Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Des téléréseaux pas très sportifs!

Le sport est roi chez Teleclub, une société en mains de Swisscom.

Le sport est roi chez Teleclub, une société en mains de Swisscom.

Lors de l’assemblée générale de Swisscable qui s’est tenue vendredi, les téléréseaux ont déploré ne pas pouvoir accéder à certaines offres sportives proposées en exclusivité sur Swisscom TV. Le président de Swisscable, Filippo Leutenegger, a déclaré que cette situation était «inacceptable».

En mains de Swisscom, Cinetrade/Teleclub n’est ainsi pas prédisposé à négocier la diffusion du sport en direct à la demande par le biais des réseaux câblés, par exemple les matchs de football et de hockey sur glace des premières ligues suisses, déplorent les téléréseaux dans un communiqué. Rappelons que ces contenus ont été acquis légalement selon un système d’enchères!

Simplement un peu de concurrence…

Le cas de Teleclub est depuis longtemps entre les mains de la Commission de la concurrence, rappelle Swisscable. «Nous attendons de la Commission de la concurrence (COMCO) qu’elle prenne enfin une décision afin qu’il soit possible d’examiner ces irrégularités et que les clients des réseaux câblés puissent enfin avoir accès à tous les contenus sportifs», s’enflamme Filippo Leutenegger.

Que penser? Les téléréseaux découvrent qu’ils n’ont pas le droit systématique à tous les contenus et qu’ils évoluent sur un marché libre où règne désormais la concurrence. Il est normal que le détenteur des droits d’un événement en tire profit pour développer son assise face à des téléréseaux solidement assis sur leurs oreillers de paresse, raison pour laquelle ils ont failli manquer ces divines fonctions que sont le Live-Pause, la Replay-TV et la VOD…

Xavier Studer

14 commentaires pour “Des téléréseaux pas très sportifs!

  1. Mark
    16/03/2013 à 10:01

    La TSR ne veut pas payer pour la saison régulière de foot ou hockey, sous prétexte que les droits d’exploitation sont trop élevés. En revanche, la TSR ne remet absolument pas en question le championnat de F1, qui se monte entre 12 et 14 millions par année (estimé, car la TSR ne veut pas communiquer le montant des droits) et coûte plus cher que le Hockey ou le Football tout en apportant moins de part d’audience…
    Alors bon…

    • 16/03/2013 à 1:48

      Ce commentaire est trop réducteur, car le choix des retransmissions ne se fait sur le seul et unique critère de l’audience.

      Le ski et la F1 se partagent régulièrement l’audience derrière le football, mais de quel football s’agit-il ? De notre championnat national ou de l’international, telle la Champions League ?

      Lorsque la RTS s’octroie les droits de retransmission directe d’un sport comme le championnat Suisse de football ou de hockey, ses coûts ne sont pas liés uniquement à ces droits. La RTS doit également mettre à contribution son infrastructure pour retransmettre techniquement ces événements. Ceci augmente significativement les coûts.

      Pour la F1, il en est tout autrement puisque la RTS n’a besoin que de peu de ressources humaines et techniques pour diffuser ce sport.

      En résumé, le coût des retransmissions sportives ne se limite pas aux seuls droits de diffusion.

  2. RobertMondos
    16/03/2013 à 11:46

    Je comprend par pourquoi des contenus populaires ne sont pas mi à disposition de tous.

  3. Willehalm
    16/03/2013 à 1:00

    Enfin un article qui tient compte du droit à la concurrence et des exclusivités. Et n oublions pas que les clients au câble peuvent s abonner à TC et que la tsr diffuse énormément de foot suisse (1 par WE) et beaucoup de hockey durant les playoffs.

    Sans exclusivité moins d argent pour les clubs. Qui va investir en sachant que ces droits ne lui apportent pas des avantages sur la concurrence.
    Et qui a lancé les matchs à la demande? La possibilité de voir tous les matchs d une équipe? Swisscom.
    C est facile pour les cablos de pleurnicher, mais ils n ont jamais pris l initiative. En passant à swisscom TV, j ai vraiment eu l impression de passer à la modernité.

    • Xavier Studer
      16/03/2013 à 1:03

      C’est ça la concurrence…

    • firebrand
      16/03/2013 à 4:33

      Je ne savais qu’on pouvait s’abonner à TC en étant chez Cablecom, par exemple. J’ai tenté de le faire sur leur site, mais ils exigent la box Swisscom TV… Comment faire, alors?

  4. pascal
    16/03/2013 à 3:15

    La RTS s’est foutu de notre gueule pendant des années avec le sport suisse, elle ne fait que payer a pots cassés- Quant je vois l’offre de Swisscom que je paie avec plaisir chaque mois, je ne peux que regretter de me faire raquetter par le RTS

  5. Elzo
    16/03/2013 à 3:33

    Je sais pas pour tous les sports, mais par exemple pour la Champions League, il n’y a pas réellement d’exclusivité. C’est toujours selon des concours, mais la particularité ici est d’avoir deux concours simultanés. D’où le fait de l’avoir sur la RTS et sur le Teleclub. C’est un petit effort sympathique qui fait que le sport arrive encore chez tout le monde, sans nécessité de souscrire à une chaîne supplémentaire.

    Mais le point le plus important, c’est que dans d’autres pays les chaines à abonnement se doivent d’être disponibles sous toutes les plateformes. A moins qu’ils aient un statu particulier vu que c’est également du pay-per-view, ailleurs le Teleclub serait forcé à être disponible chez tous les fournisseurs du câble (et SunriseTV du coup aussi).
    Je me demande à quel point la loi est différente en Suisse. Si ce n’est pas le cas, les téléréseaux sont dans leur droit de réclamer.

    Je sais pas si j’ai bien compris la phrase de Willehalm lorsqu’il écrit « que les clients au câble peuvent s abonner à TC »; moi je reviens du site du Teleclub et j’y vois que « Teleclub via Swisscom TV » comme possibilité d’abonnement.

  6. Tricoline
    16/03/2013 à 11:49

    Les cablos sont la risée … Filippo Leutenegger, aie aie aie aie aie aie aie aie aie aie aie aie aie !

    Sans blague …, juste une grande gueule politique, sans plus !

    C’est Swisscom qui doit rigoler !

  7. Saïmon
    17/03/2013 à 12:20

    Je trouve juste incroyable que certaine personnes arrivent à se plaindre de l’offre sportive de la RTS (bien perfectible par ailleurs.) alors qu’une rapide comparaison Européenne montre rapidement que la Suisse est une exception dans le nombre de compétitions disponibles en clair. A près, vous aurez toujours les mêmes &*ç%/ avec leurs arguments « moi je suis pas d’accord de payer la redevance pour un sport que je ne regarde pas à la TV »
    Je n’aime pas Swisscom, mais je leur reconnais d’avoir compris très tôt que l’avantage concurrentiel pour un opérateur TV venait du fait d’investir dans la production de contenu exclusif, qui se limite au sport en Suisse. Les câblo-opérateurs Suisses sont divisés, chacun bricole sa petite technologie dans son coin (citycable, ville de lsn développe une box…) Si ils veulent du sport, il doivent enchérir sur les droits et batir une structure de production comme l’a fait Swisscom. Après, je suis aussi sceptique sur le fait que deux entreprises publiques (SCOM et la SSR) enchérissent l’une contre l’autre sur des droits sportifs.

  8. Christophe
    20/03/2013 à 11:02

    Je fais une copie du post que j’ai fait sur le forum RegardTV.
    Selon vous (Mr. Studer) :
    « Rappelons que ces contenus (sportifs) ont été acquis légalement selon un système d’enchères! »

    En gros, on a le droit au monopole des contenus sportifs si cela a été acquis légalement ?? Pour moi ça reste un monopole que diable !!!

    Une concurrence c’est plusieurs acteurs qui vendent un produit/service et qui jouent sur les prix. En l’occurrence ici on jouera sur le prix des matchs, abonnements et autres… Mais en aucun cas on peut refuser la diffusion à des acteurs de la télévision sous prétexte que Swisscom a payé les droits d’exclusivité ! Ce système d’enchères est par définition anti-concurrentiel.

    Je ne sais si vous vous rendez compte mais si moi je décide de me payer l’exclusivité de la vente de pain en Suisse parce que les droits ont été mis à l’enchère… Pour prendre un exemple à la con mais j’essaie de faire réagir un peu les personnes qui trouvent ça « normal »…

    Mais on vit dans quel monde ???

    L’exclusivité parce qu’on a inventé quelque chose et qu’on le brevette, ça je n’ai rien contre. Mais pour des matchs de sports ??

    Pour moi, la COMCO se doit de réagir !!

    Je n’ai aucune animosité contre vous M. Studer, j’adore votre blog. Par contre Swisscom, entre ça et son dernier kilomètre, il manque peu pour que la goutte d’eau fasse déborder le vase ! 🙂

  9. Mystik
    23/03/2013 à 4:33

    La SSR a fait une offre de 86 millions sur 5 ans auprès de la SFL. Toutefois, l’offre retenue a été celle chez Teleclub, car ils proposaient un montant 1 million plus bas, mais étaient d’accord de transmettre 1 match par w-e à la SSR.

    Maintenant, je suis d’avis que Swisscom mérite les matchs, car ils trouvent des idées et les mettent en place. Bref, ils sont bcp plus actifs que les cablo-opérateurs qui bougent pas et attendent que la concurrence bouge pour être actif!

  10. NicoGe
    05/04/2013 à 9:46

    Petite correction, les abonnés de GE via Naxoo n’ont pas accès à Teleclub.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :