Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Google touche ses limites. Le début du déclin?

Je m’amuse depuis des années à comparer les performances de Google avec d’autres moteurs du marché et en constate tous les jours les limites lorsque je fais des recherches un peu poussées. Cette semaine, j’ai remarqué que le PageRank de « mes pages » variait fortement, comme le montre la galerie ci-dessous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Evidemment, cette indication, le PageRank inventée par Larry Page en personne, n’est qu’un des 200 paramètres utilisés pour référencer les sites internet. Mais lorsqu’on constate qu’une page presque vide sur Facebook ou Google+ a plus de valeur qu’une page rédactionnelle alimentée par son auteur, on peut s’interroger…

Attention à l’orthographe!

Récemment d’ailleurs, quelques propos pour le moins amusants ont été diffusés par le premier moteur de recherche mondial. Il explique par exemple dans la vidéo ci-dessous quel peut être l’importance d’une grammaire correcte et d’une orthographe sans faille.

Mots clefs ou pas?

Par ailleurs, Google n’est pas à une contradiction près. Dans la vidéo ci-dessous diffusée en 2009, la pieuvre explique qu’elle ne tient pas compte des mots clefs introduits par les webmasters dans les méta-données des pages que l’internaute ne voit pas. Ca ne l’empêche pas d’en introduire sur sa page Google Analytics, comme le montre la dernière capture d’écran de la galerie photo ci-dessus… Probablement pour aider la concurrence!

Le temps du changement?

Enfin, j’ai parfois constaté des différences de classement selon qu’on utilise un cellulaire, une tablette ou un ordinateur lors de certaines recherches un peu exotiques. De même, il peut parfois arriver qu’en utilisant la même version de Google, dans la même langue, en étant pas connecté à son compte, on obtienne des résultats différents…

En guise de conclusion, on peut se demander si l’algorithme de Google ne devient pas quelque peu complexe à gérer. La dernière mise à jour Panda, par exemple, a parfois eu de très fortes répercussions sur le référencement. Bref, il y a eu Altavista, Yahoo, puis Google. Le temps est-il venu pour une nouvelle révolution?

Xavier Studer

8 commentaires pour “Google touche ses limites. Le début du déclin?

  1. bazaro
    08/10/2011 à 10:38

    c’est le Bing bang…

    • Xavier Studer
      08/10/2011 à 10:40

      Excellent. Parfois, effectivement Bing fait mieux, mais, et de loin, pas la plupart du temps… Il faudrait qu’un nouvel entrant fasse vraiment le différence…

  2. Chaosinf
    08/10/2011 à 1:49

    Bing n’est pas exempt de tout défaut, en témoigne cet article : http://goo.gl/tvnBL

    Pour ma part, la version Panda de Google Search ne m’a pas affecté, mais grâce à elle les « fermes de contenus » ont du soucis à se faire.

    Après, avoir des résultats plus personnalisés si on le désire en utilisant son compte Google, est-ce vraiment une mauvaise chose ? On a plus de chance de trouvé ce que l’on recherche.

    Et le PageRank, n’est-il pas sensé se baser sur les liens pointant sur la page ainsi que la somme de leurs Page Rank respectif ? Du coup, je trouve logique ce que vous expliquez plus haut, vous verrez plus de fois apparaître un lien vers votre compte Facebook ou Google+ qu’une simple page contenant un article. A noter que les résultats Google ne se base pas QUE sur le Page Rank, bien d’autres et innombrables paramètre s’y ajoute.

    • Xavier Studer
      08/10/2011 à 2:53

      C’est pour cette raison que j’ai écrit: « Evidememnt, cette indication, le PageRank inventée par Larry Page en personne, n’est qu’un des 200 paramètres utilisés pour référencer les sites internet. » Pour les liens entrant, je peux vous dire que ça ne marche pas. Et je n’ai résumé que quelques problèmes facilement reproductibles…

  3. YackYack
    08/10/2011 à 3:37

    Je suis passé à https://www.duckduckgo.com/ simple, pratique et sûr et y’a une app pour Iphone et Android.

    Le ! (bang) permet de rechercher dans un site facilement. Ex: !amazon chocolat

    Pour moi, google c’est du passé.

    Y.

  4. cameron
    08/10/2011 à 8:24

    c’est tout le paradox de Google, qui veut se donner une image cool et libre mais qui reste très – trop – opaque quand il s’agit de son gagne pain. C’est une des raisons qui me fait renoncer à leur cheval de troie Android, c’est un peu trop facile d’abuser des gens ainsi. mais c’est bien évidemment une constante dans l’informatique

  5. caro
    08/10/2011 à 9:26

    google reste le plus efficace, c’est quand même avec eux que je trouve le plus rapidement les réponses à mes questions. Après ils ont tous ce côté obscure qui font que l’on ne peut guère leur faire confiance, mais si qqun a mieux et moins intrusifs, volontiers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :