Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Troisième trimestre 2018: la chute des téléréseaux s’accélère!

UPC doit devenir un vrai leader du câble...

UPC doit devenir un vrai leader du câble…

Le repli du nombre de clients des coaxiaux est tellement net qu’ils n’osent même plus utiliser la méthode Coué! «La branche est toujours exposée à un environnement de marché intense en termes de concurrence. La croissance constante en téléphonie (+6,7%) n’a ainsi pas permis de compenser le recul de l’Internet (-2,5%) et de la télévision (-5,8%)», écrit Suissedigital, la faîtière.

Concrètement, cela signifie, pour prendre le chiffre le plus éloquent, que les téléréseaux du pays ne raccordaient par exemple plus qu’environ 2,26 millions de foyers à la télévision par le câble à la fin du troisième trimestre, contre 2,39 une année plus tôt, ce qui représente une baisse de -5,8%. Un repli qui s’accélère encore par rapport aux trimestres précédents. Pour prendre davantage de recul encore, le câble totalisait 2,55 millions de clients TV à fin septembre 2015. Quel plongeon… Mérité!

Numéros un? Pour combien de temps?

«Les réseaux câblés restent certes les leaders incontestés du marché de la diffusion télévisée, mais la branche a conscience du fait que le marché TV suisse est en pleine mutation et que de nouvelles mesures sont nécessaires», selon le même texte. Effectivement, et on peut se demander combien de temps le câble pourra revendiquer cette position. Pour mémoire, Swisscom totalise plus de 1,5 million de clients alors que Sunrise communique déjà sur près de 236’000 abonnements. Et il faudra bientôt rajouter les chiffres de Salt en pleine expansion!

Compte tenu de l’immense inertie qui plombe le câble et de la dynamique qui anime depuis toujours les opérateurs télécoms, qui ne cessent de se remettre en question pour passer d’une technologie (mobile ou non) à l’autre, il semble évident que l’avenir des coaxiaux s’assombrit encore un peu plus malgré leurs derniers efforts pour tenter de se repositionner sur certains segments du sport, par exemple.

UPC se doit d’être la locomotive…

Une partie de la solution passe par le rôle de leader que devrait jouer UPC. On espère pour le câble que la nouvelle CEO saura insuffler un peu de changement et de réactivité à la filiale de Liberty Global qui n’a pas brillé ces dernières années. Cela dit, l’arrivée du nouveau boîtier de TV boosté par des fonctions de reconnaissance vocale ainsi que la stratégie mobile intéressante du plus grand téléréseau du pays, qui mise sur un Xiaomi, sont à suivre de près.

Enfin, à ce stade, même si certaines prémisses laissent envisager une telle orientation, plus que jamais cette myriade de sociétés désunies doit se fédérer et s’entraider, par exemple pour développer le boîtier TV/internet ultime ou pour proposer une offre mobile originale. Quand on voit certaines désunions sur l’internet des objets, notamment symbolisées par un Naxoo vs UPC, on se dit que le chemin risque d’être long et escarpé!

Xavier Studer

PS

Plusieurs sources proches du dossier font valoir que la concurrence en Suisse n’est pas assez dure, contrairement à ce qu’affirment presque tous les opérateurs. Cela explique l’état léthargique de certaines sociétés qui préfèrent perdre quelques clients plutôt que de se mettre au travail ou de se remettre en question…

 

Chiffres du 3e trimestre 2018

Abonnements Le 30/09/2017 Le 30/09/2018 Évolution
Total de la téléphonie 920 000 982 000 +62 000 (+6.7 %)
–          Dont téléphonie fixe 785 000 800 000 +15 000 (+1.9%)
–          Dont téléphonie mobile 135 000 182 000 +47 000 (+34.8 %)
Internet haut débit 1 251 500 1 220 000 -31 500 (-2.5 %)
Télévision 2 398 200 2 260 000 -138 200 (-5.8 %)
Total des abonnements 4 569 700 4 462 000   -107 700 (-2.4 %)  

8 commentaires pour “Troisième trimestre 2018: la chute des téléréseaux s’accélère!

  1. Frjo
    16/11/2018 à 7:14

    Peut-être me trompe-je, car chacun à ses raisons pour choisir son fournisseur TV ou Internet. mais vu la différence d’abonnés TV et Internet Haut-débit (pas loin de la moitié), ne peut-on pas penser qu’une grande partie d’abonnés TV sont des personnes d’un certain âge qui n’ont pas d’abonnement internet, et qui sont restés chez leur cablo-opérateur par « habitude ». Ce qui signifierait qu’au fil des années, cette population qui malheureusement va petit à petit disparaître va inlassablement continuer de faire baisser le nombre d’abonnés TV…

    • Agtek
      16/11/2018 à 9:58

      Très vraisemblablement. Et un certain nombre d’abonnements fantômes non utilisés doivent également exister. Ceux qui sont facturés par les bailleurs dans les charges et dont les locataires n’ont pas demandé la résiliation même s’ils sont chez les concurrents.

  2. Tricoline
    16/11/2018 à 9:52

    Les cablos opérateurs sont toujours très marqués par le passé, période où ils avaient le monopole, donc ces « ex barons » faisaient la pluie et le beau temps, ils ont ricanés lors de l’arrivée de Swisscom TV !

    Maintenant, tout a changé, très vite, trop vite pour eux, alors ils sont presque tétanisés !

    Car côté « com » ils ne sont pas très doués, leur faîtière Swissdigital est bien trop inféodée par UPC, donc en finalité pas utile pour les petits cablos.

    Quand au couple UPC / naxoo c’est une « genferei » de plus comme ils ont le secret !

  3. Pibe
    16/11/2018 à 10:04

    Bravo M. Studer, vous progressez. Un article intéressant sans un coup de griffe à Swisscom, c’est à noter dans les annales de votre blog qui est souvent très pertinent

  4. Pierre Henry
    16/11/2018 à 1:21

    à mon humble avis, des coups de griffes à Swisscom, ils en mériteraient bien davantage…

  5. pedro
    16/11/2018 à 6:11

    Dommage que le câble coaxial disparaisse au profit de l iptv au format compressé. J’espère que le monde de la TV évoluera assez vite pour avoir un gros choix d’émissions en bonne qualité à la demande comme le fait netflix sans que chacun fasse sa formule ce qui est en train de se passer et qui va tuer la branche sous leur pied.

    Un jour, ils comprendront qu’il faut enlever les DRM et que tout soit transportable sans boitier propriétaire.

  6. Abby
    16/11/2018 à 6:34

    UPC attend quoi pour deployer DOCSIS 3.1 et passer au Gbps ?

    Chez-moi, Swisscom vient d’installer la FTTB (pas de FTTH), juste pour pouvoir garder les griffes sur le dernier Km. Ils proposent pourtant un débit plus intéressant que ce que UPC me donne actuellement. Si je passe chez Wingo, je peux avoir 550/120 à 65 CHF/mois vs les 550/50 que j’ai actuellement chez UPC pour 100 balles.

    Sinon, je ne regarde pas la TV.

    C’est difficile de rester client UPC dans ces conditions.

    • pedro
      18/11/2018 à 12:32

      Sans regarder la TV cela ne sert pas a grand chose je pense. Mais vous devriez plutôt regarder des offres meilleur marché avec uniquement internet car ça reste cher ce prix pour uniquement utilise le net.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :