Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Sunrise va-t-il délaisser sa clientèle privée?

Sunrise délaisse l'équipementier Alcatel-Lucent.

Sunrise délaisse l'équipementier Alcatel-Lucent.

Sunrise a diffusé mercredi un énigmatique communiqué de presse dont est extraite cette citation : « C’est en particulier dans les divisions Wholesale et Business que Sunrise a l’intention de cibler à l’avenir un segment de clientèle encore plus large et de considérablement augmenter sa part de marché. » Sunrise dément vouloir délaisser sa clientèle privée, comme écrit ci-dessous dans ce post scriptum.

Cette petite phrase s’accompagne d’un changement de cap technologique et commercial drastique. Il y a trois ans, pour réaliser des économies et se concentrer sur le volet commercial, Sunrise suivait le même chemin qu’Orange et externalisait la si stratégique maintenance de ses réseaux… C’est alors l’équipementier Alcatel-Lucent qui prenait la main sur le développement des réseaux.

Vote-face surprenante
Cette volte-face est d’autant plus surprenante que le contrat d’un montant de 340 millions d’euros (évalué alors à 550 millions de francs) signé avec L’équipementier Alcatel-Lucent courrait sur une période de sept ans. Dans son texte de presse, Sunrise explique son choix par la nécessité de faire les bons investissements.

« Sunrise est tributaire d’une grande flexibilité pour ce qui est de la modernisation future du réseau mobile et des investissements massifs à venir en terme de nouvelle génération de réseau mobile de quatrième génération LTE. » Par ailleurs, l’opérateur semblerait se préoccuper de la qualité de son réseau puisqu’il « concentre depuis quelques mois ses efforts sur l’amélioration de la satisfaction clientèle et l’augmentation de la qualité de ses prestations de service ».

Marché dynamique
L’argument qualitatif est tout à fait pertinent. Sur un marché aussi dynamique et concurrentiel que les télécoms, il est fondamental de faire les bons choix stratégiques en matière de réseaux et d’infrastructure. On peut se demander comment de grands groupes comme France Telecom peuvent en arriver à déléguer la gestion de leur réseau…Même question pour Sunrise…

Bref, après avoir été racheté par un fonds d’investissement, Sunrise se cherche une stratégie pour optimiser au mieux ses placements et faire plus de bénéfices pour rembourser sa dette. Dans cette perspective, il est plus facile de raccorder de grosses entreprises à la fibre optique que de s’intéresser à la quatrième fibre optique posée par  Swisscom dans les villes suisses… Que va penser la clientèle privée ?

Xavier Studer

P.S.
J’ai réussi à joindre jeudi en fin de journée Roger Schaller porte-parole de Sunrise qui a tenu à me rassurer sur les efforts de sa société dans le secteur de la clientèle privée. Il m’a rappelé que l’opérateur continuait à développer une solution de télévision pour un lancement au plus tard l’année prochaine. Il m’a aussi indiqué que l’opérateur allait consentir d’importants efforts dans le développement de son réseau mobile (la suite tout bientôt…) Début du texte actualisé après ce coup de fil.

9 commentaires pour “Sunrise va-t-il délaisser sa clientèle privée?

  1. grogeek
    01/09/2011 à 7:11

    « comment de grands groupes comme France Telecom peuvent en arriver à déléguer la gestion de leur réseau »

    je dirais… à cause de l’argent. Maintenant laisser swisscom poser de la fibre partout pour rétablir un monopole, je trouve cela bête. Du reste je préfère encore surfer à 7MO que de passer chez Swisscom.

  2. MrLafia
    01/09/2011 à 8:11

    « Sur un marché aussi dynamique et concurrentiel que les télécoms »
    « swisscom …pour rétablir un monopole »
    J’ai raté un épisode ? ont parle du même pays ?
    depuis quand le marché des télécoms en suisse est
    concurrentiel ? avec plus de 60% des parts de marché
    a quelle épisode Swisscom aurait perdu son monopole ?

    • grogeek
      01/09/2011 à 10:01

      Je parle de monopole pour la fibre, comme ils l’ont pour le cuivre (a.k.a le dernier kilomètre)

    • Xavier Studer
      01/09/2011 à 6:04

      Je pense que technologiquement, ce marché est très dynamique et concurrentiel. Allez demander à Orange ce qu’ils pensent de leur non-déploiement du EDGE et de l’image que ça donne…

  3. jag
    01/09/2011 à 2:22

    C’est d’autant plus étonnant que Sunrise s’était séparé de sa division Business Service au même moment il y a 3 ans…

    Pour rappel :
    http://www.scal.ch/sunrise-business-communications-sa-devient-connectis-sa

  4. Xavier Studer
    01/09/2011 à 6:14

    J’ai rajouté un PS à cette note après avoir réussi à contacter la société. La suite tout bientôt!

  5. Iri
    02/09/2011 à 8:59

    Pour le moment, coté business, c’est Orange qui attaque. 1 an d’abonnement à moitié prix pour les clients professionnels, 840 francs de remise.
    http://shop.orange.ch/fr/page/b2bhome?WT.mc_id=b2bma

  6. Del mk4
    11/02/2012 à 12:38

    Je suis client sunrise depuis moins de 12 mois. Service clientèle pour la vente, ça joue.

    Service clientèle par téléphone, ils font ce qu’ils peuvent.

    Mon modem wi-fi marchait mal, j’ai fait venir un informaticien, ça joue au poil.

    J’ai fait venir mes parents chez sunrise dans la Broye, quel bazar. Sunrise offre une connexion, mais via le réseau Swissco**e !

    Solutions proposées par le service technique de sunrise, ils font de leur mieux… du moins je crois.

    Disponibilité de Swisscom, pas bonne.

    Arrogance de Swisscom pour le dépannage, au poil !

    Au bout d’efforts herculéins de 10 jours, de passages au téléphone jusqu’à 6 heures par jour, d’attente, de passage d’un individu à un autre, d’une lenteur administrative intense, j’en arrive à une conclusion.

    Sunrise donne l’impression se démener comme ils peuvent avec le peu qu’ils ont.

    Swisscom a des individus qui fonctionnent bien, mais que l’on doit pas trop attendre.

    Orange, que j’ai quitté n’était pas pire.

    Dieu que c’était bon le temps, il y a encore 18 mois en arrière, où le réseau Orange marchait bien, que le service administratif marchait bien & que certaines actions de la part d’Orange était gratuites…

    Gratuites comme fournir un code PUK, un SiM gratuite si on perdait son mobile. Tout cela est devenu payant & de + le réseau Orange est devenu pourri dès la fin 2010. Les communications vocales coupaient à tout bout de chant, même avec des mobiles différents.

    Je sais pas où l’on va, mais on y va. Je garde espoir pour que tout s’arrange, mais je pense que les beaux jours que j’ai connu sont définitivement derrière nous.

    Toutefois, je garde espoir que tout reste stable, voir même une amélioration !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :