Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Internet: plus de 30’000 demandes pour décrocher un «.swiss»!

Le «.swiss» brille au sommet.

Le «.swiss» brille au sommet.

Le symbole de la suissitude sur la toile cartonne! Le seuil des 30’000 demandes pour une adresse en «.swiss» vient d’être franchi. Depuis son lancement, l’intérêt pour cette nouvelle identité numérique de la Suisse n’a pas fléchi, indique l’OFCOM dans une lettre d’information.

En guise de comparaison, rappelons qu’au cours du mois de janvier, l’Office fédéral de la communication (OFCOM) ne comptabilisait qu’un peu plus de 11’000 demandes. En quelques semaines, ce nouveau label de la Suisse connectée n’a donc pas cessé de marquer des points.

Longue campagne

Il faut dire que l’OFCOM mène une campagne d’information intense, originale et sympathique depuis de longs mois. Après avoir joué avec le feu à la fin de l’été dernier, l’Office fédéral sis à Bienne est parvenu à valoriser la nouvelle extension internet en utilisant un des symboles les plus majestueux de la Suisse: les cimes enneigées…

L’artiste britannique Simon Beck a réalisé un chef-d’œuvre en jouant avec l’or blanc. A Zermatt, avec le majestueux Cervin en toile de fond, il a dessiné en plus de 30’000 pas une éphémère extension dans la neige immaculée. Sur une surface d’environ 10’000 m2, le «. swiss» a brillé au cœur du monde alpin suisse, le temps de prendre quelques clichés historiques, dont ceux reproduits ici.

Valeurs suisses

«Quand je pense à la Suisse, je pense naturellement à ses montagnes et à la neige en premier, puis aux valeurs typiquement suisses telles que la qualité, la fiabilité et la précision», a déclaré l’artiste pour expliquer l’idée à l’origine de son œuvre.

Pour mémoire, les entreprises suisses inscrites au registre du commerce ainsi que les organisations, les associations et les fondations peuvent demander un nom avec ce domaine. Elles doivent notamment prouver qu’elles disposent d’un siège social et d’un réel site administratif en Suisse.

Xavier Studer

Le «.swiss» brille au sommet.

Le «.swiss» brille au sommet.

2 commentaires pour “Internet: plus de 30’000 demandes pour décrocher un «.swiss»!

  1. marco
    15/04/2016 à 8:57

    C’est un peu une forme de racket … nous avons du prendre un .swiss pour préserver notre marque car tot ou tard il y aura toujours un malin qui serait pervenu à le prendre … et hope 115.- à payer … c’est pas comme si cela coutait 15.- comme la majorité des .qqch

  2. Luc
    19/04/2016 à 6:08

    Pour ma part, je salue cette initiative: les .ch sont massivement squattés par des coréens, qui eux pratiquent un racket en bonne et due forme: typiquement entre 5000 et 15000.- sont exigés pour revendre un domaine. Le système mis en place pour le .swiss est juste: seule une entité enregistrée en Suisse peut le demander, et la procédure d’attribution inclut un délai de consultation publique de 3 semaines, suivie le cas échéant d’un arbitrage.
    Donc Marco, je ne pense pas qu’une autre société puisse te voler le .swiss, à moins que le nom de ta société soit générique ? C’est la beauté du truc: il n’y a pas besoin de prendre le .swiss, personne ne peut te le voler. Le nombre de disputes ouvertes est d’ailleurs faible: j’en vois quelques-une par semaine sur la liste publique.
    Luc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :