Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom bientôt numéro un des services informatiques?

Swisscom sur le marché de l'IT, selon son rapport de gestion 2013.

Swisscom sur le marché de l’IT, selon son rapport de gestion 2013.

Swisscom poursuit sa stratégie de diversification, notamment dans le domaine IT. Cela lui permet d’atténuer la baisse de revenu sur la téléphonie conventionnelle fixe ou mobile. Une stratégie gagnante puisque l’opérateur reste très fort sur le marché, y compris dans son secteur historique d’ailleurs, comme le montre ce graphique.

Cette semaine, le puissant opérateur a rajouté une pierre à son édifice en acquérant Veltigroup, une société informatique parmi les plus importantes de Suisse romande puisqu’elle se classe en 3e position du classement d’ICT Journal, juste avant Blue-Infinity en 2013. Quel impact sur le géant helvétique des télécoms?

Un domaine en pleine expansion

Ces dernières années, le chiffre d’affaires de Swisscom sur le segment IT est passé de 827 millions en 2011 à 925 millions en 2013. Sur le marché les filiales du géant bleu totalisent environ 85 des affaires, soit environ autant que HP, mais moins qu’iBM qui rafle 12% du gâteau et davantage qu’Accenture qui doit se satisfaire de 5% des affaires.

L’avenir du segment informatique semble d’ailleurs assuré selon cet extrait du dernier rapport de gestion de l’opérateur numéro un: «en 2013, le marché des services informatiques totalisait un chiffre d’affaires de 7,9 milliards de francs. Swisscom estime ce volume à 8,6 milliards de francs à l’horizon 2016. Les perspectives de croissance ont été même légèrement corrigées à la hausse.»

En acquérant une entreprise dont le nombre de collaborateurs a récemment fortement progressé pour un total de quelque 480 personnes, Swisscom met la main sur un acteur de poids qui compte notamment LANexpert, insentia et ITS dans ses rangs. Swisscom renforce notamment clairement sa position en Suisse romande.  Veltigroup est en plus positionné sur un secteur d’avenir.

Positionnement porteur

«La numérisation est une réalité qui crée de nouvelles perspectives et de nouveaux défis pour les entreprises suisses. Nous désirons accompagner au mieux nos clients dans ce monde numérique. Grâce à l’expertise et à la présence sur le marché de Veltigroup, ainsi qu’à ses processus de production individualisés, nous pouvons répondre aux besoins de nos clients plus rapidement et efficacement.», explique habillement Christian Petit, responsable Enterprise Customer chez Swisscom.

«Dans un premier temps, Veltigroup continuera son activité de manière indépendante. Swisscom profitera alors de cette période pour intégrer à Veltigroup l’entreprise DL Groupe, dont elle a fait l’acquisition il y a un an. Au cours d’une deuxième phase, vraisemblablement en 2016, Veltigroup sera intégrée à la division opérationnelle Enterprise Customers de Swisscom», est-il encore précisé dans ce communiqué de presse.

Xavier Studer

Les 100 plus grandes sociétés IT en Suisse romande.

9 commentaires pour “Swisscom bientôt numéro un des services informatiques?

  1. Gérald
    12/11/2014 à 9 h 10 min

    Quel impact pour M. et Mme tout le monde? Ils proposent des services aux prives?

    • marco
      12/11/2014 à 12 h 46 min

      service uniquement pour les sociétés, c’est d’ailleurs « Swisscom Enterprise Customers » qui prend le controle de Veltigroup.

  2. Tricoline
    12/11/2014 à 9 h 25 min

    Swisscom s’éloigne encore un peu plus de sa tâche basique qui est de relier l’ensemble du pays avec la meilleure technologie possible !
    Bien évidemment l’acquisition de sociétés actives dans l’IT ne va pas dans ce sens, pour le client lambda c’est même contre productif, car les resources nécessaires à l’amélioration du réseau seront moindre !
    Bref quel stratégie se cache derrière cela ?

    • marco
      12/11/2014 à 12 h 49 min

      Nombre de solutions « grand public » ont été adaptée du monde de l’entreprise. Les branches Clients privés et Entreprises sont complémentaires.

  3. 12/11/2014 à 9 h 27 min

    Est-ce Veltigroup qui a développé la partie logiciel pour Swisscom TV 2.0 ?

    • marco
      12/11/2014 à 12 h 45 min

      non

  4. Yann
    12/11/2014 à 11 h 33 min

    Dans ma compréhension, cela concerne uniquement le segment des grandes entreprises.

    • marco
      12/11/2014 à 12 h 48 min

      En fait plutot les TPE, PME et entreprises de tailles « moyennes ».

      • f.delamuraz
        12/11/2014 à 12 h 53 min

        Marco, PME = petite et moyenne entreprises, donc les entreprise de tailles moyennes sont des PME.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :