Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Devolo démocratise la maison connectée et intelligente! Test, partie I. Mise en fonction

Home Control par Devolo, avec prise de type suisse.

Home Control par Devolo, avec prise de type suisse.

La maison connectée n’est pas fondamentalement une nouveauté en soi, mais qui reste à démocratiser. Elle continue d’ailleurs de faire incessamment briller d’innombrables pixels sur la toile. Dans ce contexte, Devolo vient de lancer sur le marché suisse sa solution complète Home Control. Ce spécialiste des réseaux internet par la prise électrique dLAN marque un tournant. Test complet. Partie I.

Pour se jeter à l’eau, Devolo propose un kit vendu 259 francs environ dans de grandes enseignes comme Interdiscount regroupant une centrale, un capteur d’ouverture de porte et une prise télécommandée. Ce choix n’est pas anodin. Cette mouture de base de Home Control permet par exemple d’illuminer le hall d’entrée dès que la porte s’ouvre et sous certaines conditions, uniquement…

A ce stade, certains se demanderont. C’est quoi cette centrale? En effet, contrairement à certaines solutions bon marché qui fonctionnent sur le réseau Wi-Fi, les accessoires Devolo sont reliés entre eux par un réseau sans fil spécifique à la norme Z-Wave Plus. Cette technologie utilisée par un consortium de fabricants permet surtout une meilleure portée en intérieur.

Raccorder la centrale à son routeur

Il faut donc commencer par brancher la centrale à une prise électrique et la relier ensuite avec un câble réseau RJ45 à son modem/routeur. Une opération en principe simple. Il faut toutefois veiller à bien suivre les instructions qui proposent deux possibilités de connexion (Par RJ 45 ou par dLAN).

Ensuite, il faut créer un compte sur mydevolo.com pour prendre le contrôle de sa centrale. Des applications, perfectibles, pour iOS et Android peuvent être ensuite être utilisée. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs reprises, car il faut presser très rapidement sur un des boutons de la centrale pour mener à bien cette étape. Ceci, fait il reste à rajouter les accessoires (objets connectés). A chaque fois, l’utilisateur est guidé par une petite vidéo didactique.

Dans l’interface de mydevolo.com, il faut cliquer sur le plus dans la section «appareils» pour rajouter d’abord la prise connectée et ensuite le capteur d’ouverture de porte, qui contient aussi un module de mesure de la lumière ambiante. A chaque fois, il faut activer l’accessoire en suivant les instructions, puis lancer l’appariement depuis l’interface. En principe tout se passe bien. En cas de problème, il est possible de réinitialiser les objets connectés.

Allume la lumière, si la porte s’ouvre…

Une fois que tout est monté, notamment grâce à des bandes autocollantes, il est possible de configurer plus finement le fonctionnement de ses appareils depuis son tableau de bord. Nous y reviendrons prochainement. Dans l’immédiat, je commence par créer une première règle qui dit:

En cas d’ouverture de la porte, et si la luminosité est inférieure à 5% (il faut cliquer sur le symbole égal pour pouvoir choisi plus grand ou plus petit que), j’indique à la centrale qu’elle doit allumer la lampe du Hall pendant un temps qu’îl est possible de paramétrer en secondes, minutes ou heures…

Après avoir accompli ces quelques étapes, et malgré quelques difficultés, j’ai été convaincu par ces premières étapes et suis allé acheter quatre prises connectées supplémentaires et différents accessoires connectés pour remplacer ma solution radio-pilotée vieille de plusieurs années. Suite du test demain avec le détecteur d’inondation, la sirène, la télécommande et surtout l’interface mydevolo.com qui permet d’introduire de l’intelligence dans votre maison…

Xavier Studer

16 commentaires pour “Devolo démocratise la maison connectée et intelligente! Test, partie I. Mise en fonction

  1. Anjoco
    06/11/2016 à 11:57

    Pas terrible ces prises intelligentes Devolo qui vous bouffent les 3 prises murales vu leur enbompoint.

    myStrom l’a compris en se contentant d’une seule prise sur trois https://mystrom.ch/fr/ (voir image sous Un Design suisse pour la Suisse) et déjà rien que pour ça je préférerais le matos myStrom

    • 06/11/2016 à 12:13

      C’est le plus de myStrom sur ce point très précis. Il faut passer par un multiprise avec les prises de Devolo. MyStrom est un peu « bon marché » puisqu’il fonctionne sur le Wi-Fi et ne s’occupe que du courant électrique. Totalement insuffisant aujourd’hui. Il y a dix ans peut-être… L’autre problème des prises Devolo est qu’elles sont montées à l’envers et recouvrent les interrupteurs

    • 14/11/2016 à 9:16

      L’avantage du Z-wave c’est qu’on peut choisir parmi une grande variété de produits et de fabricants. En tant qu’importateur du Z-wave en Suisse depuis 2010 on à clairement vu un gros boom dans la quantité de produits Z-wave disponibles.
      A noter qu’il existe une prise Z-wave pouvant être insérée sur des prises triples murales. Il s’agit d’une variante de la prise ci-après: https://shop.swiss-domotique.ch/fr/actionneurs-et-recepteurs/473-aeon-labs-prise-on-off-suisse-z-wave-avec-mesure-d-energie-gen5-zw075.html

  2. Anjoco
    06/11/2016 à 12:20

    Une multiprise qui traine par terre devant chaque prise triple ?
    Non merci ! Pas pour moi

    • 06/11/2016 à 12:24

      J’ai aussi trois prises murales, totalement insuffisantes pour connecter TV, Projecteur, Apple TV, Ampli, Blu-Ray, Console de jeu, Modem, Sunrise TV, Lumière, PC connecté, etc, etc… Gros problème de myStrom: beaucoup trop proche de l’univers Swisscom. Sa solution de maison intelligente doit au minimum être totalement indépendante de son opérateur au risque de devoir tout changer pour passer ailleurs…

  3. Anjoco
    06/11/2016 à 1:14

    Ok!

    Mais après ça on peut se demander si l’homo sapiens actuel lambda a vraiment besoin de cette technologie pour se substituer aux interrupteurs et aux programmateursdont on dispose déjà ou sont-ce des gadgets commerciaux dont le marketing tente de nous faire croire qu’on n’en a absolument besoin sans quoi la vie vécue simplement jusqu’à maintenant deviendra penible et compliquée.

    Personnellement j’ai beau me creusé la tête, mais je n’en ai pas le moindre besoin. Ce ne serait que « Nice to have » et rien de plus.

    • 06/11/2016 à 1:40

      Marketing? Pas certain. J’expliquerai demain dans la suite de mon test toute la puissance de la logique qui accompagne ces accessoires…

  4. Henri Rollier
    06/11/2016 à 2:28

    les détecteurs d’intrusion, d’eau, d’incendie etc, ne sont vraiment utiles que si l’on peut avoir un lien avec une centrale d’alarme afin de lever le doute et d’envoyer la police ou les pompiers en cas de problème.
    Autrement, ça sert à quoi d’avoir une alarme sur son natel alors qu’on est en vacances à 1000km de là?
    Quant-à payer 259.– pour un système qui allume la lumière: je suis encore capable d’appuyer sur un interrupteur quand je rentre chez moi. Toutes ces prises connectées consomment de l’énergie (et les détecteurs nécessitent de changer les piles régulièrement).

    • 06/11/2016 à 3:14

      Pas tout à fait. Explication demain!

    • 14/11/2016 à 9:28

      Recevoir une alerte sur son natel en cas de problème lorsqu’on est en vacances par exemple permet d’avertir ses proches afin de faire le nécessaire. Personnellement, grâce à une simple prise commandée Z-wave, j’ai pu recevoir une notification de mon contrôleur domotique m’informant que mon congélateur n’était plus alimenté. Mes proches ont pu intervenir afin d’éviter que toute ma nourriture ne dégèle.

      La box domotique ne permet pas simplement de piloter des lampes. Son but est d’optimiser toute la gestion du domicile.
      Par exemple, appuyer sur un bouton avant de dormir met la maison sur OFF (afin d’éviter le stand-by des appareils).
      Appuyer sur un bouton pour allumer la TV+l’ampli+le lecteur blueray et tamiser les lampes afin de lancer le scénario films.
      Nous avertir si on à oublier de fermer une fenêtre la nuit dans la chambre de bébé.
      Diminuer le chauffage lorsqu’on est pas à la maison.
      En fait, c’est sans limite et ça s’adapte aux besoins de chacun.

      C’est pour présenter ces différents aspects qu’on à choisi d’ouvrir un show-room domotique à Salavaux car il est vrai que c’est parfois un peu la jingle pour s’y retrouver entre tous ces produits et protocoles.

  5. Moliere177
    06/11/2016 à 3:45

    Bonjour,
    Tout d’abord, merci et bravo pour votre blog. Toujours très intéressant!

    Concernant le « myStrom », je trouve qu’il a deux défauts majeurs:
    1. impossible de le piloter avec son propre serveur. Toutes les données transitent via les serveurs de myStrom. Du coup, le jour où ils font faillite (ou autre problèmes de sécurité), le produit passe aux oubliettes.
    2. Il n’est pas compatible IFTTT

    Qu’en est-il de ces deux points avec le monde de Devolo?

    Devolo quand à lui présente de sérieux soucis de débit dans mon cas. Mon starter kit dLAN qui devait me permettre de me connecter jusqu’à 1200 Mbits/s… ne dépasse que rarement les 80 Mbits/s ! Et je vis dans une maison, pas un immeuble.

    Les débits que vous mesurez sur votre installation sont respectés?

    J’attends avec impatience les résultats de vos tests.
    🙂 Bon Dimanche!

    • 14/11/2016 à 9:34

      Mystrom dispose d’une API rest. Cela permet de piloter cette prise depuis un contrôleur domotique.
      De notre côté nous avons interfacé une eedomus avec Mystrom et une box de Fibaro.

      Sinon, on peut bien sûr utiliser n’importe quel équipement Z-wave.

      La box de Fibaro par exemple n’est pas dépendante au cloud. Cela permet de rester 100% indépendant, même si le fabricant fait faillite. Si cela arrive, il suffi de changer de contrôleur Z-wave afin de piloter son installation existante.

      L’eedomus ou les contrôleurs de Fibaro peuvent utiliser IFTTT.

      Pour ceux qui recherche une solution purement orientée sécurité, il existe l’alarme Myfox.
      Elle est entre autre compatible IFTTT.

  6. Obrake
    06/11/2016 à 4:52

    Ok. J’accepte vos explications. Maintenant expliquez moi comment faire quand ta maison qui n’est vieille que 15 ans environ ne dispose pas des prises murales à foison que propose les appartements modernes et surtout comment faites vous avec la connectique RJ45 non installée dans les vieilles bâtisses?
    Pour moi, ce sont des gadgets. Point barre.

    • 06/11/2016 à 9:01

      Tous les appareils sont connectés sans fil à la centrale, la seule a être reliée en RJ45 au modem. Pour info, mon immeuble doit bien avoir 70 ou 80 ans…

    • 14/11/2016 à 9:38

      Les contrôleurs Z-wave permettent de piloter des prises commandées, mais l’idéal est plutôt d’utiliser des micromodules à insérer derrière les interrupteurs existants. Le micromodule pourra être piloté depuis le contrôleur domotique et on pourra bien sûr continuer d’utiliser l’interrupteur existant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :