Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

5G ou non, 17 milliards d’appareils Wi-Fi sont prévus pour 2030!

17 milliards d’appareils Wi-Fi prévus pour 2030 selon Strategy Analytics.

17 milliards d’appareils Wi-Fi prévus pour 2030 selon Strategy Analytics.

Evidemment très intéressés, les opérateurs tentent parfois de faire le forcing pour nous convaincre que la 5G va remplacer le Wi-Fi. La dernière étude de Strategy Analytics remet non seulement l’église au milieu du village, mais montre aussi bien l’importance actuelle de cette technologie que celle qu’elle aura probablement demain! On n’a pas fini de bénéficier des ondes électromagnétiques sous toutes leurs formes!

Selon la dernière étude du cabinet Strategy Analytics, près de cinq milliards d’appareils Wi-Fi domestiques sont actuellement utilisés dans le monde. Intitulé La maison sans fil: Évaluation de l’ampleur du marché mondial des appareils Wi-Fi domestiques, ce texte évoque une nouvelle vague d’appareils Wi-Fi.

La «maison connectée» baignée d’ondes!

Ces nouveaux périphériques domestiques intelligents atteindraient le chiffre considérable de 17 milliards d’unités dans le monde entier d’ici 2030. Si elle devait se confirmer, cette évolution confirmerait «la maison sans fil» comme une des tendances technologiques majeures du début du 21e siècle, selon un communiqué de presse.

Le même texte révèle également que la norme Wi-Fi domestique la plus répandue est le Wi-Fi 5 (802.11ac), qui représente les trois quarts des ventes d’appareils en 2019. La nouvelle norme Wi-Fi 6 (ou Wi-Fi ax), en cours de finalisation, représentera un tiers des ventes d’appareils d’ici 2023. Elle ne devrait pas devenir dominante avant les années 2020.

Trois vagues d’appareils connectés

Les appareils résidentiels intelligents Wi-Fi, comme les haut-parleurs intelligents, les appareils électroménagers intelligents, les caméras vidéo et les thermostats, symbolisent la troisième vague dans l’évolution de la maison sans fil. L’informatique domestique au début des années 2000, puis les appareils de télévision intelligents dans les années 2010, ont constitué les deux premières déferlantes.

A fin 2019, les appareils de télévision intelligents représenteront 29% de tous les appareils Wi-Fi domestiques utilisés. Ils seront toutefois dépassés par les appareils domestiques intelligents en 2020, qui représenteront finalement plus de 60% des appareils Wi-Fi utilisés. «La technologie Wi-Fi devrait rester la plateforme dominante de la connectivité Internet à domicile pendant de nombreuses années encore», à en croire David Watkins, directeur, Connected Home Devices, cité dans le même.

Xavier Studer

11 commentaires pour “5G ou non, 17 milliards d’appareils Wi-Fi sont prévus pour 2030!

  1. Danou
    08/08/2019 à 07:54

    Le WiFi certes, mais encore bien d’autres technologies semblables car les “vrais” systèmes de domotique – qui eux rendent réellement la maison intelligente parce que parler de TV intelligente, bof bof – n’utilisent pas le WiFi, mais d’autres protocoles comme le Z-Wave (un des plus répandus), le Somfy, le EnOcean ou encore bien d’autres, qui généralement ont leur box dédiée, branchée au routeur.

  2. Eddy
    08/08/2019 à 08:21

    ça confirme que la 5G ne servira à rien. La seule utilité de la 5G sera pour les voitures autonomes (dont je suis absolument opposé).

  3. pedro
    08/08/2019 à 16:21

    @eddy utile sur l’autoroute vitesse constante, facile de régler la distance de sécurité, pas de piétons, feux, rond point. Cela éviterait bien des problèmes et permettrait de fluidifier le trafic.

    La cause des bouchons est l’humain. Faites tourner 3 voitures en rond avec une vitesse à respecter de 50kmh ça va par tenir longtemps qu’il faudra freiner car la voiture devant n’avance pas pu va trop vite… 🙂
    Si c’est autonome (et pas besoin de 5g pour ça) toutes les voitures rouleront de manière fluide.

    Ce sera indispensable si le trafic continue d’augmenter mais pas viable sur d’autre route pour le moment. Par contre, il est très important que le système soit autonome !
    Sécurité oblige, pouvoir prendre le contrôle d’une voiture a bien trop d’impact. Rien ne pourra empêcher un hacker de prendre des millions de voiture à distance et de créer des catastrophes. Il faut faire attention à la technologie car on nous met partout des backdoor.

  4. Joe
    09/08/2019 à 10:26

    Dire que la 5G, 6G, 7G ne sert a rien c’est le même discours de dire que la 2G, 3G la 4G ne sert a rien. Du coup aussi la voiture, le frigo, les satellites etc. ne servent a rien…

  5. pedro
    09/08/2019 à 12:06

    @joe tant que la technologie n’évolue pas donc + de débits pour + de portée cela ne servira à rien de faire du sans fil à 15cm de l’antenne autant mettre un câble.

    C’est pourquoi il y a toujours des câbles vidéos. Pas de techno sans fil permettant du 20gb/sec et ai c’est pour avoir du sans fil sur 15cm autant brancher le câble de bout en bout que brancher un récepteur émetteur avec un câble à 15cm l’un de l’autre 😀

    Réveillez vous un peu ..

    • Joe
      12/08/2019 à 09:57

      Ca c’est ce que vous croyez. A l’heure de la 7G on aura même dépassé les 20gb/sec…

      • pedro
        12/08/2019 à 15:24

        @joe même la 50000xyz et on sera mort seront toujours et encore câblés !
        Toutes les antennes sont câblées, tout le trafic mondial passe par des câbles et ce n’est pas prêt de changer. On utilise toujours les mêmes bandes de fréquences en 2 3 4 5g pour la longue distance et c’est moins de 1ghz et à part l’encodage, on ne peut pas y changer grand chose. La seule techno pouvant changer réellement cela est la physique quantique qu’on « découvre » ou l on pourra peut être communiquer sans fil, sans onde (?) Et sans aucune latence. Et peut être même un jour utiliser le passé pour calculer les choses dans le présent. Tout est possible dans ce monde là.

        Vous m’appelez le jour où le couple cpu – mémoire communiqueront en sans fil car tout marche avec du cuivre ou de la fibre si ces processeurs optique arrivent un jour.

        Arrêter de lire la publicité et ce que disent les commerciaux et aller dans la bibliothèque d’Alexandrie moderne ou l’on trouve toutes les informations. Non, ce n’est pas Facebook. Regarder comment faire passer des to/sec à travers l’atlantique et/ou le le pacifique.

  6. Oreille
    10/08/2019 à 14:50

    Je ne sais si je suis le seul à le penser, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que l’arrivée massive de ces objects connectés (utiles ou pas selon les avis et besoins de chacun) sera autant de portes d’entrée dans notre vie privée.

    Pour diffuser aussi largement de tels nouveaux gadgets, il y a fort à parier que leur développement sera bâclé pour une partie importante, qu’ils ne seront pas mis à jour faute de plate-forme soigneusement développée et suivie (de type libre)… Alors un succès commercial annoncé, peut-être, mais tous les autres aspects bénéfiques espérés seront certainement entachés de problèmes de privacy notoires et probablement toujours découverts trop tard au dépend des utilisateurs.

    Mais peut-être suis-je seul à m’alarmer dans mon coin 😉

    • 16/08/2019 à 09:32

      Je vous rassure, vous n’êtes pas le seul (et de loin) ! L’absence de sécurité de tous ces appareils connectés est un véritable problème encore trop souvent négligé et dont les implications réelles ne sont pas bein comprises du grand public…

      Sécuriser (surtout correctement), c’est compliqué, par conséquent ça coûte cher et ça n’implique pas forcément de retour commercial « immédiat », donc certains fabricants de matériel délaissent cet aspect essentiel.

      Comme le dit la blague : « Le S dans IOT signifie Sécurité » 🙂

  7. pedro
    12/08/2019 à 15:31

    @oreille
    Qui n’utilise pas Android ou plutôt un Android propre sans application Google ?
    Idem pour Apple, qui a abandonné Apple car ce n’est juste pas libre comme écosystème ?

    Qui utilise Linux ? Qui a abandonné la gafam sur Internet pour récupérer notre vie privé ? Qui d’autre attention à ce qu’envoie son navigateur comme données ?

    Regarder le reportage Netflix sur cambridge analytica. Tout le monde a accepté les conditions général de Facebook qui s’approprie les données pour des fins publicitaires etc… Et regarder ce qu’ils font de la privé des gens dont tout le monde ignore l’importance. Votation en Suisse sur le surveillance de masse accepté sans problème et vous avez vu ou ça peut nous amener ?
    Ce n’est plus le peuple qui choisit mais un gouvernement ou des gens avec de l’argent qui peuvent manipuler la population avec un bête bouton le sur Facebook et de la pub ciblée. Ce n’est pas le seul moyen mais ça ouvre les yeux à certains enfin j’espère…

  8. bmaynard
    15/08/2019 à 18:14

    Selon moi, la 5G est indispensable pour 5 raisons essentielles (je parle de l’Union européenne, je connais peu la Suisse) – Au passage notez que les fréquences 5 G suisses n’étaient pas chères.

    1/ les régulateurs n’ont plus rien à faire (fin du roaming, fin de terminaison d’appel, tarifs du dégroupage fixés et acceptées, les prix des communications a été divisé par 8 en 10 ans en France) donc plus de boulot pour le(s) régulateur(s) des télécoms (qui dans bcp de pays européens ne gère QUE les télécoms), on va alors parler de 5G (couverture, licences, services) et développement numérique des territoires (ça va les occuper encore 5 ans, la durée d’un mandat)
    2/ les équipementiers qui voient les réseaux 4 G correctement couvrir les territoires, il faut donc une nouvelle norme et refaire le déploiement pour la couverture des territoires;
    3/ les opérateurs, qui, mal valorisé en bourse, veulent monter qu’ils deviennent (enfin !!) des sociétés qui devraient être valorisées comme de la techno (Internet des objets, sécurité, temps réel des services) et pas comme des utilities de deuxième zone (ce qu’ils sont depuis 10 ans);
    4/ les gouvernements qui disent qu’il faut réduire la fracture numérique entre les villes et les campagnes.. poussés par Bruxelles et son lot d’ambitions diverses et variées à horizon 2022/2030. Ce même parlement européen ne parvient à se mettre d’accord sur une taxe carbone ou sur l’imposition des gafam .. mais pour la 5G il y parvient (cela fait “in” ou “mode” ou branché”). Et s’agissant d’un bien publique (les fréquences), les gouvernements peuvent vendre de “nouvelles” fréquences pour alléger leurs déficits;
    5/ les banquiers, parce que tels projets, il faut les financer
    (je pourrai rajouter un 6ième point = les cabinets de consulting qui savent vendre des marchés futurs à leurs clients en manque d’inspiration, les opérateurs, les gouvernements, les régulateurs, la Commission européenne)

    Et le consommateur ? je ne le vois pas dans “mon” paysage. Franchement, la 4G fonctionne très bien (à Paris et les grandes villes de province). Les zones dites “blanches” doivent être une priorité, la 5G j’en doute (pas avant 3/4 ans)

    Je pense que vous voyez qu’il y a un alignement des planètes pour que l’on entende encore longtemps parler de 5 G (alors que les fréquences ne sont pas encore disponibles dans bcp de pays).

    Cdt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :