Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

«L’Impartial», «L’Express», «La Côte» et «Le Nouvelliste» sur Android

L'application de «L’Impartial»

L’application de «L’Impartial»

Le Groupe ESH Médias, qui édite «L’Impartial», «L’Express», «La Côte» et «Le Nouvelliste, lance des applications pour Android. Depuis quelques jours, les quatre quotidiens de l’ancien Groupe Hersant, ainsi que leurs suppléments, sont ainsi disponibles depuis le Google Play Store.

Après le lancement des applications iPad en novembre 2011, ces programmes sur Android vont enfin permettre aux abonnés des titres du Groupe ESH Médias de consulter leur journal également sur ce support, est-il indiqué dans un communiqué de presse diffusé en fin de semaine.

Dans son texte de presse, le groupe constate que «ces applications sur Android vont permettre aux abonnés des titres du Groupe ESH Médias de consulter leur journal également sur ce support en fort développement sur le marché suisse, répondant ainsi à une demande croissante du marché.»

Deux francs le numéro

Concrètement, l’achat au numéro est facturé deux francs lorsqu’on passe par le Google Play Store. Ce matin, sur une Sony S, après facturation, j’ai d’abord été confronté à un message m’indiquant que l’achat n’était pas possible. Après avoir fermé et relancé l’application de l’«Impartial», j’ai pu télécharger tout le numéro. Visiblement, il reste donc quelques bugs.

Cette opération a duré entre trente secondes et une minute sur un raccordement à très haut débit. Dommage qu’il ne soit pas possible de consulter le journal avant que tout le téléchargement soit terminé. Un menu, au bas de l’écran, permet de feuilleter rapidement la publication. Globalement, l’application est un lecteur de PDF.

Multiples fonctions

Les petits programmes d’ESH Media ne se limitent pas à la consultation des derniers journaux. «Ces applications, tout comme sur iPad, permettent entre autres de bénéficier non seulement d’une liseuse, mais également d’une consultation des articles en mode HTML, ainsi que d’enrichissements produits par les rédactions, tels que galeries d’images et de vidéos.», précise l’entreprise.

Dans son message aux médias, l’éditeur souligne que «ce développement contribue à renforcer les positions de nos titres régionaux sur leur territoire, fort du succès actuel sur iPad.» Ce lancement montre surtout que la philosophie étonnante des éditeurs du 100% Apple, sans se soucier des autres systèmes, est terminée. Prochaine étape Microsoft!

Xavier Studer

3 commentaires pour “«L’Impartial», «L’Express», «La Côte» et «Le Nouvelliste» sur Android

  1. gregory
    11/01/2014 à 11:43

    Les éditeurs n’avaient évidemment aucun intérêt à développer pour autre chose qu’Apple puisque l’Ipad dominait le marché et représente toujours la plateforme la plus rentable, il ne faut que suivre la tendance. Donc c’est pas encore gagné pour MS avec ses parts de marchés tablette.

    A part cela je crois que Google ponctionne moins sur ce genre d’achat inapp non ? Quelqu’un pourrait il rappeler les pourcentages prélevés ? merci

  2. Blaise
    11/01/2014 à 1:06

    Personnellement, j’ai fait un abonnement numérique à L’Impatial, directement sur le site du journal, et je l’utilise sur mon iPad (pas sûr qu’Apple aie son mot à dire… Mon login est lié au site du journal). A vérifier aussi auprès de ESH Média. Par contre, en utilisant son login iTunes Store, Apple prend 30%, mais je ne sais pas si l’application le permet.

  3. Brian P.
    12/01/2014 à 11:09

    Il faudra faire quelques statistiques de download de l’app ou des journaux et vous verrez que le rapport entre iPad et Android se situera entre 10:1 et 5:1. La réalité est celle-là et non pas celle des médias qui confondent ventes, part de marché et base installée dans un marché non saturé.
    Et ces rapports se constatent sur toutes les applications smartphone diffusées sur les deux plateformes.
    Rares sont celles qui arrivent au rapport 2:1 et on les trouve dans les domaines d’utilité publique où le clivage générationnel n’existe pas.
    Ces rapports sont empiriques sur des applications pour le marché suisse développées en Suisse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :