Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La Poste et Swisscom bavent ensemble devant l’internet des objets …

L'internet des objets est amené à exploser ces prochaines années.

L’internet des objets est amené à exploser ces prochaines années.

La chose semblait tellement évidente qu’on se demande encore aujourd’hui pourquoi les géants respectivement jaune et bleu ont voulu faire cavalier seul (surtout le premier…) La Poste et Swisscom travaillent désormais ensemble pour l’internet des objets, qui nécessite aujourd’hui des technologies spécifiques pour certains usages, comme exposé dans cet éclairage.

Swisscom exploite un réseau de type Low Power Network (LPN) pour les deux géants et peut, grâce aux sites supplémentaires de la Poste, densifier ce réseau. A travers ce partenariat, l’interconnexion des objets devrait bénéficier d’une dynamique dont les entreprises de toute la Suisse profiteront, selon le communiqué de presse des deux anciennes régies fédérales.

Suivre les objets au plus près!

Ces réseaux spécifiques aux objets permettent notamment de tracer des biens et engins plus ou moins précieux sur le terrain. Dans son texte, les deux géants expliquent qu’«une simple pression sur un bouton suffira à signaler un envoi prêt à être pris en charge, les colis sensibles sonneront l’alerte en cas de dépassement de température ou il sera possible de savoir où un colis a été abusivement ouvert.»

Dans le même texte, il est également précisé que la Poste a développé et testé un SmartButton permettant à un hôpital de commander les produits en rupture de stock sur simple pression. De même, la Poste a équipé son siège de Berne de SmartButton pour le Facility Management. Les collaborateurs appuient sur un bouton pour prévenir le Facility Management lorsque quelque chose doit être nettoyé ou que par exemple, une machine à café est en panne. Reste à connaître le coût de ces gadgets, que l’on peut aisément remplacer par d’autres solutions…

Swisscom plutôt en bonne place

Selon la propagande de l’ogre bleu, il serait l’un des premiers fournisseurs au monde à avoir développé un réseau national. Le Low Power Network suisse est en service depuis l’automne 2016. Près de 90% de la population suisse devrait ainsi pouvoir être raccordée d’ici fin 2017. Swisscom précise qu’il reste ouvert à d’autres partenariats.

Le LPN constitue est un réseau télécom complémentaire utilisé spécifiquement pour l’internet des objets. Il fournit une petite bande passante à grande portée et transmet les données en ne consommant que très peu d’énergie. Chez Swisscom, ce réseau repose sur le standard industriel ouvert LoRaWAN. Swisscom fait partie de la LoRa Alliance depuis 2015 et La Poste, depuis 2016 (www.lora-alliance.org).

Précisons que de nombreuses technologies sont en concurrence sur ce segment de marché, comme nous avons encore pu le constater récemment au MWC 2017 de Barcelone. Par ailleurs, contrairement à la 4 G, la 5G, qui ne sera pas disponible avant 2020, a été pensée et développée pour se profiler sur ce marché…

XS

14 commentaires pour “La Poste et Swisscom bavent ensemble devant l’internet des objets …

  1. Foxband
    23/03/2017 à 7:16

    Comment ça ?! La machine à café n’est-elle pas capable de se rendre compte toute seule qu’elle est en panne et appeler elle-même le réparateur, voire se réparer toute seule ?
    Et je ne pense pas que les boutons fassent fureur à la Poste, puisqu’on leur interdit déjà d’utiliser le bouton de la sonnette et de l’ascenseur…

    • Frjo
      23/03/2017 à 8:14

      La machine à café oui, mais pas (encore) la fontaine à eau ou pas le papier toilette…
      L’idée est d’avoir des boutons avec une pile qui tiendrait 5 ou 10 ans, et qui ne seraient donc pas alimenté par le secteur: On peut en mettre presque partout pour des usages particuliers.

      • Danou
        23/03/2017 à 8:25

        Le concept de pile est déjà dépassé… Philips dispose par ex. d’une télécommande pour ses lampes Hue qui n’utilise plus de pile, il en va de même dans le domaine domotique par ex. avec la technologie « EnOcean », qui dispose de plusieurs télécommandes et capteurs qui n’ont plus de piles. En ce qui concerne les télécommandes, la seule pression sur le bouton permet de générer suffisamment d’électricité pour transmettre l’information.

    • 23/03/2017 à 8:42

      Si la machine à café n’est pas capable de se signaler en panne et se réparer toute seule, je reste avec ma cafetière Expresso italienne.

    • 23/03/2017 à 9:05

      Je travaillais sur des projets de ce type 🙂 Il y a la Babyness. Quand on peut acheter des petits modules pour faire la connectivité vers les 2-3chf (ESP8266 par exemple), comment ne pas connecter les objets!

      LoRaWAN par contre a encore quelque progrès à faire au niveau de prix. Mais ce sera à Swisscom de voir si ils veulent tuer ce projet dans l’oeuf.

      Il y a l’air d’y avoir des kits pseudo-arduino (et pas mal d’acheteurs Suisses…)
      https://www.aliexpress.com/item/WisNode-LoRa-Open-Source-Hardware-module-test-development-board-compatible-Arduino-can-be-used-as-a/32789125486.html

      Ce qui est terrible avec ces objets, c’est que cela permet la vignette électronique (on passe sur la route secondaire d’un village, on paye de l’argent à ce village). Donc une facturation au kilomètre… Et si vous dépasser les limites de vitesse… ce type de système détecte automatiquement ce dépassement.

      Cela permet aussi de faire payer à l’utilisation les objets. Votre voiture tombe en panne si vous ne faites pas le service à temps par exemple.

  2. Danou
    23/03/2017 à 8:19

    A mon avis, plutôt que de se lier à un système totalement fermé et propriétaire à la Apple avec La Poste ou Swisscom, et donc d’être lié à la technologie choisie ET SURTOUT aux prix fixés, il vaudrait mieux se tourner vers un système de domotique, par exemple une box eedomus (une box parmi beaucoup d’autres…) et la technologie Z-Wave très courante avec déjà des centaines voire des milliers d’objets compatibles. J’ai personnellement un tel système, et réaliser un bouton pour commander ou contrôler n’importe quoi prend 2 minutes… Les objets liés sont également pilotables à distance via son smartphone ou un ordinateur. Après, c’est peut-être un peu moins « plug-and-play » qu’une solution Swisscom, mais au moins on est pas lié et totalement libre au niveau des combinaisons.

  3. 23/03/2017 à 8:57

    Voilà que la poste et swisscom se remettent ensemble. Après avoir dissout les PTT, ils vont recréer une société, Poste/Internet/Téléphone.
    On pourrait comparer avec radio Genève, radio Lausanne, ensuite la radio romande et la TSR. en suite la RTSR (Radio télévision suisse romande) puis reséparation, La RSR et la TSR. et de nouveau RTS. En fait, chaque décennie on recommence, ou à chaque nouveau directeur.

  4. marco
    23/03/2017 à 11:56

    « Selon la propagande de l’ogre bleu » tant de partialité …. c’est pénible à force Xavier.

    • 23/03/2017 à 6:04

      Pas vraiment, non.

    • Markol
      24/03/2017 à 6:52

      +1

      • Markol
        24/03/2017 à 6:59

        C’est +1 pour marco et non vous Mr. Studer.
        Bizarre car j’ai cliqué sur répondre à marco, c’est comme plusieurs de mes commentaire qui sont sucrés
        Accepté que l’on puisse avoir un autre avis que vous Mr. Studer et essaye de rendre vos texte plus lisible sans les rallonger avec des adjectifs atout va qui n’apporte rien

        • 24/03/2017 à 12:51

          Les commentaires manquant de respect, de considération, de nature incorrecte, voire diffamatoires sont modérés. Il arrive par ailleurs que certains commentaires soient retenus automatiquement par des anti-spam. Pour le reste, j’ai le plaisir de manier ma plume à ma guise sur cet espace personnel, bénévole.

  5. misenta
    23/03/2017 à 12:42

    Pour la 5G, c’est un réseau pour de grands débits mais la pénétration (vu les bandes de fréquences envisagées) dans les bâtiments est faible. Pour le LPN c’est plutôt l’inverse, bonne pénétration mais débit et consommation faible.
    @Danou: Le LPN a l’avantage d’avoir une grande portée et de couvrir le territoire (bien pour l’itinérance).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :