Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Internet: Swisscom ressuscite le cuivre avec G.fast

Swisscom ne fait pas que poser de la fibre optique.

Swisscom ne fait pas que poser de la fibre optique.

Swisscom ne se contente pas de déployer de la fibre optique dans les villes. Dans les régions moins rentables, l’opérateur bidouille ses lignes de cuivres existantes pour faire des économies. En ce moment, il teste G.fast, une nouvelle norme de transmission pour le réseau fixe.

En se reposant sur de la fibre optique et des lignes de cuivre, la technologie G.fast permet d’obtenir des débits de l’ordre de 500 Mbits/sec. Swisscom est le premier opérateur télécoms européen à permettre la navigation internet boostée avec cette norme.

Réseau vieillissant

Sur son réseau parfois vieillissant, plus de 1,4 million de foyers et de commerces doivent se satisfaire de débits stagnants à environ 50 Mbits/sec. Avec la nouvelle technologie G.fast, les clients équipés d’un raccordement fibre accessible dans la rue ou au pied de l’immeuble (FTTS ou FTTB) pourront naviguer à des débits atteignant 500 Mbits/sec.

Le recours à une gamme de fréquences plus élevée sur les lignes de cuivre permet d’atteindre ces vitesses. Avec le FTTS, la fibre optique est posée jusqu’à environ 200 mètres des bâtiments. Les grands immeubles sont raccordés directement à la fibre optique (FTTB). L’opérateur fera encore une fois ses calculs pour assurer une rentabilité suffisamment rapide de ses investissements.

Essais à Bibern

En avril, dans le cadre d’un test pilote, le puissant opérateur a mis en service la technologie G.fast et acquis une première expérience en conditions réelles. Quelques clients surfent ainsi à des vitesses pouvant atteindre 500 Mbits/sec même sans raccordement FTTH dans le village de Bibern (SO), selon un communiqué de presse.

Swisscom prévoit d’étendre la norme G.fast à tous les raccordements FTTS et FTTB à partir de 2016. D’ici là, en collaboration avec Huawei, son partenaire technologique, le géant bleu aura accordé G.fast de façon optimale à son réseau. Parallèlement, il poursuit ses travaux de modernisation dans toute la Suisse.

XS

5 commentaires pour “Internet: Swisscom ressuscite le cuivre avec G.fast

  1. Tricoline
    05/05/2015 à 7:28

    Avec le g,fast et tout bientôt le nouveau codec vidéo Perseus; la fin du déploiement de la fibre à domicile (FTTH) est à nos portes !!
    D’ailleurs nous n’entendons plus parler de raccordement FTTH en cours chez swisscom, ce dernier est manifestement en phase d’attente pour économiser et continuer l’utilisation pendant encore des décennies de ses veillisantes lignes en cuivre.

    • Yann
      05/05/2015 à 9:06

      Ce n’est pas si simple. Le raccordement jusqu’à la prise de l’appartement implique l’accord du propriétaire et souvent des travaux conséquents et des coûts importants. Je pense que c’est une solution pragmatique pour augmenter la bande passante à court terme en attendant le déploiement FTTH.

      Cordialement

      • Tricoline
        05/05/2015 à 10:55

        Ca c’est la bonne excuse d’argumenter comme quoi ce sont les proprios qui font la fine bouche pour la pose de la fibre, sachant qu’un raccordement fibre donne la plus value, l’argument ne tient pas la route après reflection !
        Les opérateurs de ce pays jouent tous au poker menteur, avec des communiqués tapageur, pour épater la galerie, mais donner des infos sur les déploiements c’est motus et bouche cousue, comme des carpes, et pour cela ils s’entendent comme des larrons en fêtes !
        Depuis le temps, à lire leur communiqué de presses …

  2. 06/05/2015 à 9:04

    Tout simplement parce que très peu de clients « fibrés » finissent par signer un abonnement fibre. Les opérateurs renoncent donc légitimement à déployer la FTTH pour qu’elle reste inutilisée. Enfin, il faut également savoir que au moins 70% du coût de le FTTH est occasionné par l’installation « in house »… donc beaucoup de propriétaires y renoncent. Se contentant largement des 50 mb/s proposés via le cuivre.
    La fibre n’est pas du service universel, elle doit être rentable pour les différents acteurs, et il est légitime que nous ne la payons avec nos impôts. Un déploiement raisonné est donc logique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :