Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Surf sur internet: derrière Google Chrome, la lutte est-elle perdue?

Le marché mondial des navigateurs internet, selon StatCounter.

Le marché mondial des navigateurs internet, selon StatCounter.

Comme nous l’avons vu cette semaine avec Firefox 55, la lutte sur le marché des navigateurs est de plus en plus inégale avec Google qui mène le bal. En effet, le surf nomade étant majoritaire, le premier moteur de recherche mondial bénéficie de l’effet Android. Résultat: globalement, tous périphériques confondus, plus de 54% des accès à la toile se feraient par Chrome! Et derrière?

Et bien, il y a quelques surprises au niveau planétaire. Toujours selon des statistiques de StatCounter pour le mois de juillet 2017, Safari arrive en deuxième position avec 14%, UC Browser 8,6%, Firefox 5,7%, Microsoft Explorer/Edge avec environ 5,5% et enfin Opera avec 4%. On relèvera notamment le bon score d’UC Browser, si ces données sont correctes.

Surf sur internet: le cas suisse

Et en Suisse, pays où Apple est très populaire? La donne est légèrement différente avec environ 34% pour Safari d’Apple devant Chrome et ses 32%, Microsoft Explorer et Edge 14%, Firefox 12% et enfin Samsung 4%.

Et alors me direz-vous? Et bien ces chiffres sont toujours très intéressants, comme ceux de la vente des terminaux pour savoir à quel public on s’adresse en publiant des contenus sur la toile. Par exemple, il serait difficile de travailler sur internet en Suisse sans se soucier de ce qui se passe dans les navigateurs susmentionnés… Il serait également  totalement insensé de ne pouvoir utiliser sur une machine que Edge, par exemple…

Selon StatCounter, iOS reste plus utilisé en Suisse qu'Android. Jusqu'à quand?

Selon StatCounter, iOS reste plus utilisé en Suisse qu’Android. Jusqu’à quand?

Des statistiques pour saisir les tendances

De même, il est crucial pour les webmasters et développeurs d’avoir une idée du marché mobile. Là aussi, StatCounter donne des chiffres très intéressants au niveau mondial ou par pays. Même si ces indications sont peut-être un peu grossières, ils permettent de se faire une idée des tendances. Et certaines différences sont parfois édifiantes.

Alors qu’Android représente environ trois quarts du marché des smartphones au niveau global, il pèse jusqu’à 66% au Japon et plus de 50% en Suisse, selon les mêmes chiffres. Des chiffres d’ailleurs à manier toujours avec précaution puisqu’ils sont le reflet uniquement de certaines séances de surf. Reste que cela correspond aux autres tendances relevées par les cabinets habituels.

Xavier Studer

2 commentaires pour “Surf sur internet: derrière Google Chrome, la lutte est-elle perdue?

  1. Alain
    13/08/2017 à 10:28

    J’utilise FF depuis des années avec plusieurs modules. Je pense que FF a perdu la guerre des navigateurs depuis longtemps, mais personnellement je n’arrive pas à m’en séparer. Lorsque la version 57 sortira et que la plupart des modules ne seront plus compatibles, j’ai peur que FF perdra encore plus d’utilisateurs.

  2. Seb
    14/08/2017 à 4:08

    Idem, FF depuis longtps. Sur pc du moins.
    J’ai du mal à croire qu’il soit aussi peu utilisé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :