Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

.swiss: la Confédération parle anglais

Le système d'adressage sur internet.

Le système d’adressage sur internet comprend trois niveaux différents.

Nos autorités fédérales ont publié leur stratégie en matière d’extension de nom de domaine sur internet. Elles ont notamment déposé un dossier auprès de l’ICANN, le gestionnaire des extensions, pour décrocher le .swiss, un domaine générique de premier niveau (Top Level Domains – gTLD). L’attribution devrait se faire d’ici mi-2013. Le dossier complet de la Confédération.

«Dans le cadre de la libéralisation du marché des noms de domaine par l’ICANN, le Conseil fédéral décide au cas par cas si la Suisse doit déposer une demande de gestion pour d’autres domaines génériques de premier niveau gTLDs», est-il écrit dans cette stratégie. Reste une question. N’aurait-il pas fallu s’intéresser davantage immédiatement aux  .suisse, .schweiz et .svizzera?

9 commentaires pour “.swiss: la Confédération parle anglais

  1. Roland Guisy
    03/03/2013 à 10:08

    C’est vrai qu’il faudrait aussi s’intéresser aux .schweiz, .suisse, , .svizzera, et aussi Svizra.
    Peut-être XS pourrait le suggérer à l’OFCOM.

  2. Jo
    03/03/2013 à 10:23

    C’est vrai qu’il est assez bizarre de la part de la confédération d’utiliser une extension qui n’est pas dans une langue nationale…
    Cependant, en réfléchissant 30 secondes c’est compréhensible : ce serait le bordel.

    Imagine ton entreprise Dupont SA…. tu ne saurais pas quoi choisir si tu es implanté au niveau national, il faudrait choisir les 4 langues possibles, si toutefois le domaine est encore libre. Car sinon tu as dupont.suisse qui entreprise de maçonnerie par exemple, et dupont.schweiz qui est une agende de voyable… ça devient ingérable, et confu pour l’internaute, j’espère que vous m’avez suivi :p

  3. Le Perturbateur
    03/03/2013 à 1:47

    Quelle belle pub pour Apple, ils aurait pu mettre logitech.com plutôt pour un document officiel s’ils voulaient en mettre un dans les technologies… Mais enfin! 😛

    Après le .swiss pourquoi pas, car tout le monde, y compris les étrangers comprennent. Mais n’aurait-il pas fallu plutôt prendre celui de la majorité nationale? Donc le .schweiz même si c’est pas beau? 😀

    • Xavier Studer
      03/03/2013 à 8:36

      Ca m’avait échappé Bien vu!

  4. Oreille
    03/03/2013 à 8:42

    Il y a une chance que le fait d’en prendre qu’un soit guidé par les coûts de la procédure qui est terriblement chère, sauf erreur.

    • alex67
      04/03/2013 à 6:27

      suisse – swiss la prononciation est presque la même non. On est plutôt gagnant les romands dans ce cas ci 🙂

  5. Thomas Schneider
    04/03/2013 à 9:43

    Pour votre information:
    ICANN avait exclu les noms de pays du premier tour de libéralisation de noms de domaines. Alos .schweiz, .suisse, etc. n’étaient pas disponible.

  6. Fred
    04/03/2013 à 2:39

    .swiss est aussi le plus court…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :