Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

OpenSignal explique pourquoi Swisscom gagne en vitesse et Sunrise en couverture 4G

OpenSignal illustre la stratégie mobile des opérateurs en matière de 4G.

OpenSignal illustre la stratégie mobile des opérateurs en matière de 4G.

C’est un mail pour le moins particulier que j’ai reçu lundi d’OpenSignal, qui a constaté dans un rapport précédent l’excellence des opérateurs suisses en place, capables de proposer des vitesses moyennes de téléchargement supérieures à 30 Mbits/sec en 4G. L’entreprise spécialisée dans l’analyse de données s’est fendue de son interprétation pour éclairer cette situation….

OpenSignal a donc examiné les fréquences utilisées par les trois opérateurs de réseaux. Selon ce cabinet, il existe une forte corrélation entre le type de spectre 4G utilisé et les vitesses de téléchargement. «Nous avons observé qu’un pourcentage plus élevé de nos utilisateurs ont bénéficié de vitesses de téléchargement 4G plus rapides sur les réseaux qui ont un pourcentage plus élevé de cellules transmettant des données sur des bandes de fréquences supérieures», explique-t-il en complément de son rapport de juin.

Des fréquences aux propriétés spécifiques

OpenSignal rappelle ainsi que les fréquences «basses» se propagent sur de plus grandes distances avec une meilleure pénétration dans les bâtiments, ce qui les rend idéales pour les zones rurales et suburbaines. En revanche, les «moyennes» et «hautes» fréquences de téléphonie mobile permettent de faire face à une demande importante dans les centres urbains à forte densité de population. La 5G utilise d’ailleurs aujourd’hui les fréquences les plus élevées de l’ordre de 3,5 Ghz.

OpenSignal indique donc qu’il a constaté que Swisscom dépend davantage du spectre des moyennes et hautes bandes avec plus de 50% des cellules desservant les bandes 1800 MHz et plus. Sunrise présente la plus forte proportion de cellules 4G utilisant des bandes inférieures à 1 GHz, avec au moins quatre cellules sur 10 transmettant des données dans les bandes 800 MHz ou 900 MHz. On peut sans peine imaginer que Sunrise a fait ce choix pour améliorer sa couverture.

Fruit de l’histoire des télécoms helvétiques…

Selon OpenSignal, cette utilisation accrue des bandes de basses fréquences a été mise en évidence dans son récent rapport national, où le challenger suisse des télécoms a remporté le prix de disponibilité 4G, mais a pris du retard en matière de vitesse de téléchargement en comparaison de Swisscom. Il précise encore que Salt et Swisscom disposent de 34% et 27% des cellules desservant la bande inférieure à 1 GHz.

Pour conclure, il faut préciser qu’une partie de cette situation est le fruit de l’histoire du développement des opérateurs et des mises aux enchères successives. Pendant longtemps, par exemple, Orange Suisse, devenu Salt, a souffert d’un manque de fréquences dans les 900 Mhz, ce qui l’a pénalisé pour le type de couverture correspondante. Depuis, différentes mesures ont été prises pour rééquilibrer un peu les choses.

XS

2 commentaires pour “OpenSignal explique pourquoi Swisscom gagne en vitesse et Sunrise en couverture 4G

  1. Tes
    06/08/2019 à 09:09

    Quelle différence pour le client 35, 36 ou 40 Meg. C’est la disponibilité qui compte!

  2. pedro
    07/08/2019 à 15:46

    Réseau mobile = réseau d’urgence… Au bureau, on a la téléphonie fixe, Wi-Fi, internet…

    Oui, il faut privilégier la couverture. Il y a le Wi-Fi pour les bâtiments. Les villes, transports devraient s’équiper de réseau Wi-Fi public gratuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :