Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swiss, Air France et Lufthansa acceptent l’électronique en vol

Dans la foulée de Lufhtansa, qui a indiqué cette semaine dans un communiqué accepter dès le 1er mars les appareils électroniques allumés au décollage et à l’atterrissage, Swiss suivra le mouvement, selon l’ats. Les compagnies européennes appliquent en fait cette directive, à lire en partie ci-dessous. Ce texte avait été publié à la fin de l’année 2013, comme l’indique Air France, qui a modifié sa pratique le 7 février déjà.

Du côté de Swiss, on attend encore le feu vert de l’Office fédéral de l’aviation civile. Cette nouvelle réglementation devrait être appliquée courant 2014. Les usagers devront toutefois laisser leur appareil en mode avion durant l’ensemble du trajet. L’Agence européenne de la sécurité aérienne ne compte pas en rester là. Elle souhaite édicter prochainement de nouveaux textes sur l’utilisation du Bluetooth, du Wi-Fi et des réseaux mobiles en vol.

La Directive européenne actuelle:

L’AESA a adopté de nouvelles orientations sur l’utilisation d’appareils électroniques portables tels que les smartphones, les tablettes et les liseuses à bord des avions. Elle confirme que ces appareils peuvent rester allumés en «mode avion» (connexions réseau coupées) pendant toute la durée du voyage (y compris les phases de roulage, de décollage et d’atterrissage) sans risque pour la sécurité.

Les orientations de sécurité publiées aujourd’hui traitent de l’utilisation des appareils électroniques portables en mode non connecté, souvent appelé «mode avion». Elles autorisent, pour la première fois, l’utilisation des appareils électroniques personnels en mode avion pendant toutes les étapes du voyage, de l’embarquement à l’arrivée. Auparavant, tous les appareils électroniques devaient être complètement éteints pendant les phases de roulage, de décollage et d’atterrissage.

Quand l’utilisation d’un smartphone, d’une tablette, d’une liseuse ou d’un baladeur est-elle autorisée?

  Mode avion activé Mode avion désactivé
Au sol (roulage) OUI, en respectant les consignes de sécurité et en rangeant les objets lourds avant le décollage NON
Décollage OUI NON
Croisière OUI OUI, mais uniquement à bord d’avions spécialement équipés et avec l’autorisation de l’équipage
Atterrissage OUI NON

 

8 commentaires pour “Swiss, Air France et Lufthansa acceptent l’électronique en vol

  1. Cédric
    15/02/2014 à 10:24

    il m’est une fois arrivé d’avoir oublié d’éteindre mon smartphone, et je l’ai remarqué qu’une fois arrivé à destination, quand j’ai voulu le redémarrer.
    Je pense qu’il doit y avoir pas mal device 3g qui tourne lors d’un vol (tablette avec carte 3g qui se trouve dans le bagage à main).

  2. rolgui
    15/02/2014 à 11:07

    Pourquoi faut-il éteindre une téléphone portable dans un avion? On n’a jamais entendu un accident d’avion dû à un téléphone resté allumé dans un avion. C’est de la paranoïa. Ou bien les compagnies veulent qu’on utilise leur système téléphonique très onéreux? Très souvent je n’éteins mon téléphone que pour économiser la batterie pendant un long vol. De toute façon, dans la cabine, qui est une cage de Faraday, ce n’est pas les quelques milliwatts à 2,4GHz qui peuvent influencer les systèmes de navigations qui se situent dans le cockpit, à moins que l’on me prouve le contraire. A dix mille mètres d’altitude il n’y a aucun signal de téléphonie mobile joignable.
    Il y aurait plus de chance, ou de malchance, de se faire détourner que d’influencer le bon fonctionnement d’un avion avec un téléphone allumé.

    • ced
      15/02/2014 à 12:35

      J’ai entendu 2-3 fois un avion qui a dû faire demi tour à cause de téléphones non éteint ou qui n’étaient pas en mode Avion, souvent à cause d’une personne. Mais c’est rare, on voit plus souvent des demi tour ou des retards à cause du comportement de certaines personnes.
      Mais c’est vrai que c’est à voir si ça peut réellement causer des problèmes à l’électronique ou autres de l’avion.

      • rolgui
        15/02/2014 à 1:36

        Le téléphone non éteint était un prétexte pour cacher quelques chose de plus sérieux ou comme vous dites pour le comportement d’un passager qui refusait d’éteindre son cigare. (C’est arrivé il y a de nombreuses années et ça lui a coûté très cher) Les compagnies n’avouent pas toujours la vérité.

        • ced
          15/02/2014 à 8:19

          C’est aussi possible.

      • François
        15/02/2014 à 1:42

        C’est pas à cause de toi que l’avion a fait demi tour ?

  3. marco
    17/02/2014 à 1:20

    C’est plutot parce que les avion communiquent sur la bande en gsm avec la tour non ? Et donc du preventif pour eviter tout perturbation. Enfin il me semble.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :