Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Numérisation: trente ans de «.ch», «l’adresse la plus sûre d’Europe»!

Switch célèbre l'incessante, galopante et ininterrompue numérisation de ces 20 dernières années et les 30 ans du «.ch».

Switch célèbre l’incessante, galopante et ininterrompue numérisation de ces 20 dernières années et les 30 ans du «.ch».

Alors que certains traîne-savates, notamment dans les télécoms, essaient encore péniblement d’entrer dans l’ère numérique, qui est en train de faire place à celle de l’intelligence artificielle*, Switch fête les 30 ans de l’extension «.ch». Selon cette fondation, elle n’a pas seulement servi à établir internet en Suisse, mais elle serait aussi devenue la plus sûre d’Europe.

«Le 20 mai 1987, le professeur Bernhard Plattner de l’EPF de Zurich ajoute l’extension “.ch” au système des noms de domaine, marquant ainsi le début de l’internet en Suisse. Puis, peu de temps après, le 22 octobre 1987, la fondation Switch est constituée», rappelle dans un communiqué Switch, qui collabore notamment avec le monde académique.

Incessante numérisation ces 20 dernières années

«Tandis que la Suisse s’est digitalisée à grande vitesse, la cybercriminalité s’est développée en un commerce très professionnel et lucratif. Or, en Suisse, depuis plus de 20 ans, Switch-Cert est la meilleure réponse pour protéger Internet», poursuit la vénérable institution, qui emploie environ 100 personnes à Zurich.

Switch estime que la situation actuelle n’est pas le fruit du hasard. «Dans nul autre pays qu’en Suisse, les experts en sécurité n’interviennent aussi systématiquement et activement contre le malware et le phishing. Pour la seule année 2016, l’équipe Switch-Cert a ainsi éliminé 1900 cas de malware et de phishing de sites en  « .ch »».

Intervention généralement en moins de 24 heures

Ces opérations sont organisées en collaboration avec des organismes tels que l’Office fédéral de la communication (OFCOM), le centre de sécurité informatique de la Confédération Melani, ainsi qu’avec les hébergeurs et les propriétaires des sites Web concernés. Dans 70% des cas, le processus est achevé dans les 24 heures.

Dans son texte, Switch rappelle encore qu’il restera responsable de la sécurité et de la stabilité des sites Web «. ch» pour encore cinq ans au moins. La fondation a en effet remporté l’appel d’offres lancé par l’OFCOM en 2016 pour l’exploitation du registre, grâce notamment à un concept de sécurité considéré comme étant le meilleur.

XS

*Pour les retardataires: Making AI work for everyone

Plus d’informations

Publication «La sécurité sur Internet: Tendances, dangers, stratégies»

Evolution de l’effectif des noms de domaine. ch

Switch – Au cœur d’Internet en Suisse depuis 30 ans

Numéro anniversaire du Switch Journal

4 commentaires pour “Numérisation: trente ans de «.ch», «l’adresse la plus sûre d’Europe»!

  1. Yann
    20/05/2017 à 1:55

    Si je peux me permettre, pourquoi toujours ce leitmotiv que les autres sont en retard… J’avoue une certaine lassitude bien que grand lecteur de votre blog.

    • 20/05/2017 à 2:04

      Certains opérateurs mènent actuellement une campagne de désinformation sur le sujet. Il est important de dénoncer ces errements dans notre ère dite de la la “post-verité“ ou post-factuelle. Des entreprises comme Swisscom, Sunrise ou UPC ne sont pas en reste en la matière. A dénoncer absolument.

    • Jean
      20/05/2017 à 3:57

      On sent qu’il a une dent contre un certain opérateur et que chaque billet est une occasion pour le descendre un peu plus.
      Mais profitez, pour une fois un billet ne prononce pas son nom…

      • 20/05/2017 à 4:02

        J’ai cité trois noms. Il est probablement possible d’étendre cette liste…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :