Le nuage concerne 86% des sociétés romandes spécialisées

  • Post last modified:20/12/2014
  • Post comments:15 commentaires
Le site d'ICT Journal.
Le site d’ICT Journal.

L’informatique dans les nuages ou cloud computing séduit de plus en plus d’entreprises suisses. Elle transforme leurs besoins en services. ICT journal et le cluster Alp ICT ont mené l’enquête auprès du secteur informatique romand. Il apparait que 86% des sociétés spécialisées de la région proposent déjà des services dans le domaine du cloud.

Le cloud computing est d’abord considéré comme une opportunité pour la branche. Il est une solution logique pour répondre à la pression sur les couts informatiques et le besoin de flexibilité. Les services cloud permet en effet de transformer des dépenses d’investissement en frais opérationnels.

Voici les résultats de l’enquête menée au printemps 2012 auprès d’entreprises IT établies dans la région. Pour certaines entreprises cette évolution est une opportunité, pour d’autres un risque, selon un communiqué de presse. Ces entreprises utilisent le cloud pour des services de messagerie, la gestion de la relation client, la gestion des processus, de l’espace de stockage ou de la puissance de calcul. Synthèse.

  • 74% des fournisseurs IT romands considèrent que le cloud va augmenter le besoin d’accompagnement de leur clientèle
  • 86% des fournisseurs IT romands proposent des services dans le domaine du cloud
  • Les services les plus proposés sont le conseil et l’accompagnement vers le cloud (65%)
  • 62% des fournisseurs IT romands pensent que le cloud va provoquer une augmentation de leurs effectifs et 74% qu’il va provoquer une réduction des effectifs dans les départements IT de leurs clients
  • 96% considèrent que le cloud est une opportunité à court terme pour leur entreprise et 91% à long terme
  • 56% des fournisseurs IT romands estiment que le cloud va réduire les dépenses IT des entreprises
  • 69% pensent que le cloud va changer la répartition des revenus entre les acteurs de la branche informatique
  • 55% jugent que le cloud va les contraindre à modifier leur modèle d’affaires

Cet article a 15 commentaires

  1. Eugene

    Dommage qu’on n’en sache pas plus sur la proportion des services utilisés

  2. grogeek

    « Ces entreprises utilisent le cloud pour des services de messagerie, la gestion de la relation client, »

    Ca, on le fait depuis des lustres sans payer un acteur supplémentaire, avec un simple serveur en entreprise. Mais la mode est de s’encombrer d’intermédiaires….

    1. Xavier Studer

      Pas faux…

    2. DavidL

      Avoir un serveur dans sa boite c’est le contraire du Cloud non ?..
      L’IT coûte cher aux PME car bcp de boulot pour peut de benefs. Le Cloud répond a cette demande des boites trop petites pour rentabiliser un informaticien ou une sous-traitance.

  3. narglix

    Un ptit bug sur ton site xavier, dès fois sur la page principale un post indique plus de commentaire qu’il y en a réellement.

    1. Xavier Studer

      Merci, seulement un cache qui peine parfois à se rafraîchir…

  4. Julio

    Je ne comprends pas trop toute cette agitation autour du terme « Cloud ». Comme le souligne grogeek, cela existe depuis des années en entreprise. Et si on prend un exemple simple pour le particulier,je me sers depuis plus de 10ans de ma messagerie en IMAP pour y stocker des trucs et y avoir accès depuis n’importe quel terminal. Il est clair, par contre, que l’explosion des smartphone et du tout connecté a boosté la demande. Mais pour moi, ce n’est qu’une évolution de ce qui existait déjà.

  5. Kickas

    Si les sociétés en Suisse commencent toutes à migrer leur services vers le cloud, p.ex.: Google Apps pour messagerie, agenda, etc., salesforce.com pour CRM, etc…, on aura bientôt moins besoin d’informaticiens en Suisse car on externalisera toute l’infrastrucuture, développement, etc. aux USA…

    1. Mentolado

      Pad accord avec vous !

    2. Xavier Studer

      Il ne faut d’ailleurs pas négliger le risque de faire passer certains contenus par les Etats-Unis. Cf. Patriot Act…

  6. narglix

    Les clients je pense pourraient accorder une grande importance sur le fait d’avoir les données sur territoire suisse..

    1. Xavier Studer

      Je pense que pour certaines PME aux activités un peu stratégiques, c’est essentiel…

  7. DavidL

    Heu c’est loin d’être un problème, il existe des clouds et solutions de sauvegarde en Suisse. Après c’est sur que la facon de l’utiliser et comment l’utiliser ca s’étudie un peut avant de tout balancer en ligne 🙂

  8. Laurent

    Je réagis un peu tard… mais j’étais en vacances.. avec mon bureau dans le cloud 🙂
    C’est évident qu’il faut étudier les solutions proposées selon nos besoins. Et le risque zéro n’existe pas. Il faut juste choisir le bon système…
    Moi j’utilise un système informatique créé par une société genevoise depuis 4 ans(je dis bien CREE, pas un système existant. et bien GENEVOISE, pas made in US).
    Je sais ou sont mes données. Je connais la sécurité, et je connais ces limites.
    Mais c’est 10 x plus sécurisé que ce que j’utilisais avant…
    Je pense et j’espère que vous allez bientôt en attendre parler. Ils ont déjà eu un reportage dans l’émission Nouvo en juillet 2011.
    Bonne journée, le ciel n’est pas nuageux… 🙂

  9. Laurent

    J’ai oublié! cette société est soutenue par Alp ICT et l’OPI. Il fallait le dire. merci à eux pour leurs efforts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.