Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Premier smartphone 5G chez Swisscom: Sunrise en embuscade!

Swisscom communique sur un prototype de smartphone 5G utilisant une puce Qualcomm.

Swisscom communique sur un prototype de smartphone 5G utilisant une puce Qualcomm.

Alors que les réseaux mobiles des trois opérateurs font des étincelles en Suisse, Swisscom et Sunrise se livrent à une véritable bataille de communication sur la 5G. Swisscom a dévoilé cette semaine un smartphone 5G, tandis que le patron de Sunrise convie les médias à une démonstration à la fin du mois…

Lorsqu’on lit le communiqué de Swisscom ou l’invitation de Sunrise, on ne peut être que frappé par certains termes utilisés. L’ogre bleu évoque le premier prototype au monde de smartphone 5G utilisant une puce Qualcomm, tandis que le challenger Suisse des télécoms, plus modeste, indique présenter l’un des premiers point d’accès 5G Wi-Fi au monde!

Le grand public un peu perdu…

Cette communication est paradoxale et probablement déstabilisante pour le grand public qui a peut-être lu, à tort ou à raison, cette semaine qu’Apple pourrait ne pas proposer d’iPhone 5G avant 2020. A l’image de Huawei, l’industrie est par ailleurs en plein travail pour lancer commercialement cette technologie.

Si on ne peut que saluer l’ambition de nos opérateurs d’être en pointe, il ne fait pas oublier qu’il peut être dangereux de communiquer sur des produits encore inachevés. Pire, si l’on se réfère à l’histoire récente des télécommunications, il n’est pas toujours pertinent d’arriver le premier si l’offre matérielle ou de service n’est pas mure.

Un hotspot Wi-Fi 5G Huawei, partenaire technologique de poids pour Sunrise.

Un hotspot Wi-Fi 5G Huawei, partenaire technologique de poids pour Sunrise.

Bientôt Nokia avec Salt?

En coulisse, on entend parfois que Nokia et Salt se tâtent pour une éventuelle communication. Visiblement, le troisième opérateur mobile veut rivaliser avec les couples Ericsson-Swisscom et Huawei-Sunrise. Sachant que les opérateurs suisses proposent les meilleurs réseaux mobiles au monde, ce combat prend soudain une autre dimension…

Reste que vu froidement, la 5 G n’a pas vraiment d’intérêt pour le consommateur puisque quelques Mbits/sec suffisent pour regarder la vidéo dans de très bonnes conditions et jouer à la plupart des jeux… La problématique de la 5G semble d’abord concerner les opérateurs qui doivent effectivement absorber un trafic mobile toujours croissant et ont besoin de bande passante.

Quels services pour la 5G?

Pour le reste, on ne peut que constater depuis plusieurs années que l’industrie essaie d’imaginer les applications que la 5G rendra possibles. Et elles sont très variées puisqu’elles s’étendent de la voiture connectée, à la télémédecine, en passant par les drones ou plus simplement le raccordement au réseau des réseaux de demeures isolées, voire des sites industriels…

Difficile aujourd’hui de connaître quel sera réellement l’impact de cette technologie que ce pour l’industrie ou les particuliers dans notre monde toujours plus nomade et connecté. Une chose semble évidente, le très haut-débit généralisé devient partout la norme pour le plus grand bonheur des geeks…

Xavier Studer

7 commentaires pour “Premier smartphone 5G chez Swisscom: Sunrise en embuscade!

  1. Ludo
    09/11/2018 à 9:03

    Un excellent article d’ICT journal sur ce thème : https://www.ictjournal.ch/news/2018-11-08/un-premier-smartphone-se-connecte-a-la-5g-et-cest-en-suisse

    Pour le moment, seule 6 villes (Luzern, Zurich, Bern, Burgdorf (BE), Lausanne, Genève) bénéficient de la 5G sur une fréquence d’essai. Swisscom prévoit d’équiper 60 villes d’ici fin 2019 et les premiers smartphones 5G devraient apparaître à l’été 2019.

  2. 09/11/2018 à 12:04

    Quels services pour la 5G?

    Monsieur Studer, vous posez une bonne question! J’analyse rigoureusement les communiqués et j’affirme que la 5G est actuellement une coquille vide en Suisse.

    Les déclarations des opérateurs sur l’apport supposé de la 5G aux véhicules connectés sont contredites par les communiqués des fabricants, le marché dans sa globalité et ses prévisions:

    http://www.pierredubochet.ch/vehicules-autonomes,-l-utopie-de-la-5g–1-.html

    Nos opérateurs sont au bénéfice de concessions provisoires qui s’éteindront à fin 2018 pour des émissions très locales. Rien n’est décidé pour 2019.

    Tous les signes montrent que les débits de données vont tellement augmenter que des réseaux hertziens ne suffiront pas à les transférer.

    Salutations conviviales,

    Pierre Dubochet

    • 10/11/2018 à 11:53

      Monsieur Dubochet,
      J’ai lu avec attention la plupart de vos articles sur votre site, que j’ai trouvé très complets, bien documentés, et très intéressants pour l’électronicien que je fus dans mon activité professionnelle.
      Je vous en remercie, car vous êtes très précis sur l’ensemble de ces réseaux et leurs fréquences, débits, propagation, etc., et bien mieux documentés que ce que j’ai trouvé sur google ou wikipédia.

      • misenta
        13/11/2018 à 4:11

        Désolé de dire le contraire. Les articles sont truffés d’erreurs. La plus grosse est de dire que le débit (qui est malencontreusement lié avec la bande passante dans les articles) va de pair avec la puissance émise.
        Il existe des microcells (et picocells) avec moins de 6W d’immission et qui ont des débits aussi grands que ceux des macrocells.
        Le site de M. Dubochet parle des mensonges des opérateurs mais il ferait mieux de balayer devant sa porte…

  3. 13/11/2018 à 7:08

    Bonjour Misenta,

    Vous ne démontrez rien. Intervenez sous votre véritable identité, prenez soin de garder les éléments dans le contexte du texte et nous pourrons peut-être dialoguer de manière constructive.

    Salutations.

    • misenta
      14/11/2018 à 2:13

      Je ne vais pas entrer en détail sur toutes les erreurs et mensonges que contient votre site, je ne veux pas perdre mon temps avec ça. Ce qui m’exaspère au plus haut point, c’est que vous vendez des services à des personnes qui n’y comprennent en rien à la technique et en leur faisant croire à vos fausses connaissances avec des graphiques et des dires trompeurs.
      Un seul exemple pour faire comprendre vos faux dires aux personnes intéressées: Sur la page que vous donnez en lien ci-dessus, vous précisez ceci:
      « Selon les lois de la physique,la bande passante moyenne en déplacement est ténue. Elle restera ténue quelle que soit la génération mise en oeuvre. »
      Donc, d’après vous, il ne serait pas possible de faire du streaming vidéo en déplacement. Ce que vous contredit la pratique, des centaines d’automobilistes et utilisateurs des transports publiques le font régulièrement. ABE

      • Foxband
        15/11/2018 à 7:32

        Il est vrai que cette phrase est vague et prête à confusion, et devient, dès lors, sujette à interprétation, et toute relative… Elle n’est par conséquent pas forcément fausse, mais c’est vrai que j’ai de la peine à dire qu’elle est juste.

        Néanmoins, il semble que cela soit un fait que le réseau cellulaire opère moins bien pour un véhicule en déplacement ; c’était encore plus évident il y a dix ans, c’est sûr, mais le phénomène qui l’expliquait il y a dix ans agit toujours aujourd’hui.
        Ce n’est pas pour rien que l’industrie continue de faire des tests sur des véhicules en déplacement, la résultante du phénomène physique et des technologies cellulaires agit toujours dans le même sens. Le déplacement à vitesse élevée a toujours un effet sur l’efficacité du réseau cellulaire.

        Si je me base sur les graphes de la page en question, on peut comprendre que s’il y a des trous dans le réseau, il n’y aura forcément pas de débit… De là à dire que c’est une loi de la physique, pourquoi pas, mais c’est un raccourci.
        Mais une chose est sûre, même s’il n’y avait pas de trous, même si les autoroutes étaient mieux couvertes par le réseau, le déplacement aurait toujours un effet sur l’efficacité du réseau.

        La question est de savoir s’il est possible d’augmenter les débits pour tous les usagers de l’autoroute sans en faire une route infernale, parce que le souci, que je partage avec M. Dubochet, c’est bien la multiplication à outrance des antennes.

        Encore une fois, dire que la bande passante est « ténue », est tout relatif, et c’est probablement une exagération ; mais regarder des vidéos en déplacement n’indique pas vraiment que les débits ne peuvent pas grandement souffrir de la vitesse de déplacement. Et selon le modèle que l’on s’imagine pour la conduite autonome, cela peut devenir très problématique. Je pense que la 5G – mais quelle 5G ? – n’est pas incompatible avec la conduite autonome, mais cela n’indique rien sur les conséquences pour la santé non plus.

        J’aurais préféré que M. Dubochet vous réponde sur cette citation, là je ne peux que supposer le sens de sa phrase.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :