Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Microsoft Surface Windows Pro: un départ en fanfare

Microsoft Surface Windows Pro, stylet inclus, clavier en option.

Microsoft Surface Windows Pro, stylet inclus, clavier en option.

Alors que la nouvelle tablette Surface Windows RT arrive en Suisse jeudi, le modèle Surface Windows Pro lancé samedi aux Etats-Unis et dans quelques pays est déjà en rupture de stock. Rappelons que la première ardoise est taillée pour la mobilité, car animée par Windows RT, qui ne fonctionne que sous des processeurs ARM, nécessitant des programmes spécifiques.

La Surface Windows Pro, en revanche, est un ordinateur conventionnel fonctionnant sous Intel Core i5 et propulsé par Windows 8. Elle permet de faire fonctionner n’importe quel programme Windows. Malgré son prix de 999 dollars, le modèle de 128 Go est parti en quelques heures… Surface RT ou Pro? Les conseils de Microsoft.

Cette rupture de stock rappelle le lancement de certains produits Apple. Après quelques heures, il faudra attendre une nouvelle livraison même s’il reste quelques exemplaires du modèle 64 Go, par ailleurs 100 dollars moins cher. Dans quelle mesure tout cela n’est-il par orchestré?

Lancement inespéré

Difficile à dire, d’autant plus que la majorité des observateurs trouvaient le modèle 128Go trop cher… D’un autre côté, lorsqu’on voit qu’une ardoise comme l’iPad de 128Go est lancée à 800 dollars environ (sans stylet optimisé pour les écrans capacitifs), on peut hésiter à acheter un vrai ordinateur pour la différence de prix somme toute assez modeste…

D’autant plus que Windows 8 est beaucoup plus adapté aux ardoises que son prédécesseur. Et il existe toujours une demande pour pouvoir faire fonctionner n’importe quel programme sur une tablette tactile. Il existe toujours des professionnels désirant pouvoir compter sur un vrai système d’exploitation et pas sur les demi-portions actuelles.

Question d’autonomie

Reste que cette ardoise comporte tout de même quelques points faibles: son épaisseur, son poids et son autonomie qui ne serait que de trois ou quatre heures contre huit heures environ pour le modèle Surface Windows RT. Il reste donc du travail sur la planche de fondeurs comme Intel ou ARM pour proposer un jour des puces de type 386 qui ne chauffent pas.

Si ce succès de la Surface Windows Pro devait se confirmer, la donne en matière d’informatique nomade pourrait être bouleversée. A côté des excellents iPad et des multiples ardoises sous Android, les tablettes de Microsoft pourraient se faire une place au soleil. A suivre de très près…

Xavier Studer

19 commentaires pour “Microsoft Surface Windows Pro: un départ en fanfare

  1. BlueDream
    11/02/2013 à 7:25

    « Difficile à dire, d’autant plus que la majorité des observateurs trouvaient le modèle 128Go trop cher…  » Mais non, pas du tout! Faut voir ce qu’on peut faire avec une telle tablette qui peut faire fonctionner des millions et des millions de programmes!

    • DavidL
      11/02/2013 à 10:59

      J’aime les produits que MS fait depuis ces dernières années, mais vraiment ta propagande est lourde et même moi elle me dérange, chaque article tu est systématiquement le premier commentaire à venir évangéliser le monde. Merci de rester objectif et ne pas devenir comme certains fanboys d’une marque ou l’autre…
      Pour en revenir à l’article, XS tu fais bien de rappeler que c’est un PC et non une tablette, ce que beaucoup semblent oublier quand ils font la critique. D’ailleurs on pourrait dire c’est l’équivalent d’un MacBook Air mais dans un boitier de tablette, le stockage ainsi que son autonomie sont d’ailleurs +- équivalent. Pourtant cela se vend comme des petits pains et personne ne fait du scandale à cause du stockage ou l’autonomie.
      Personnellement j’ai toujours été freiné à acheter une tablette car c’est beaucoup trop limité pour être vraiment utile même si c’est marrant de faire joujou avec les doigts. Maintenant le public à la possibilité de pouvoir installer n’importe quoi sur une tablette, quand au prix, certes c’est cher, mais quand on voit le prix d’un MacBook Air ou d’un PC portable, il n’y a pas de grosses différences. Il faut simplement arrêter de la comparer à un iPad (ou n’importe quelle autre tablette) car il n’y a aucun point commun sauf l’écran tactile et son petit format.
      Mais bon « MS is evil » non ? 🙂

    • 11/02/2013 à 12:02

      « MS is evil » hehehehe… En tout cas moi qui suis de la génération où Microsoft était le méchant, qui coulait tant d’autres boites ou systèmes, qu’Apple était le persécuté (et que je glorifiais à l’époque) et que Google est venu nous en sauver, j’ai énormément de mal à être objectif envers la firme de Redmond. Pour moi, ça restera toujours la société à abattre, même si pour cela, ça amène des monopoles pas meilleurs.
      En gros, comme dirait note ami John Chriton, dans la série Farscape, lors d’une de ses plus mythiques sorties (trop long à expliquer le contexte ici) : « One evil at a time, that’s the best I can do ». C’est ce que je pense à propos de Google, Apple et Microsoft. 😉

  2. Le Juste
    11/02/2013 à 8:12

    Feu de paille…

  3. 11/02/2013 à 10:01

    pour ce prix, et vu l’autonomie, ils livrent 1 chargeur pour la maison, 1 pour le bureau, 1 pour le train, 1 pour l’avion, un pour chaque voiture du ménage et un pour le vélo. Mais vu qu’ils ont oublié le chargeur pour le bateau… je garderai mon argent pour quelque chose de plus utilisable dans la vie réelle.

    Je ne comprends pas Microsoft. Ils passent leur temps à sortir des produits non-terminés et sont ensuite déçus des ventes limitées. Acheter ce genre de produit, c’est accepter une médiocrité effarante.

    • jean-Luc
      11/02/2013 à 11:17

      Bof, un Iphone ne tient pas la charge plus d’une journée et ils se vendent encore….alors pourquoi pas Microsoft et sa tablette.

  4. Alain
    11/02/2013 à 11:00

    Pour bosser sérieusement et efficacement il y a beaucoup mieux:

    http://www.steg-electronics.ch/fr/article/asus-ux31a-287084.aspx

    Certe un peu plus chère mais nettement plus performant, plus léger, plus fin.

  5. 11/02/2013 à 11:03

    Je me demande encore ce que vont faire les entreprises avec ces tablettes ou assimilés comme tels …

  6. 11/02/2013 à 11:36

    Quand on voit les chiffres de ventes (et/ou de parts de marchés) pour décembre et janvier, ça relativise cet enthousiasme (presque étrange) que XS plaçait déjà dans ses articles précédents à propos de l’écosystème Windows, et ça me fait tout autant relativiser ce nouvel article à la gloire de Microsoft.
    Aux insultes de Steve Ballmer d’il y a dix jours contre les fabricants comme quoi ce sont leurs produits « inadaptés, voire arriérés » qui ont provoqués l’échec de l’écosystème Windows 8, j’ai adoré la réponse du directeur d’Acer que « Microsoft n’avait qu’à faire un produit performant pour que les gens l’achètent ». Dans la même veine, il faut savoir que les Chromebooks d’Acer se sont même mieux vendus que tout ce qui est Windows 8, pour dire le flop absolu… http://www.neowin.net/news/acer-windows-8-still-not-successful-hypes-amazing-chromebook-sales

  7. Christophe
    11/02/2013 à 1:12

    Ce genre de tablette devra trouver son marché, l’iPad et autres tablettes android marchent fort parce que c’est divertissant, mais quand il faut commencer à travailler c’est une autre histoire. Cette surface Pro devra convaincre et ça part mal et je ne miserai pas un copec sur MS … ça sent le mort née malheureusement. Comme le fait remarquer Xavier il y a encore bien du boulot (pour Intel en particulier) pour mettre le hardware à niveau.

  8. Julio
    11/02/2013 à 4:23

    Pourquoi comparer cet Ultrabook tactile à l’iPad? Ces deux produits n’ont rien à voir. Leur seul point commun est l’écran tactile. La surface pro n’est pas une tablette pour moi, mais un hybride. Elle peut être très utile à ceux qui ont besoin d’un environnement Windows couplé à une extrême mobilité. Mais elle a de gros défauts qui pour moi sont vraiment rédhibitoires. Autonomie ridicule pour un produit clairement destiné au nomadisme, et surtout la capacité de stockage limitée à 128Go. Il ne reste que 90Go utilisables. Je ne parle même pas de la version 64Go,qui est tout simplement inutilisable. Il faudrait absolument un modèle 256Go et une autonomie digne de ce nom. Avec un tel produit, je serais ptet même tenté. Mais pour le moment je préfère un ultrabook ou une tablette. Reste le prix, qui pour moi est tout à fait raisonnable si l’on veut éviter d’acheter deux appareils séparés.

  9. jozuf
    11/02/2013 à 6:34

    Le Zune aussi était en rupture de stock à son lancement !
    Si tu as deux appareils par boutique, le stock diminue très vite.
    Les mois à venir nous en diront plus.

  10. Emog
    11/02/2013 à 9:09

    Cher Xavier, je réitère mon commentaire posté sous l’entrée concernant la RT à l’époque…
    Auriez-vous l’amabilité de vous renseigner pour nous, pour savoir si la connectique des claviers qui sortiront en Suisse le 14 février est compatible avec la version pro de la surface?

    Merci d’avance si vous aviez des insider tips à ce sujet 🙂

    • Xavier Studer
      11/02/2013 à 10:45

      Je vais suivre ça…

    • Xavier Studer
      14/02/2013 à 6:44

      Oui. Les deux claviers que j’ai entre les mains Touch et Type Cover sont conçus pour les deux ardoises (RT et PRO). La PRO devrait suivre en Suisse.

      • Emog
        14/02/2013 à 11:51

        Merci Xavier, cela pourrait me décider dans un achat si un clavier suisse sort et qu’il est compatible avec le modèle pro de la surface. A suivre, dommage que tout le monde critique cette histoire de batterie, ça pourrait me réfréner dans un achat

  11. pascal
    11/02/2013 à 9:25

    Euh c’est article est tout de même douteux on dirait un publirédactionnel, Avez vous vérifié les chiffres ? Il y a pourtant eu assez d’article sur le sujet.

    • Xavier Studer
      12/02/2013 à 7:07

      Très cher Pascal, on ne trouve pas ce genre de passage dans les publireportage: « Dans quelle mesure tout cela n’est-il par orchestré? » ou « Reste que cette ardoise comporte tout de même quelques points faibles: son épaisseur, son poids et son autonomie qui ne serait que de trois ou quatre heures contre huit heures environ pour le modèle Surface Windows RT. Il reste donc du travail sur la planche de fondeurs comme Intel ou ARM pour proposer un jour des puces de type 386 qui ne chauffent pas. »

      • Eco
        14/02/2013 à 11:54

        Ca existe les x86 qui chauffent pas, j’en ai une, c’est la XE500, le processeur c’est un Atom. Pour moi c’est ça l’avenir, plus de 10h d’autonomie et il y a des tablettes Atom qui pèses moins de 600 gr. Et Intel l’a compris, c’est pour ça qu’elle est en train de développer des nouveaux Atom bien plus puissants que les actuels (qui déjà n’ont rien à voir avec les Atom des netbooks d’il y a quelques années). Office tourne à merveille, tout comme la plupart des logiciels. Perso je n’achèterais jamais une surface pro, pour ca je me suis acheté un ultrabook qui a du i7, 8 GB de RAM, pèse à peine plus, a 8 heures d’autonomie, s’allume en 15 secondes (Windows 7) et a un écran 14 pouces anti-reflets… Bien plus puissant et agréable à travailler avec que la Surface pro, surtout avec des logiciels gourmands en ressources. Une tablette doit être légère, fine, ne doit pas chauffer. Le vrai problème c’est que les gens cherchent la tablette qui soit un parfait notebook et une parfaite tablette en même temps pour pas en acheter 2… Et ils viennent se plaindre que ça n’existe pas…
        Pour moi c’est les Atom le vrai compromis, l’avenir des tablettes Windows, ni Surface pro, ni Surface (ou autre Windows) RT.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :