Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Naxoo s’essaie au dépannage entre voisins avec la start-up Tryngo

Tryngo: le concept.

Tryngo: le concept.

Après Swisscom, Naxoo se lance dans le dépannage collaboratif. Le téléréseau genevois et la start-up Tryngo ont signé un partenariat permettant à tout un chacun de se former pour proposer des services d’installation, réglage, dépannage et configuration d’équipements TV. Une nécessité compte tenu des difficultés rencontrées par certains utilisateurs.

Pour mémoire, le 20 avril, Naxoo a amélioré l’accès à internet de ses 78’000 clients en ajoutant par la même occasion des nouvelles chaînes en HD. Certains abonnés ont souffert de cette migration car ou ne disposant pas de TV récente, soit ne parvenant pas à réaliser les réglages pour capter les nouvelles chaînes.

Dépannage entre voisins

Pour apporter une aide rapide à ses abonnés, Naxoo s’est associée à la plateforme genevoise d’échange collaboratif Tryngo pour mettre en place un service de dépannage entre voisins. Dix citoyens ont été recrutés sur les réseaux sociaux ou dans les universités. Ils ont été formés pour régler des télévisions et ont reçu une certification délivrée par Naxoo.

«Cette communauté de dépanneurs est intervenue plus de cent vingt fois entre le 20 avril et début mai. Le téléphone n’arrêtait pas de sonner. Nous avons été contraints de renforcer nos équipes très rapidement», affirme Umer Ali, Président de Tryngo.

« Promotion de la ville 2.0 »

Erick Pipault, CEO de naxoo précise : «Nous aurions pu faire appel à une société d’interim mais naxoo, qui appartient à 51% à la Ville de Genève, s’inscrit dans une démarche de service public, de promotion de la Ville 2.0 et du renforcement des interactions entre les citoyens. Il nous semblait intéressant de tester cette forme d’action collective, qui a également pour avantage de mettre en avant une jeune entreprise locale».

Trygo affirme que 85% des interventions ont eu lieu le jour même de l’appel. Quelque 99% des interventions ont été demandées par téléphone. Ce résultats est évident puisque la plupart des appelants, âgés de plus de 60 ans, n’avaient pas internet…

Xavier Studer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :