Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

High-tech: quand la finance panique

avec 5 commentaires

Le Motorola Razr i: Kevlar et processeur intel à 2 Ghz.

Le Motorola Razr i: coque en fibres de Kevlar et processeur Intel à 2 Ghz.

Le monde high-tech, et plus particulièrement ses financiers,  semble de plus en plus souvent déraper. Alors que la valeur de l’action Apple joue toujours au yoyo au sommet, celle de Google vient de perdre 10% un peu par erreur…

Les attentes des investisseurs sont toujours totalement disproportionnées dans ce secteur et même parfois les bons chiffres d’Apple sont sanctionnés. Alors, pensez le recul du bénéfice de Google qui vient d’absorber Motorola… Pourtant ces chiffres sont à relativiser.

Premier système mobile mondial

En effet, en achetant Motorola, Google a pu mettre la main sur nombre de brevets qui lui ont permis de donner un peu plus de consistance juridique à Android, son système d’exploitation, aujourd’hui numéro un mondial. Un petit détail qui ne peut pas être ignoré!

Publicité


Par ailleurs, le premier moteur de recherche mondial a entamé une sérieuse reprise en mains du constructeur américain qui passe par un régime minceur et un repositionnement clair sur moins de produits. Il lui faudra donc des mois, voire des années, pour remettre le fabricant de smartphones sur les rails.

Le mobile à la hausse

Et puis, il y a cette somme de 8 milliards, soit les revenus générés sur le mobile, en hausse de 5,5 milliards depuis une année. Mais attention, car ces chiffres ne sont pas tout à fait comparables puisque ces huit milliards incluent les ventes de musique et de films ce qui n’était pas le cas jusqu’ici.

Google semblerait donc commencer à faire un chiffre d’affaires non négligeable avec la publicité sur mobile, notamment grâce à son écosystème Android. Et le géant de Mountain View ne veut pas s’arrête là puisqu’il a invité la presse le 29 octobre en lui faisant parvenir ses mots « playground is open »… On parle d’un cellulaire haut de gamme LG, voire d’une tablette ultime…

Capacités légitimes

Publicité


Quoi qu’il en soit, Google est toujours aussi dynamique. Et même si la reprise de Motorola s’annonce délicate, il, ne faut pas oublier qu’Apple vend des appareils sous sa marque et que Microsoft a annoncé ses tablettes Windows 8. La reprise de Motorola est donc loin d’être une bêtise sur le long terme.

Mais un analyste est-il encore capable de comprendre une telle stratégie? Et faut-il s’offusquer ? Non, ce genre de réactions épidermiques est fréquent. Reste un défi majeur pour Google.  Percer sur le marché des tablettes en faisant des bénéfices… Tant sur le matériel qu’en terme de publicité…

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

22/10/2012 à 07:04

5 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. M’a l’ait sympa ce truc en Kevlar. Qu’est-ce qu’il a dans le ventre?

    Marwin

    22/10/2012 à 07:17

  2. Medclass01

    22/10/2012 à 20:03

    • Merci. Mais rien de neuf. J’aursis encore du préciser que le bas de laine de Microsoft est de 45 milliards de dollars, sauf erreur…

      Xavier Studer

      22/10/2012 à 20:10

    • Oh là… Ils vont loin dans la théorie apocalyptique à cause du bêtise humaine. La chute de l’action vient plus de la fuite qui a surpris les marchés que des résultats en eux-mêmes.

      A en croire l’article, on reste sur la sensation que c’est Google qui a perdu 20 milliards… c’est l’action, les actionnaires. Et les actionnaires c’est pas (exclusivement) Google. Le cours de l’action en soit n’influence pas la société; oui dans une certaine mesure mais indirectement. Pas dans le sens qu’il est présenté en tout cas.

      Je vois pas quel est l’investisseur qui va se baser sur un trimestre, sachant que Google n’intègre Motorola dans ses résultats que depuis peu. Et c’est pas comme si Motorola avait des bilans exceptionnels avant son rachat; même pas besoin de regarder le détail pour comprendre que Moto’ a eu un impact négatif. Rien de bien étonnant, grosse restructuration.
      Quand les préoccupations de la personne qui a rédigé l’article sont de savoir à combien s’élève les coûts de développement d’Android, ça démontre bien la qualité de l’article dans sa perspective financière. Cela peut intéresser les geeks, un financier s’en contre-fou.

      Bref, l’article est plus brouillon qu’il n’apporte d’explications. Cet article n’aurait jamais été aussi loin si ce n’était la bévue qui a conduit à la chute de l’action. M’en vais essayer de trouver les bilans financiers de Google, mais je suis à peu près sûr que Google n’a jamais été une société à croissance exponentielle. Ils ont toujours des périodes de creux et se diversifient pour continuer à grandir. Là, ils ont parié sur le rachat de Motorola.

      Elzo

      22/10/2012 à 21:36


Laisser un commentaire