Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

High-tech: allons-nous tous bientôt travailler sur un nuage?

Sunrise Unlimited Mobile Workplace.

Sunrise Unlimited Mobile Workplace.

Swisscom et Surisse ont abondamment communiqué cette semaine sur la place de travail dans le nuage ou la place de travail numérique connectée. Ce qui semble être une évidence aujourd’hui est toutefois amené à évoluer en profondeur, notamment grâce à l’«intelligence artificielle»… Tout cela fait rêver…

En effet, nous passons aujourd’hui tous probablement beaucoup trop de temps à nous battre contre nos ordinateurs, tablettes ou smartphones pour résoudre régulièrement des problèmes matériels ou logiciels. D’autant plus gênant aujourd’hui puisque tout passe souvent par le poste de travail, y compris la téléphonie fixe…

Encore l’«intelligence artificielle»…

Même si les logiciels dans le nuage, voire les places de travail complètes dans le cloud ne sont pas des nouveautés (je reçois depuis une bonne dizaine d’années des invitations à tester ceci ou cela), il semble rester un immense potentiel pour proposer des solutions simples à utiliser et surtout fiables qui ne nécessiteraient par exemple, pas d’efforts de l’utilisateur pour rester fonctionnel…

L’ogre bleu semble sûr de son coup dans ce texte: «Swisscom lance son Smart Workplace, un poste de travail informatique enrichi par l’intelligence artificielle, disponible via le cloud. La pièce maîtresse en est l’assistant numérique. Il permet aux utilisateurs de configurer leurs propres outils rapidement et facilement, de générer des demandes d’assistance ou de consulter des bases de données de connaissances».

Sunrise mise sur la mobilité

Du côté du challenger suisse des télécoms, qui vante Unlimited Mobile Workplace, on semble un peu moins avancé et plus prosaïque, selon ce communiqué: «La numérisation de l’infrastructure de communication et de collaboration offre aux entreprises des possibilités illimitées. Les structures fixes et coûteuses sont remplacées par des postes de travail mobiles, des équipes de projet temporaires et des services externalisés.» Etc., etc.

Bref, si le potentiel est immense pour améliorer la disponibilité et les performances de nos outils informatiques, le discours de ces opérateurs ne semble pas toujours forcément limpide ou convaincant. A l’ère du post numérique, il semble en effet essentiel de pouvoir disposer d’outils informatiques performants, fiables et convergents. Il reste passablement de travail à l’heure de l’«intelligence artificielle», deux mots beaucoup trop souvent synonymes de marketing, de vacuité et qui volent en éclat à l’épreuve des tests les plus simples…

Xavier Studer

PS

Lorsqu’on sait qu’aussi bien Microsoft qu’Apple  ont été contraints ces dernières semaines à stopper des mises à jour dans l’urgence, on peut s’interroger sur la suite des événements….

La présentation de Sunrise

Sunrise Unlimited Mobile Workplace.

4 commentaires pour “High-tech: allons-nous tous bientôt travailler sur un nuage?

  1. 18/11/2018 à 6:20

    Ahhh ça serait bien de travailler sur un nuage… 😎
    Car avec la grisaille de ces jours, on travaille plutôt dans ou sous le nuage 😂

    Non, plius sérieusement.
    Le travail à distance c’est un moyen formidable !
    Par contre, il ne faut pas oublier que le nuage n’est ni plus, ni moins, l’ordinateur de quelqu’un d’autre… c’est donc une histoire de confiance 😁

    • Rob
      18/11/2018 à 8:05

      Pas tout à fait l’ordinateur de quelqu’un d’autre faut pas pousser. Une sorte d’hébergeur, sans pkus ni moins, comme pour les mails!!!

      • 21/11/2018 à 10:22

        Un hébergeur étant un prestataire externe (à l’entreprise, à l’infrastructure réseau…), il s’agit donc bien de la machine de quelqu’un d’autre (sauf si on parle de housing, bien sûr) 😉

    • Ludo
      18/11/2018 à 11:40

      Cloud ne signifie pas externaliser chez un prestataire externe. Il est existe des cloud privés qui tournent avec l’infrastructure de l’entreprise. Le cloud n’est rien d’autres qu’une vision orientée service.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :