Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Test: booster son PC avec le dernier SSD de Samsung de 1, 2 ou 4 To?

Avec sa série EVO 860 QVO, Samsung «réinvente» le SSD.

Avec sa série EVO 860 QVO, Samsung «réinvente» le SSD.

Samsung m’a proposé récemment de tester l’un de ses derniers SSD, dont les prix laissent sans voix. Par exemple, le modèle EVO 860 QVO à 1 To est cédé officiellement 159 francs environ et celui de 2 To 270 francs. Des SSD de type SATA 6 Gigabits/sec et pouvant atteindre des vitesses de lecture et écriture pouvant atteindre 550/520 Mo/s. Mise en service!

Pour ce test, j’ai décidé de mettre à jour un PC portable utilisant un disque dur de 512 Go, bien rempli. Pour mener à bien l’opération, outre le SSD, il est nécessaire d’utiliser un adaptateur externe SATA-USB, comme celui-ci d’une valeur d’une trentaine de francs. Pour ma part, j’ai utilisé un modèle plus complet capable de gérer parallèlement deux disques de 2,5 ou 3,5 pouces. Attention, car cet appareil, plutôt récent, n’est pas capable de gérer des capacités de plus de 2 To…

La suite du processus est très simple. Après avoir récupéré sur le site de Samsung les logiciels Samsung Data Migration et Samsung Magician, il suffit de raccorder le SSD en utilisant l’adaptateur SATA-USB externe et de démarrer la copie de son ancien disque dur ou SSD sur l’Evo 860 QVO. Après quelques clics, il s’agit simplement d’attendre le clonage de son disque sur le SSD. Un. Processus qui peut prendre plusieurs heures et qui dépend de la rapidité de son ancien disque, de son interface SATA et de la quantité de données à copier…

Connecter le nouveau SSD

Après un message indiquant que l’opération s’est bien terminée, il s’agit d’ouvrir son portable ou son ordinateur pour remplacer l’ancien disque par le SSD Samsung. Une opération parfois impossible si le disque est soudé sur sa carte mère. Dans le cas de mon portable il m’a suffi de dévisser une vis pour dégager le capot arrière du portable et de retirer et remettre les deux vis de part et d’autre du disque installé.

Lorsqu’on redémarre son PC, on ne peut que constater le gain vertigineux de vitesse! Pour le reste, grâce au clonage, tout fonctionne comme avant. Pour optimiser encore son système et gérer au mieux son SSD, il faut lancer le logiciel Samsung Magician, qui propose de multiples options intéressantes pour booster les performances de son SSD, même si elle ne sont pas toutes toujours disponibles, puisque dépendant de la configuration matérielle.

Les SSD de grande taille débarquent à des prix d'ami chez Samsung!

Les SSD de grande taille débarquent à des prix d’ami chez Samsung!

Une migration vraiment intéressante

Notons au passage que les derniers SSD de Samsung sont optimisés pour tirer parti des dernières fonctionnalités du logiciel Magician, comme le benchmark des performances, l’over provisionning, l’effacement sécurité ou encore la possibilité de crypter son SSD pour protéger sa machine en cas de perte. Pratique, même si certaines de ces fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner sur certaines configurations…

Au final, ces derniers SSD de Samsung changent drastiquement la perception que l’on peut avoir de ce genre de disque. Non seulement les prix proposés permettent d’acquérir avantageusement de grandes capacités permettent de se passer du couple disque dur- SSD, mais le processus de migration est vraiment des plus simples. Même s’il faut avoir recours à un adaptateur SATA, la migration est des plus intéressantes si la machine que l’on veut mettre à jour le permet. Vérifier donc soigneusement avant de vous lancer…

Dans tous les cas, n’oubliez pas de faire régulièrement des mises à jour en local ou sur un service distant sur internet. Pour les connaisseurs, Samsung propose une garantie de trois ans et 1440 To Total Bytes Written (TBW) pour la version 4 To et en conséquence 720 To TBW et 360 To TBW pour la version 2 To ou 1 To.

Xavier Studer

Samsung SSD 860 QVO: fiche technique

Spécification

Samsung 860 QVO

Interface

SATA 6 Gbps

Facteur de forme

2,5 pouces

Mémoire flash

Samsung V-NAND 4-bit MLC

Contrôleur

Contrôle Samsung MJX

DRAM

4Go LPDDR4 (4To)
2Go LPDDR4 (2To)
1Go LPDDR4 (1To)

Capacité

4To, 2To, 1To

Vitesse séquentielle de lecture et d’écriture

Jusqu’à 550/520 Mo/s

Vitesse fortuite de lecture et d’écriture

Jusqu’à 97K/89K IOPS

Management Software

Magician Software pour SSD Management

Total Bytes Written

1440 To (4To)
720 To (2To)
360 To (1To)

Garantie

3 ans

7 commentaires pour “Test: booster son PC avec le dernier SSD de Samsung de 1, 2 ou 4 To?

  1. Anjoco
    09/12/2018 à 8:29

    Vous avez la chance d’avoir un ordi portable doté encore d’un capot arrière permettant d’accéder au HDD ou SSD.
    De nos jours sur la plupart des notebooks vous êtes contraints d’ouvrir le clavier pour y accéder. Sans kit de démontage PC qu’on trouve facilement sur internet l’exercice est plus que périlleux et peut endommager sérieusement la coque du portable.
    Avant de se lancer mieux vaut visionner une vidéo explicative sur YouTube par rapport au changement de SSD sur son modèle spécifique.

    • 09/12/2018 à 10:38

      Pas tout à fait. J’ai complété le texte en précisant To devant TBW pour m’aligner sur les indications tu tableau de Samsung et du logiciel Magician, qui gère en permanence le flux de données sur le SSD (L’acronyme S.M.A.R.T. de Samsung).

  2. 09/12/2018 à 8:50

    Merci pour ce retour d’expérience, M. Studer ! Pour avoir également remplacé un vieillissant et peu véloce disque dur par un SSD dans mon portable, je ne peux que confirmer le gain en performances !

    Petite erreur dans l’article toutefois : TBW signifique « Terabytes Written » (téraoctets écrits) 😉

  3. pedro
    09/12/2018 à 12:16

    Plusieurs remarques :
    1. Les disques Samsung ne sont de loin pas les meilleurs marché au go et ils ne sont pas exempt de défaut non plus baisse du taux de lecture/écriture avec le temps etc..
    2. Le qlc diminue de plus en plus la durabilité du disque et on ne sait pas trop s’ils n utilisent pas plusieurs écriture en parallèle pour augmenter le taux d’écriture ce qui diminue sa durée de vie bien que c’est extrêmement rare des ssd qui meurt par rapport aux disques à plateaux mais par contre c’est irrécupérable ou presque si vous avez un problème
    (Plus de bruit suspect, de smart qui vous avertie d’un crash imminent. Du jour au lendemain, vous perdez tout en cas de problème.)
    3. Préférez toujours de la mlc > tlc > qlc en dernier recours si rapport taille/prix est meilleur. La gamme Samsung pro en mlc d’occasion peut être une bonne affaire par exemple 🙂
    4. Acheter un disque en M.2 si voir carte mère/portable le supporte. Beaucoup plus rapide que la SATA

    Et il y’a une erreur dans votre tableau. Ce n’est pas de la mlc mais qlc la mémoire sur votre tableau. Il n’y a que la gamme pro de Samsung qui embarque de la mlc.

    • Foxband
      09/12/2018 à 2:52

      Cela prête à confusion, mais le tableau est juste.
      Le « M » de MLC signifiant « multi », il n’est logiquement pas réservé au 2-bit.
      Ainsi, la MLC avec 4 bits par cellule est synonyme de QLC (Q=quad) ; de même, la MLC avec 3 bits par cellule est synonyme de TLC (T=triple).
      Fondamentalement, on ne peut distinguer que la cellule multi-niveaux (MLC) de la cellule mono-niveau (SLC).
      Samsung semble rester à ce niveau de distinction : https://www.samsung.com/semiconductor/global.semi.static/860_Series_Brochure.pdf

      Pour rejoindre votre commentaire :

      Les indices TBW des gammes 860 : PRO jusqu’à 4’800 To ; EVO jusqu’à 2’400 To ; QVO jusqu’à 1’440 To.

      Mais pour sortir des considérations techniques – que je ne maîtrise pas –, le plus simple est de constater que les gammes EVO et PRO bénéficie d’une garantie de cinq ans, l’autre nouveauté de la gamme QVO étant sa garantie de trois ans.
      Là je pense que n’importe qui va comprendre.

  4. Pedro
    20/12/2018 à 8:29

    C’est de l’arnaque commercial pour changer un peu.. 🙂
    Le SLC est introuvable en mémoire unique sur SSD (utilisé pour la partie cache en TLC/QLC), le MLC (2 bits) est la gamme pro de Samsung et ce sont un peu les seuls car ces modèles sont très chers ou vieux, TLC (3 bits) le plus courant, QLC (4 bits) ce qui arrive encore plus lent et moins endurant mais compensé par la capacité plus grande.

    Voici un tableau qui résume très bien la chose :
    SLC (Single : 1 bit per cell) – fastest, highest price
    MLC (Multi : 2 bits per cell) – fast, better priced (Samsung 970 PRO)
    TLC (Triple : 3 bits per cell) – fast, affordable price (Samsung 970 EVO)
    QLC (Quad : 4 bits per cell) – slowest, lowest price

    So why is the the 970 EVO not TLC?

    In reality, the Samsung 970 EVO is more correctly a TLC (Triple-Level Cell) than a MLC, due to the 3bit MLC (Multi-Level Cell) not “really existing”.

    However, the conundrum here is that TLC (Triple-level cells) and the future quad-level cells QLC (Quad-Level Cells) are actually ‘sub-versions’ of MLC memory, which can store 3 and 4 bits per cell, respectively.

    This is due to the naming convention “multi-level cell”, which is sometimes used specifically to refer to the “two-level cell or 2bit”, as with the Samsung 970 PRO, which is where the confusion comes in.

    Not the best naming convention to be honest, but it is what it is, so as long as you are able to understand it a bit better, then my job here is done.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :