Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Sport à la demande: Swisscom estime qu’il respecte la loi

Le sport est roi chez Teleclub.

Le sport est roi chez Swisscom, Cinetrade et Teleclub. Les téléréseaux s’énervent.

La Commission de la concurrence (COMCO) a ouvert une enquête dans le domaine de la diffusion de sport en direct au travers d’offres de TV à la demande. La COMCO estime qu’une enquête préalable a permis de conclure à l’existence d’indices de violations de la loi sur les cartels commises par Swisscom et Cinetrade respectivement par Teleclub, leur fournisseur.

De telles conclusions semblent plutôt discutables puisque ces contenus sont acquis aux enchères au plus offrant, conformément à la loi. Généralement, une société qui investit autant d’argent le fait pour obtenir un avantage concurrentiel! Lisez ci-dessous un large extrait de la position de Swisscom, qui démontre que les choses ne sont pas si simples:

«Swisscom et le groupe Cinetrade respectent la loi dans la commercialisation de contenus sportifs par la télévision payante. Depuis son entrée dans le secteur télévisuel, en 2006, Swisscom a permis l’émergence d’une concurrence intense sur le marché suisse de la télévision et a mis en place progressivement une offre complète de retransmissions en direct des rencontres de la ligue de hockey sur glace et de football.»

Exclusivité partielle

«Grâce à l’engagement de Swisscom et de Cinetrade, les amateurs de sport profitent aujourd’hui d’une offre beaucoup plus vaste de retransmissions en direct, dans le domaine de la télévision gratuite comme de la télévision payante», poursuit l’opérateur.

«L’offre sportive linéaire de Teleclub, diffusée via trois chaînes sportives, est identique sur les réseaux câblés et sur les réseaux des opérateurs IPTV. Comme dans d’autres pays, les droits de retransmission des contenus sportifs sont périodiquement vendus dans le cadre d’une procédure concurrentielle à laquelle participent également des câblo-opérateurs, par exemple. Qui plus est, de nombreuses offres sportives et de divertissement se font concurrence», souligne Swisscom.

Investissements

«Les investissements élevés réalisés par Swisscom et Cinetrade pour pouvoir proposer les retransmissions sportives ­ autrefois négligées en Suisse ­ sous forme de contenus attrayants pour la télévision payante justifient une exclusivité partielle dans leur diffusion sur la Plate-forme Swisscom TV. Sans cette exclusivité partielle, les investissements ne peuvent pas être suffisamment protégés. Swisscom et Cinetrade ont la conviction que la COMCO parviendra à la même conclusion dans le cadre de l’enquête», estime le géant bleu.

De leur côté, les téléréseaux, qui ont profité pendant de très longues années de leurs situation de monopole, se sont empressés de saluer la décision de la COMCO dans ce communiqué de presse. Cela dit, Swisscom m’a habilement rappelé dans sa prise de positon qu’au début, Cablecom ne souhaitait, par exemple, pas diffuser les contenus Teleclub… Ils l’ont fait sous la menace, comme le rappelle ce texte… Pathétique ces téléréseaux si peu sportifs!

Xavier Studer

23 commentaires pour “Sport à la demande: Swisscom estime qu’il respecte la loi

  1. Terminator
    05/04/2013 à 7:41

    c’est incroyable comme vous pouvez tjs faire de la pub pour Swisscom et les protéger… ils vous paient combien?

    • Xavier Studer
      05/04/2013 à 8:00

      Ce blog est libre et indépendant. Il n’est payé par personne. Sa seule source de revenus sont les publicités déclarées comme telles. Je vois mal comment le petit xavierstuder.com pourrait protéger une société qui a fait près de 12 milliards de chiffres d’affaires en 2012! Vous êtes simplement ridicule. Sur le fond, si les droits sportifs mis aux enchères ne vous conviennent pas, c’est plutôt ce principe qu’il faudrait mettre en cause…

      • terminator
        05/04/2013 à 8:04

        je ne parlais pas que de cet article mais en général comme la pub pour leurs exclusivité, les articles hebdomadaires sur leurs 4G … mais il est vrai que c’est eux qui ont le meilleur réseau y a pas photo

        • Xavier Studer
          05/04/2013 à 8:16

          Swisscom est un opérateur dynamique: pas mal pour une entreprise dont 50% du capital est encore détenu par l’Etat. Certains concurrents et certaines administrations feraient bien d’en prendre de la graine.

  2. Tricoline
    05/04/2013 à 7:47

    Tous des pleurnichards et des pauvres calimeros qui se la joue victime à chaque fois !

    Les téléréseaux doivent se regrouper sinon ils se feront éliminer par Swisscom TV qui en 7 ans est passé de zéro clients à bientôt 800’000, autant de moins pour Cablecom et les petits qui gravitent tout autour.

    Encore 5 à 7 ans et Swisscom TV sera aussi gros que UPC et les autres petits cablos seront rachetés par UPC ou auront disparu, les clients devront se débrouiller.

    Quand je constate que le téléréseau de Lausanne se lance seul dans la création d’une box je me dis que c’est une folie, avec une petite couverture et une clientèle qui fuit chez Swisscom c’est à coup sur un échec programmé !
    Mais bon c’est fait avec les deniers public, donc tout le monde s’en fiche !

  3. Julio
    05/04/2013 à 8:26

    Cette affaire est bien plus compliquée que cela. D’après ce que j’ai lu dans la presse, Swisscable, associé à la RTS a bien fait une proposition à Cinetrade afin d’acquérir certains droits sportifs. Il ont même fait une offre supérieure à Swisscom. Simplement, il faut peu-être rappeler que Swisscom détient 49% de Cinetrade. De la à dire que la concurrence est faussée, il ‘y a qu’un pas que je n’oserai franchir… D’un autre côté, c’est le jeu, chacun y va de son petit truc afin de tirer son épingle du jeu. En France, la majorité des droits sportifs appartiennent à Canal +, et personne ne dit rien.

    • Xavier Studer
      05/04/2013 à 8:29

      « En France, la majorité des droits sportifs appartiennent à Canal +, et personne ne dit rien. » Finement observé! Visiblement la concurrence est très difficile à admettre dans l’audio-visuel en Suisse: certains lobbies sont trop forts.

      • Julio
        05/04/2013 à 8:48

        Je ne sais pas si vous êtes amateur de F1, mais cette saison, C+ a raflé les droits exclusifs à TF1, et ce pour 3 saisons. Ce qui implique, qu’en France, qu’un amateur de F1 est obligé de s’abonner à C+ s’il veut assouvir sa passion. Alors que jusqu’à maintenant, la F1 était diffusée sur une chaîne gratuite, à très forte couverture. (Ou alors, il a un pote en Suisse qu’il lui envoie une carte RTS pour lui permettre de regarder la F1 sur les chaînes suisses… 😉 )

    • Julio
      05/04/2013 à 8:38

      Je me suis mal fait comprendre, je m’en rends compte en me relisant. En fait les cablos se voient refuser la vente de certains produits par Cinetrade et de sa filiale Teleclub, alors que, commercialement, ses deux boîtes auraient normalement intérêt à vendre à un maximum de clients. Mais comme elles appartiennent majoritairement à Swisscom, c’est là que la concurrence ne joue plus. Pour être plus transparent, Swisscom aurait du acheter les droits directement, sans passer par Cinetrade.

  4. Djoe
    05/04/2013 à 8:42

    Je pense que Teleclub (Swisscom) aurait tout a gagné à vendre son contenu sportif via le téléréseau car il y a certainement une énorme demande dont je fais partie. Plus de clients = plus de moyen = plus de propositions.

    Bien entendu, on peut avoir canal + via UPC mais c’est beaucoup trop cher si l’on est intéressé que par le sport.

    Malheureusement, Swissscom ne le fera pas, ils perdraient énormément de part de marché avec les vitesses de téléchargements ridicules qu’ils proposent face à la concurrence.Il faut pas oubliés que cela marche fort surtout dans les foyers qui n’avaient pas accès au réseau cablé…. et grâce à Teleclub.

    Ma fois, je pourrais tout aussi me contenter d’une diffusion de Beinsport…

  5. Djoe
    05/04/2013 à 8:44

    il faut pas oublier … y’en aura peut être d’autres mais celle-ci je l’ai vue ;o)

  6. Saïmon
    05/04/2013 à 9:06

    Je reste dans l’idée que si Swisscom a investi dans les droits sportifs et la production de matchs, Il doit pouvoir en retirer des bénéfices. Ensuite, je trouve totalement anormal d’être obligé de souscrire au pack Teleclub cinema à 40 frs pour accéder au pack Teleclub sport (9 frs 90) . C’est de la vente liée. C’est peut-être là qu’il faudrait creuser…

  7. Tricoline
    05/04/2013 à 9:52

    Techniquement parlant les téléréseaux ne peuvent pas proposer toutes les chaînes que proposent Swisscom TV, le broadcast ne le permet pas, il faut de la TVIP ce que Swisscom a et pas les téléréseaux.

    Donc ces derniers doivent investir pour la TVIP, mais cela nécessite du FTTH, le coax arrive au bout du rouleau quoique raconte Swisscable qui balance régulièrement des articles pour noyer le poisson avec son coax qui est en avance, c’est du blabla pour gagner du temps.

    Bien sur des fondus de technique de laboratoire vont nous raconter qu’avec du cuivre il vont faire des miracles… A quoi bon … La fibre c’est plus simple, cela fonctionne !

    Alors j’attends toujours que l’on me transforme en or massif mes câbles de cuivre !

    • Julio
      05/04/2013 à 10:06

      En effet, la solution IPTV est la seul viable afin de proposer un maximum de chaînes (au détriment de la qualité d’image pour le moment, en attendant que la fibre arrive chez tout le monde.) Les cablos pourraient s’en sortir en broadcast s’ils supprimaient enfin le boulet qu’est l’analogique, afin de libérer de la place (une quarantaine de canaux libérés, ça en fait de la place pour du numérique). D’un autre côté, ils sont capables d’envoyer de la video à la demande, alors pourquoi pas des canaux sportifs à la demande. Pour moi, ce n’est pas un problème technique. Mais je vous rejoins sur le fait que les cablos doivent absolument passer à la fibre s’il ne veulent pas se faire larguer par Swisscom TV.

  8. Nicoge
    05/04/2013 à 9:56

    Les abonnés de GE via Naxoo n’ont pas accès à Teleclub, ils doivent passer par Swisscom TV.

    Cela me rappel l’affaire « Orange Sport / CinemaSeries » chez nos voisins français. Finalement Orange distribue désormais ses offres sur les autres réseaux car elle est obligée mais aussi par une subtile alliance avec C+. Et pour finir avec nos voisins français, C+ n’a plus le monopole du sport, BeIn Sport (qui n’est malheureusement pas dispo en suisse) est en train de tout racheter petit à petit – Uliminted Oil money 🙂

  9. Christophe
    05/04/2013 à 10:02

    Swisscom et Teleclub violent la loi. Voici le passage incriminé soulevé par l’enquête de la COMCO :

    Durant cette enquête, il sera aussi examiné si Cinetrade discrimine certains fournisseurs de plateformes de télévision par la diffusion de l’offre de Teleclub à un prix moindre sur Swisscom TV que sur les autres plateformes télévisées alors que l’offre d’événements sportifs est plus vaste sur Swisscom TV. Finalement, les consommateurs finaux sont obligés d’acquérir un bouquet de base pour obtenir les chaînes de sport de Teleclub. L’objectif de l’enquête sera également de déterminer si ce couplage est compatible avec la loi sur les cartels.

    C’est ça le problème, pour avoir accès au contenus sportifs sous Swisscom, on paie uniquement son match. A la concurrence, Cinetrade exige un prix prohibitif (40CHF) + un abonnement pour les contenus sportifs (10CHF) et encore on a pas accès à tout !

    S’ils veulent respecter la loi, il faut que les abonnés Swisscom TV paient également ces 50CHF par mois pour accéder à tous les contenus sportifs…

    Prohibitf n’est-ce pas ??

  10. Saïmon
    05/04/2013 à 10:08

    @Tricotine: avec une compression en MPEG4, on mettrai 4 chaines en HD ou 7 chaines en SD là ou avant il y avait 1 chaine en analogique. Cela nous fait un potentiel de 150-200 chaînes diffusables sur un téléréseau sous réserve de supprimer l’analogique. Y’a de la marge… Ensuite, les boxs récentes (horizon, netplus) sont compatibles avec la norme IP. Je pense que la capacité n’est de loin pas le problème.

  11. martial
    05/04/2013 à 12:54

    sans rentrer sur le débat de fonds, je tiens tout de même à remercier Swisscom qui pour 20.- par mois m’offre tous les sports qui m’intéressent. Sans leur arrivée on serait encore à devoir regarder l’offre pathétique de notre TV nationale qui a définitivement loupé le train. Perso je suis pour payer ce que je consomme et cette dispersion des droits à venir ne me pose pas de soucis, il y aura toujours de la concurrence. Il y avait d’ailleurs hier dans l’Equipe un article intéressant sur ce sujet.

  12. 05/04/2013 à 1:44

    D’un autre côté Teleclub propose une offre pour le câble en HD (depuis l’automne 2012) mais UPC Cablecom et les opérateurs romands ne la propose pas.

    Avant de gueuler, ils pourraient déjà proposer la nouvelle offre pour le câble notamment en HD, leur action seraient déjà plus compréhensible et logique

    Je me demande comment avec l’offre actuelle et la technologie utilisée (broadcast) ils pourraient caser 32 Canaux HD sports de l’abonnement + 26 canaux HD à la demande = 58 canaux HD Teleclub pour tous les abonnés.

    Sachant que par exemple en Suisse romande UPC Cablecom a vraiment de la peine à étoffer l’offre HD francophone.

    Actuellement ils ont l’offre HD la plus faible en romandie

    Pour ceux qui disent que Canal+ fait la même chose, c’est pas tout à fait vrai car Canal+ est disponible sur tous les supports.

    Sinon, il est vrai que je remercie Swisscom pour avoir pousser le sport notamment le foot en avant, car avant on voyait pratiquement pas de foot sur la SSR (et maintenant ca pleurniche) on le voit également avec les résultats de Bâle sur le plan européen 😉

    • 05/04/2013 à 1:48

      Je parle évidemment du foot suisse 😉

    • Julio
      05/04/2013 à 2:19

      Comme expliqué plus haut, si Cablecom virait une bonne fois pour toute les chaînes analogiques, il y aurait de la place pour toutes les chaînes HD disponibles + des chaines de sport. Je ne comprends pas cette obligation de les proposer. C’est vraiment ridicule à l’heure actuelle. Et nous faisions le parallèle avec C+ car c’est une plateforme payante et surtout hors de prix. Et certains sports proposés sur des chaînes gratuites ne le sont plus que sur C+, obligeant les gens à changer leurs habitudes et payer. De plus C+ ne propose pas vraiment d’options seules, il faut l’abonnement au bouquet de chaînes afin de profiter du sport. Enfin, ça concerne surtout nos amis français tout ça. (Quoi que, jusqu’à maintenant on pouvait suivre les essais libres de F1 sur Eurosport, ben c’est fini maintenant, faut passer sur C+.)

      • Tricoline
        05/04/2013 à 2:35

        On verra si la semaine prochaine upc Cablecom rajoute des chaînes HD et améliore son offre de programme francophone, comme par exemple les 6 nouvelles chaînes HD françaises et FR3/4/5 en HD ?
        UPC Cablecom devrait aussi harmoniser l’offre des chaînes entre les régions, car en suicide alémanique les francophones sont oubliés

        Actuellement je constate que UPC Cablecom agit sur le tapis vert plutôt que d’investir massivement pour proposer la TVIP et migrer au 100% fibre

      • 05/04/2013 à 3:01

        D’après la nouvelle liste de chaînes d’UPC Cablecom http://www.upc-cablecom.ch/content/dam/www-upc-cablecom-ch/Support/change/senderlist-mediabox-fch.pdf

        1 seule nouvelle chaîne SD en français (Max TV dans Classic) et toutes les chaînes régionales suisses romandes dans la base. Par contre 0 nouvelles chaîne HD en français.

        Donc sauf tremblement de terre, pour les 6 nouvelles chaînes HD françaises de la TNT faudra repasser

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :