Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Les TV régionales toujours à la recherche d’une audience et de la rentabilité…

Revenus dans l'audio-visuel.

Revenus dans l’audio-visuel.

Comme dans d’autres pays européens, les chaînes de télévision régionales suisses sont confrontées à des situations financières parfois difficiles. Leur audience reste souvent modeste (pour rester poli). Une infime minorité est rentable, selon une étude commandée par l’OFCOM.

L’Office fédéral de la Communication (OFCOM) précise qu’il s’intéresse à la situation des télévisions régionales en Europe en vue de la réorganisation prochaine du service public… Il a donc confié au bureau Wagner-Hatfield l’étude de ce marché dans une sélection de pays ou régions.

Situation tendue partout

Les auteurs de l’étude se sont donc penchés sur l’Allemagne (Bavière et Saxe), la Belgique (régions des Flandres et de Wallonie), la France et la Grande-Bretagne. L’étude relève que partout la branche se trouve dans une situation économique difficile, selon un communiqué de presse diffusé mardi.

En règle générale, les recettes publicitaires reculent et la consommation des médias tend à se déplacer vers l’internet (L’auteur de ce blog l’avais compris il y a plus de quinze ans alors que certains médias découvrent encore internet aujourd’hui…). Dans toutes les régions analysées, la télévision régionale bénéficie d’un soutien politique et d’un encouragement financier. En comparaison, les diffuseurs suisses seraient bien soutenus financièrement, estime l’OFCOM.

Audience : 1,3% au maximum…

En Suisse, la situation économique des treize télévisions régionales titulaires d’une concession est tendue. La moitié des diffuseurs sont sous-financés ou surendettés. Seules trois chaînes sont rentables. Aucune ne serait viable sans la redevance, qui couvre actuellement jusqu’à 60% des frais d’exploitation. Dans leur zone de desserte, les chaînes atteignent une part de marché de 1.3% au maximum, relève l’Office fédéral sis à Bienne.

Les auteurs de l’étude arrivent à la conclusion que la branche doit se repositionner en introduisant des modèles économiques novateurs et s’adapter aux nouveaux modes d’utilisation des médias. (Facile à dire…). Les auteurs envisagent notamment des coopérations entre les chaînes régionales pour mieux s’affirmer ensemble sur le marché, est-il indiqué dans le même texte.

L’étude complète « Perspectives de développement de la télévision régionale »

Xavier Studer

7 commentaires pour “Les TV régionales toujours à la recherche d’une audience et de la rentabilité…

  1. Tricoline
    09/12/2015 à 6:35

    Avec en plus le « paquet » de règles, d’obligations et d’interdictions que l’Ofcom imposent à nos TV locales, il faut être masochiste pour se lancer !

  2. Paul
    09/12/2015 à 10:06

    Il faut que la RTS arrête de les concurrencer et arrête ses émissions régionales, pour devenir une vraie télévision muti-culturelle fédérale / internationale. Les TV régionales devrait être cantonales, diffusées sur la TNT, diffusées sur le câble cantonal, financées localement par le Privé et garanties par le Public. Ainsi les sources d’informations seront garanties comme prévues par la Constitution.

    • merinos
      09/12/2015 à 1:06

      très dubitatif avec vos arguments, je suis…
      – une TV fédérale publique n’a jamais tenu très longtemps (Suisse 4 et HD suisse)
      – la TNT en Suisse est un moyen de réception assez minoritaire
      – le « câble cantonal », qu’est-ce cela au juste?
      – le marché publicitaire de La Télé ne risque pas de s’agrandir en la divisant en deux (Fribourg et Vaud)

  3. Saïmon
    09/12/2015 à 10:28

    Les années passent et encore, toujours le même constat… La réalité des chiffres est que si l’ont regarde les chiffres pour la Suisse Romande,l’ensemble de ces chaînes ne sont regardées que par quelques milliers de personnes simultanément. C’est un échec sur toute la ligne avec des chaînes qui frisent régulièrement la faillite… J’ose espérer que les préconisation de l’étude seront suivies mais j’avoue que je n’y crois pas.

  4. Ludo
    09/12/2015 à 8:34

    C’est difficile pour les chaînes régionales romandes, car les concurrents s’appellent, RTS, TF1, France Télévision, M6, D8, etc.. Ces chaînes ont des moyens nettement plus élevés. En outre, les chaînes françaises proposent des pubs suisses. Par ex, je viens de voir à l’instant une pub pour le karting de Vuiteboeuf sur D8. Donc la concurrence est plus élevée sur le marché publicitaire, ce qui a un impact sur les revenus des chaînes régionales.

  5. 10/12/2015 à 1:16

    oui, il faut imposer la fusion des chaînes tv régionales/communales du même canton en 1 seule chaine cantonale !

    C’est complètement absurde cette plétore de chaines régionales dont certaines laisse carrément à désirer sur leur contenu ou/et qualité d’image comme Télé Versoix excepté qualité d’image sur tablette à faible résolution et pas plus grand ! Contenu OK mais pour certains, le contenu est plus important que le contenant mais faut pas exagérer quand même, certains devrait aller consulter un opticien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :