Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Des cartes pour illustrer les 100 Mbits/sec et le Gigabit internet!

Nombre d'opérateurs avec raccordements au réseau fixe. Source: OFCOM.

Nombre d’opérateurs avec raccordements au réseau fixe. Source: OFCOM.

Swisscom a attiré notre attention la semaine dernière en communiquant sur une vitesse inédite de 80 Mbits/sec. L’atlas interactif de la large bande publié par l’OFCOM confirme cette interrogation puisqu’il recense de son côté sur un site internet spécifique les raccordements à 30 Mbits/sec, puis à 100 Mbits/sec!

Cet atlas interactif fournit des informations générales sur la couverture de la Suisse en matière d’internet à haut débit. Les cartes qui le composent permettent de se forger une opinion sur les raccordements aux réseaux fixes ainsi que sur la disponibilité des réseaux de communication mobile. Pas de trace donc de cette limite spécifique à l’ogre bleu. Etonnant, non?

Des cartes très éloquentes

Cela dit, en passant d’une carte interactive à l’autre, on comprend mieux pourquoi. Sur le front du 100 Mbits/sec, la situation semble réellement moins reluisante. Et il ne faut surtout pas scruter la représentation sur le front du Gigabit internet. Là, c’est effectivement un peu la misère puisque la fibre progresse lentement en raison d’un manque de volonté politique.

Au total, quinze cartes illustrent la réalité sur les réseaux fixes en Suisse. Il est aussi possible de connaître la répartition précise des technologies utilisée, comme le nombre de fournisseurs de services. On constate que les régions où Swisscom est le seul opérateur sont loin d’être négligeables, notamment pour des raisons historiques.

Aussi pour le mobile

La participation des exploitants de réseaux est volontaire. Les fournisseurs qui ne communiquent pas de données n’apparaissent donc pas sur la carte de l’Office fédéral de la communication (OFCOM). On remarque toutefois que tous les grands noms comme Swisscom, Sunrise, Suissedigital, Swiss Fiber Net ou encore UPC jouent le jeu.

Le même atlas donne aussi d’intéressantes informations sur la situation en matière de réseaux mobiles en Suisse. Différentes cartes illustrent la pénétration des technologies 2G, 3G et 4G. Les données sont là aussi fournies sur une base volontaire par les trois exploitants de réseaux mobiles à savoir Salt, Sunrise et Swisscom. Les mâts d’antennes sont aussi listés sur ce site.

Xavier Studer

12 commentaires pour “Des cartes pour illustrer les 100 Mbits/sec et le Gigabit internet!

  1. Tricoline
    18/12/2018 à 6:12

    Merci pour l’info Xavier,

    Je connais ces cartes de la confédération, c’est un bon début, cependant cela manque de précision et de mise à jour, par exemple les téléréseaux membre de Net+ propose du 500/50 et je vois que ce n’est pas mentionné.

    Et cerise sur le gâteau, les raccordements FTTH et FTTB sont mis ensemble, cela n’est pas très représentatif, il doit y avoir la grosse patoune de Swisscom la derrière.

    Et impossible de savoir si c’est du FTTH Swisscom / SI ou d’un téléréseau, comme par exemple à la Vallée de Joux, là bas le téléréseau est presque 100% en FTTH (plus de coax du tout), c’est hélas un raccordement fibre inutilisable pour Swisscom ou Salt par exemple, il n’y a pas 4 fibres avec choix du fournisseur.

    Conclusion cet atlas c’est à améliorer !

  2. Henry Dunant
    18/12/2018 à 9:32

    Une autre source d’information permettant d’avoir un meilleure vision de la stratégie de Swisscom est le site OpenData : https://opendata.swisscom.com/explore/?refine.theme=Swisscom+Netzwerk&refine.language=fr&sort=modified

    Cette source d’information permet de comprendre que le vrai très-haut débit (> 100 mb/s) n’adresse qu’une infime partie de la population.

  3. Henry Dunant
    18/12/2018 à 12:10

    Je me fend d’une petite analyse rapide des chiffres. Sur les 2222 communes répertoriées :

    – 474 (21%) sont annoncées FTTH; mais seules 77 offrent des débits réellements FTTH (500-1000 Mb/s) et 11 proposent du G.Fast (120-500 Mb/s).
    – 1515 (68%) sont annoncées FTTC,S ou B; mais seules 37 offrent des débits G-Fast

    Donc le Gigabit n’est atteignable que dans 77 communes Suisse soit 3,5%….

    Le G.Fast soit disant la meilleure solution alternative « low cost » au FTTH ne concerne que 48 communes soit 2,1%…

    780 communes (35%) offrent des débit de 80 à 120 Mb/s, ce qui laisse une grosse majorité des communes (1317, 59%) avec des débits VDSL de 3 à 80 Mb/s.

    On parle ici de communes et non pas de population car les chiffres seraient certainement très différents. Grosse différence entre Rossens et Zürich 🙂

    Cela permet tout de même de constater factuellement que l’on est loin; mais alors très loin de l’accessibilité au très haut débit sur tout le territoire et de pondétrer les dires de l’opérateur (pré) historique.

    • Didier
      18/12/2018 à 1:06

      Henry, le tableau n’est pas à jour… Par exemple Massongex, je suis en G.Fast mais pas encore mis à jour.

      Demandez dans les petits villages ce que font les autres opérateurs…

      • Tricoline
        18/12/2018 à 2:08

        Village de Bretonnière (canton de Vaud), Swisscom : tout juste le service universel, le téléreseau régional voenergies 1gb/s symétrique en FTTH construit récemment vu l’inaction de Swisscom.

        Dans les villages de cette région Swisscom n’est pas à la fête partout.

        S’il fallait compter que sur Swisscom on en serait toujours à l’ADSL des années 90.
        Les telereseaux ont contribué à pousser les débits vers le haut !

        • Didier
          18/12/2018 à 5:59

          Oui il y a que le cable et swisscom qui installent.. si nest ni salt et sunrise..
          C est ce que je voulais dire..

        • misenta
          19/12/2018 à 1:52

          Voenergies ne tire qu’une fibre et quid de la rentabilité/coûts pour la commune!?
          Et ce ne sont pas les téléréseaux qui ont poussé le débit à la hausse mais Youtube et l’IPTV.

  4. Varal
    18/12/2018 à 1:01

    Bonjour,

    Basé sur les 3 pointages faits dans le Chablais et comparés avec les données de ces cartes, je mets en doute la véracité de ces dernières (ex. au-dessus de Villeneuve, soit-disant giga disponible et fibre, alors que c’est Swisscom et ça plafonne à 30Mb…).

    Me demande bien comment ils compilent ça… basé sur le marketing de Swisscom et des téléreseaux ?

  5. Henry Dunant
    18/12/2018 à 1:39

    Merci pour le commentaire, certainement que les choses ont évolué depuis Mars (date de mis à jour des données) ; mais l’objectif de l’exercice de style était de mettre en évidence l’ampleur de la tache restante pour que la grande majorité de la population et des régions puissent avoir accès à des débits supérieurs à 80 Mb/s tel que Swisscom se gausse de déjà le proposer. .

  6. 19/12/2018 à 2:14

    Autre raison pourquoi l’évolution physique du câble cuivre/fibre optique ne suit pas… économiquement selon moyen financier du client final.
    Par exemple, quand j’étais sans enfant, je pouvais me permettre du ftth 1/1Gbit/s, maintenant avec enfants le débit internet ftth 40/40 Mbit/s ayant d’autre priorité.
    Celui qui opte à plein tarif le gigabit permet l’évolution de l’infrastructure contrairement au client qui se contente du débit le moins cher.
    Swisscom a profiter d’augmenter le prix pour les connexions les plus basses sauf opposition du client.

  7. Cédric Maillard
    22/12/2018 à 7:39

    Face a la 5G qui arrive, la fibre est déjà morte née.

    • Yannick
      22/12/2018 à 7:34

      Mais noooon, y a le GFAST de swisscom qui va tout déchirer 😀

      d’ailleurs ça en est où ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :