Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom, câble: la guerre psychologique fait rage

UPC Cablecom progresse sur tous les fronts. Notamment par acquisition.

UPC Cablecom progresse sur tous les fronts. Notamment par acquisition.

Swisscom, UPC Cablecom et Swisscable ont communiqué mercredi leurs chiffres pour le premier trimestre 2014. Globlement tout le monde est contentent et tout va bien dans le meilleur des mondes. Evidemment, certains éléments sont moins mis en lumière. L’intox est un peu partout de mise.

Chez UPC Cablecom, qui dit progresser dans tous les domaines, on admet au bas d’un tableau que «L’évolution du nombre de clients est aussi due aux effets d’acquisition et aux adaptations de définitions. ». Les détails ne sont pas publiés directement, mais il faut aller consulter le rapport de la maison mère….

Le câble reste bien présent

Du côté de Swisscable, la faîtière des téléréseaux qui regroupe 220 sociétés, on évoque l’évolution positive en matière d’abonnés téléphoniques ou internet et on parle de stabilité sur le marché de la télévision. C’est presque vrai, sauf que l’ensemble des sociétés ont tout de même perdu sur leur cœur de métier 18’000 abonnés, sans parler de ceux qui ont choisi la TV d’un opérateur téléphonique et qui n’ont pas ou pas pu résilier leur abonnement au câble.

Quoi qu’il en soit, la branche du câble semble bien résister au puissant Swisscom, qui lui ne croît pas par acquisition, du moins sur son métier de base, selon un communiqué. Avec plus de 2,7 millions d’abonnés (-0,7%) les téléréseaux constituent une réelle concurrence à Swisscom qui reste tout de même en position de force sur bien des domaines…

Recul aussi chez Swisscom

Du côté de Swisscom, malgré de nombreux chiffres positifs, on ne met pas en lumière le constant recul sur les lignes fixes. Il faut aller chercher cette indication dans le rapport détaillé. L’opérateur possède désormais 2,8 millions de lignes en recul de 3,8%.

Le puissant opérateur donne par ailleurs quelques informations intéressantes sur son évolution sur le marché de la télévision: «le nombre de raccordements Swisscom TV a augmenté sur un trimestre de 52’000 pour atteindre 1,05 million. Sur une base annuelle, la croissance est de 192’000 soit 22,3%. Lancée début avril 2014, Swisscom TV 2.0 a déjà franchi la barre des 30 000 clients à la fin avril, sachant que la plupart d’entre eux étaient abonnés à une offre antérieure de Swisscom.»

Et sur internet?

Pour revenir au marché de l’internet, il est intéressant de constater que Swisscom gagne 82’000 abonnés sur une base annuelle (4,7%) pour un total de 1,8 million. Parallèlement, sur l’ensemble des réseaux câblés, la progression est de plus de 80’000 abonnements pour un total de plus d’un million de contrats en hausse de 8%.

Pouvant notamment compter sur des acquisitions, UPC Cablecom a séduit plus de 48’000 clients sur la même période pour une hausse de 7,7%. Globalement, il semble en phase avec les résultats de la branche, même s’il a pu bénéficier de différents rachats sur la même période…

Xavier Studer

14 commentaires pour “Swisscom, câble: la guerre psychologique fait rage

  1. Plouc
    08/05/2014 à 7:54

    Les telereseaux n’ont pas fini de perdre des abonnés…

    • Xavier B
      08/05/2014 à 9:32

      Tant que l’abo téléréseau sera inclus dans le loyer, leur nombre n’est pas prêt de reculer. Je connais beaucoup de gens qui le paient car ils ont pas envie de faire la démarche pour le supprimer, alors qu’ils ont sctv. Moi même avec ma régie ça a été plusieurs mois de combat, 50 chf de frais administratifs, 160 chf pour plomber la prise murale, donc un total de 210. ça fait 9 mois d’abonnement. Pour celui qui n’est pas sûr de rester des années dans son logement, ça vaut pas le coup.
      C’est inclus dans le loyer, c’est facile à payer, c’est triste. Ce serait bien que tout cela change.

      • Michel A
        08/05/2014 à 1:17

        Attention, ce n’est pas la règle, surtout sur Vaud.

  2. marco
    08/05/2014 à 8:30

    UPC ce sont juste les abonnés de naxoo qui ont fait passer la barre en positif, mais une fois la fibre plus répondue et surtout les engagements terminés les gens iront tous sur Swisscom tv.

    • Tom
      08/05/2014 à 9:33

      Je pense pas non !! Les gens regardent tout de même leur portefeuille, Sc reste un opérateur cher avec très peut de prestations incluses, il faut un abo XL pour tout avoir pour la modique somme de 169frs …… combien chez upc ?? 125frs !!!
      Et puis des problèmes existent aussi chez Sc , je sais de quoi je parle puisque j’ai Sc fibre a la maison .

      • Bertrand
        08/05/2014 à 10:49

        Ne pas oublier les frais de raccordement pas compris dans les offres. Environs 30frs à rajouter…

        Je ne comprends pas pourquoi ces frais ne doivent pas être inclus dans le prix affiché…

      • rolgui
        08/05/2014 à 11:57

        J’ai aussi Sc fibre à la maison, mais ce n’est pas là le problème, c’est leur serveurs TV Air qui est défectueux:
        1) Décalage son et image sur RTS SD, et un peu moins prononcé sur RTS HD qui a le son plus faible.
        2) Ça lag sans arrêt, la vitesse du serveur, ou des serveurs, sont à l’origine de cette lenteur.

  3. Oreille
    08/05/2014 à 8:59

    Donc en gros, ils éditent deux rapports : un résumé distribué au plus grand nombre et un détaillé qui faudra aller chercher par soi-même. Dans le premier ils noient tous les poissons et donnent une belle image pour qu’on ne courre pas (comme vous Xavier ;-)) chercher la signification de leur résumé si ‘formidable’.

    Ce sont des as de la communication et de la langue de bois, de vrais politiciens chevronés …

  4. Saïmon
    08/05/2014 à 9:23

    Il faudra aussi qu’un jour qu’ils (les réseaux cablés) se mettent en tête de concurrencer Swisscom sur les droits du hockey et du foot. Sans compter le prix de l’abonnement accès au réseau+ numérique+ internet qui revient souvent plus cher au final que chez Swisscom.

    • Elzo
      08/05/2014 à 10:27

      Ce n’est à un service de concurrencer des droits sportifs, mais bien aux chaines puisque c’est elles qui peuvent légalement acheter ces droits. Cablecom ne peut pas vraiment concurrencer Swisscom directement par exemple, puisque c’est via le Teleclub (et la SSR) que les droits sont acquis. En plus d’être cher, les droits sportifs ne sont pas forcément très rentables. Le Teleclub en tout cas ne dégage pas de grands bénéfices, et si réelle concurrence il y avait, ils devraient augmenter leurs offres d’achats et donc perdre leur marge… ou encore beIn sports qui n’a pas de plans pour la Suisse pour ces mêmes raisons.
      Le Teleclub est disponible sur Cablecom en réalité, mais l’offre est bien moindre. La vraie question c’est pourquoi Swisscom fait tout pour ne pas laisser mettre la totalité de l’offre sur le câble. Parce que, tout de suite, 20chf pour la totalité de l’offre en français(!) chez SwisscomTV alors que tu dois te contenter de 3 chaines… en allemand sur le câble, le choix est vite fait pour les amateurs de sport rien que chez les romands.

      • Original Mike
        08/05/2014 à 11:54

        « La vraie question c’est pourquoi Swisscom fait tout pour ne pas laisser mettre la totalité de l’offre sur le câble. »
        UPC en fait autant avec sa chaîne de sport US, ils gardent l’exclusivité et privent ainsi les clients SC du sport US.

        • Elzo
          08/05/2014 à 1:49

          Je pensais que c’était une chaîne du groupe Sky celle-là… Mais c’est quelque chose de récent, avec l’arrêt de ESPN, tout le monde avait perdu le sport us pour cette dernière saison. Fallait jouer vite pour récupérer les transmissions, et Swisscom n’avait pas l’air très pressé.
          C’est pas anormal de se garder une exclusivité temporaire sur une chaîne, une exclusivité de 30 ans c’est autre chose… Et si Swisscom ne veut rien lâcher avec le Teleclub depuis des années, pourquoi Cablecom devrait leur faire une fleur? En vrai, ce n’est pas une exclusivité Cablecom, elle n’apparaît pas comme telle dans leur liste. (Ils offrent du streaming sur abonnement, pour les intéressés.)
          Mais bon, on parle tout de même des sports les plus populaires en Suisse face à une chaîne très ciblée, il y a une sacrée différence de potentielle audience.

        • Tedi
          09/05/2014 à 10:24

          C’est comme ça, de nos jours tout est acheté par de grosses sociétés, comme le foot qui est en exclusivité sur bei in sport, la chaîne du catar LOL

  5. Noisequik
    08/05/2014 à 12:15

    Nos deux détrousseurs helvétiques : il n’y en a pas un qui rattrape l’autre.
    Heureusement que la TNT française permet dans certaines régions de disposer d’une bonne offre de programmes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :