constitue évidemment un immense plus sur un tel appareil, même si le rendu surprend toujours par certains scintillements. Une telle potentialité, instantanément accessible, permet de se concentrer sur son cadre pour les peaufiner un plan, notamment en plein soleil. Un must, d’autant que l’écran s’éteint lorsqu’on rapproche son visage de l’écran.

Des options ludiques

Très sympa lorsqu’on utilise le zoom de l’appareil à son maximum ou lorsqu’on pousse l’audace jusqu’à utiliser la possibilité de zoomer numériquement. Même si je ne suis pas fan de cette dernière possibilité, je dois avouer que j’ai été surpris par la qualité de ce mode (max x4). Toujours pratique, même sans trépied, tant la stabilisation est excellente.

Le Sony RX100 VI bénéficie de multiples réglages manuels, très appréciables en mode macro. Il est ainsi possible de mettre au point en utilisant la grosse bague autour de l’objectif, qui peut être utilisée pour une multitude de choses, d’ailleurs. Ludique, précis et très pertinent pour faire des mises au point entre huit et 100 centimètres de l’objet, selon le facteur de zoom.

Flexible et puissant

Comme pour le viseur électronique, le flash s’extrait facilement du petit boîtier d’un simple geste. Une fonctionnalité toujours appréciable pour prendre des photos sous la lumière d’un soleil défavorable. Malgré sa compacité, il rend de bons services. Près des objets, il ne les brûle pas.

Au quotidien, que ce soit pour des portraits, des paysages en passant par de la macro, la flexibilité de l’optique Zeiss 24-200 mm (2,8-4,5) est impressionnante. Le piqué est presque toujours parfait même sans trépied grâce au système de stabilisateur et au processeur d’image Bionz de Sony.

Rapide, très rapide…

Très rapide, ce Sony RX100 VI permet de photographier jusqu’à 24 images par seconde. Ce compact est même capable d’enregistrer jusqu’à 233 photos en continu, selon son concepteur. Heureusement, dans les options, il est possible de choisir entre différentes vitesses pour ne pas crouler sous les photos et s’adapter aux situations.

En vidéo, on retrouve cette grande flexibilité et la puissance de l’autofocus capable d’identifier jusqu’à 312 zones. Côté résolution, on peut pousser jusqu’à du 4K en 25 images par seconde avec un débit pouvant grimper jusqu’à 100 Mbits/sec avec une carte mémoire compatible… Le rendu est excellent et la stabilisation Sony toujours au rendez-vous! Citons encore la possibilité de faire des super ralentis pouvant aller jusqu’à 960 images par seconde.

Un bilan remarquable

Au final, on ne peut être qu’impressionné par la qualité globale de ce compact (Wi-Fi, Bluetooth, NFC, mais pas GPS) qui reste très utilisable malgré sa petite taille. La qualité des clichés et la puissance du zoom m’ont semblé prodigieuses compte rendu de la taille de ce bel objet. Cela donne envie de redécouvrir le monde du compact!

Évidemment, certains points, comme l’autonomie, l’écran tactile ou le léger scintillement du viseur électronique sont perfectibles. Reste un appareil d’une puissance phénoménale et permettant une créativité photo débridée pour qui prendrait le soin de se plonger dans les nombreuses options tout en tirant parti de l’optique et des possibilités de cadrages exotiques laissées par l’écran orientable. Une belle réussite.

Xavier Studer

10 commentaires pour “Test multimédia du magnifique et très compact Sony RX100 VI

  1. Henri
    08/13/2018 à 7 h 47 min

    Qui achète encore des compacts aujourd’hui quand on voit la qualité des photos des smartphones, y compris chez Sony!? J’ai l’impression que le couple actuel est smartphone + gros appareil pour le reste (surtout le zoom). Je me trompe?

    • 08/13/2018 à 8 h 45 min

      Vous vous trompez … vraiment!
      J’ai moi-même un Smartphone Samsung, un Canon GX7 et un Samsung NX1.
      Les trois sont irremplaçables.
      J’avais le premier RX100 que j’ai remplacé par le GX7 assez équivalent au RX100 VI, mais beaucoup moins cher.
      En haute montage, marche difficile ou simplement en balade où je risque de prendre de jolies photos: j’ai toujours les 2 premiers et le compact dans la poche.

    • Cedric68
      08/13/2018 à 9 h 08 min

      Les compacts sont devenus un marché de niche. Mais cela reste un marché pour ceux qui veulent justement un zoom d’une certaine longueur. En équivalent 200mm, à part le très bon Pana 35-100 monté sur un gx80 et accompagné du 12-32, il n’y a pas grand chose de peu encombrant et lourd. Et même là, il y a une bonne différence côté encombrement. A voir côté qualité d’image.

      • 08/13/2018 à 9 h 14 min

        Avec mon Canon G7X (tapé faux dans mon message) il m’arrive souvent de vite le sortir de la poche, de zommer au max avant de passer en zoom digital: les photos sont cools et parfaites.

    • MG-1
      08/13/2018 à 18 h 38 min

      Je utilise une machine compacte car les natel n’ont pas un vrai zoom (ok il y en a quelqu’un avec zoom optique, mais très limité, et pour trop cher), et une reflex est trop encombrant.

  2. Domlesgaz
    08/13/2018 à 18 h 31 min

    Cela parait être un bel objet. Toutefois, la petite vitre sur le viseur « optique » me chagrine un peu, un tel viseur devrait avoir un œilleton avec un dégagement oculaire pour offrir un confort de visée acceptable.

  3. 08/14/2018 à 5 h 21 min

    Vous vous trompez sur l’affirmation que ce fabuleux Compact Sony RX 100 VI de dispose pas de GPS pour géolocaliser les photos. Il faut simplement installer PlayMemories sur votre Smartphone, et le relier par Bluetooth et activer la géolocalisation.

  4. 08/14/2018 à 10 h 21 min

    Ce joli appareil sony… est-ce qu’il est capable de prendre des photos en RAW ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :