Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Informatique bancaire: Swisscom veut aller plus loin!

«Swisscom et la Banque cantonale zurichoise (ZKB) ont l’intention de collaborer de manière ciblée à l’avenir et examinent à cet effet les activités commerciales entrant en ligne de compte. Une déclaration d’intention a été signée en ce sens jeudi», selon un communiqué de presse diffusé le même jour.

Dans un premier temps, la Banque cantonale zurichoise transférera, à partir de 2016, l’exécution du trafic des paiements à la plateforme de traitement bancaire de Swisscom. Cette décision a été annoncée le 15 avril 2014. Les deux entreprises veulent toutefois aller encore plus loin…

Avec la déclaration d’intention qu’elles ont signée, Swisscom et ZKB signifient leur volonté de collaborer à l’avenir au-delà du trafic des paiements.

Encore plus de bénéfices!

Le puissant opérateur et la banque cantonale examinent ensemble les secteurs d’activité dans lesquelles ils pourraient collaborer. Le but est de réaliser des économies de coûts et des bénéfices supplémentaires en exploitant des synergies et en développant des services innovants pour les clients des deux entreprises.

Sont à l’étude notamment des innovations et des activités dans les domaines suivants: la vente, l’exploitation et le développement informatiques, la téléphonie/communication ainsi que le traitement de processus bancaires standardisés. Des solutions communes basées sur le cloud sont également envisageables, selon le même texte de presse.

XS

2 commentaires pour “Informatique bancaire: Swisscom veut aller plus loin!

  1. quasimodo
    06/06/2014 à 9:38

    Déjà que beaucoup de jeunes commencent à devenir complètement largués par toutes les nouveautés qui inondent chaque jour un peu plus le marché, que ce soit au niveau des programmes, moyens de paiements électroniques, ordres vocaux électro-informatiques, identifications palmaires, ou rétiniennes, gadgets etc. Tout cela ne serait que du détail, si les concepteurs de ces nouveautés pensaient simplement aux vieux, aux, anciens, aux aînés, pour adapter leurs « nouvelles trouvailles » à cette catégorie de de la population.

    Un exemple parmi d’autres. Je devais faire déposer provisoirement deux radiateurs pour des travaux d’isolation et de peinture derrière les radiateurs en question. Je téléphone à une entreprise de sanitaire, pour avoir un employé pour venir le faire. On me passe l’employé responsable de ce secteur, qui me dit: « Faîtes-moi un photo des deux radiateurs, et envoyez-les moi avec votre smartphone. Ensuite je vous rappellerai pour vous dire comment les neutraliser et les démonter.!… » Authentique!..
    .
    D’abord je n’ai pas l’outillage pour le faire; ensuite même si je l’avais, ce n’est pas mon métier. Alors je me suis un peu énervé et je lui ai dit: Ecoutez Monsieur, j’approche de la septantaine, et pour moi, un téléphone, c’est fait pour téléphoner et non pas pour suivre des cours de sanitaire et chauffage à distance! Alors je vous prie de venir faire votre boulot s.v.p, sinon d’abord je m’adresserai à une autre entreprise et ensuite j’avertirai votre employeurs, de vos méthodes pour le moins « particulières ».

    Alors simple question, est-ce que les téléphones, smartphones, I phone, « I machins », et autres « I trucs » ne deviennent-ils pas des oreillers de paresse, au point qu’on va en arriver à donner des conseils par téléphone, sans se déranger, sans lever le petit doigt, ET SURTOUT SANS PRENDRE LA MOINDRE RESPONSABILITÉ, tout en facturant des prétendues prestations de services jamais effectuées?…

    Déjà que certains pensent à envoyer leurs vieux parents ou grands-parents finir leur vie dans des mouroirs en Thaïlande, y’a pas loin de penser qu’un jour les vieux ne seront considérés que comme des poids morts à éliminer le plus vite possible, si ce n’est de les larguer au bord de la route, par des technologies qui les dépasse totalement. C’est bien d’innover, encore faut-il laisser aux gens de temps de s’adapter à ces innovations pour qu’ils puisse les utiliser au maximum de leur potentiel!…

    • Matt
      07/06/2014 à 1:36

      Navré, sans vouloir vous offensez, mais il s’agit aussi d’avoir une certaine envie de s’y intéresser. Le net est accessible facilement depuis 20 ans, vous étiez un quinquagénaire. Dans ma profession, je suis en contact tous les jours avec la clientèle. Je suis parfois très surpris des connaissances, même approfondie, de certaines personnes qui ont passé 80 ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :