Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Les Suisses n’auraient pas compris qu’ils passent à la téléphonie par IP

AVM part en guerre contre les modems routeurs parfois pourris des opérateurs.

AVM part en guerre contre les modems routeurs parfois pourris des opérateurs.

Selon un sondage publié récemment, une majorité des Suisses n’a toujours pas compris que nous sommes en train de basculer de la téléphonie analogique à la téléphonie par IP, c’est-à-dire par internet pour faire simple. Seuls 8% des sondés auraient plus ou moins conscience de ce basculement.

Ce coup de sonde a été orchestré par AVM, un producteur de modems et routeurs, célèbre pour ses Fritz Box. Selon lui, 8% seulement des internautes savent à peu près ce que signifie ALL-IP («tout via le protocole Internet»). AVM s’étonne de ce résultat car cette technologie est déjà adoptées par Swisscom et de nombreux autres concurrents.

Une technologie encore méconnue

En effet, il y aurait déjà 1,9 million de foyers servis par l’ogre bleu en mode ALL-IP. Selon AVM, si on y ajoute la clientèle de nombreux autres fournisseurs de services internet de grande envergure ,le nombre de clients raccordés par la technologie ALL-IP est encore beaucoup plus élevé.

Selon ce sondage effectué par l’institut de recherches de marché Link, «environ un suisse sur treize a confirmé savoir plus ou moins de quoi il s’agissait et un sur neuf a affirmé avoir déjà entendu parler de ALL-IP, mais ne pas connaître exactement sa signification; par contre, la grande majorité (81%) déclare ignorer totalement cette appellation».

Evolution très rapide et intérêts d’AVM

Mon commentaire? Ces chiffres confirment que l’évolution technologique galopante que nous vivons est toujours plus compliquée à suivre et que de nombreux Suisses peinent à s’approprier ces nouveautés, comme le montrent d’autres réponses à ce sondage, résumées dans ce communiqué de presse.

Enfin, soulignons que derrière ce sondage AVM cherche à sensibiliser l’opinion sur le diktat des opérateurs qui obligent leur clientèle à se satisfaire du modem qu’ils leur met tentà disposition. En tant que constructeur, il ne peut pas admettre cette situation. Pour ma part, comme j’ai pu le constater très concrètement avec Sunrise, cette pratique nuit drastiquement à l’innovation, sans que le client ne gagne quoi que ce soit en fiabilité ou en service…

Xavier Studer

18 commentaires pour “Les Suisses n’auraient pas compris qu’ils passent à la téléphonie par IP

  1. Foxband
    06/12/2017 à 7:44

    En lisant le communiqué de presse, j’ai l’impression que cette étude ne vaut pas grand’chose.

    Tout d’abord le « ALL-IP » me semble un terme censé être la variante vulgarisée du « NGN ».
    Je ne sais pas de quelle manière ils ont procédé, mais personnellement, j’aurais très bien pu répondre que je ne sais pas vraiment. Je ne le comprends que par raisonnement.
    Leur point de départ est trop spécifique, cette appellation n’est pas suffisamment martelée à la télévision ; ce n’est ni un terme technique, ni un terme publicitaire.

    Deuxièmement, ce n’est pas une technologie en soi, je ne vois cela que comme un agrégat de technologies IP (IPTV, VoIP…) existantes ; rien de nouveau, les Suisses savent très bien que « Swisscom TV » passe par internet par exemple – pour le téléphone, ils comprendront à la prochaine coupure électrique…

    Par contre, je ne peux que les suivre dans leur idée de « libéraliser » ce qui se passe juste après le dernier kilomètre.

    Sinon, je ne comprends pas votre commentaire, M. Studer : en quoi, de nombreux Suisses ont-ils de la peine à s’approprier des nouveautés – qui n’en sont pas réellement – ?
    S’ils utilisent les services, consomment, ils ont tout compris, non ?
    La connaissance de la partie technique ne va pas leur apporter une plus-value ; dans ce domaine, la technologie se doit d’être transparente.

    • 06/12/2017 à 7:50

      Je ne suis pas convaincu que le fait d’utiliser une technologie installée par exemple chez des personnes âges par leurs enfants signifie qu’ils ont compris de quoi il retourne. Au moindre problème ils sont paralysés et ne savant pas qu’ils faut, par exemple, redémarrer, le routeur, la box Tv. Ah non, il fallait aussi redémarrer la TV après sa mise à jour…. Compliqué pour des personnes de plus de prps de 80 ans qui utilisaient jusqu’ici du matériel fiable, comme l’indique d’ailleurs un autre internaute dans un de ses commentaires…

      • Anjoco
        06/12/2017 à 8:06

        @Xavier

        C’est tellement vrai ce que vous expliquez là, bravo !

      • Yann
        06/12/2017 à 9:05

        Bien d’accord avec Foxband, en quoi est-ce intéressant pour le grand public de comprendre comment ça marche… Est-ce que mes parents doivent comprendre le 3g, 4g, 5g pour téléphoner ou surfer avec leurs mobiles ?

        • Chris
          25/01/2018 à 8:29

          Yann, votre commentaire est très exactement la preuve justement que les gens n’y comprennent rien !!! Avec la technologie téléphonique à fils jusqu’ici, la personne n’avait besoin d’aucune connaissance, il fallait rompre un câble pour avoir une panne en gros. Maintenant avec la technologie IP (Internet) il faut avoir un routeur, qui peut tomber en panne, il faut pouvoir le redémarrer, vous avez un réseau WIFI, vous pouvez être hacké, toutes sortes de nouveautés que beaucoup ne maîtrisent pas du tout !

      • foxband
        06/12/2017 à 10:15

        Désolé, mais votre réponse est totalement à côté, on est très loin du sujet de l’étude.
        Vous vous basez sur le chiffre de 8 % de personnes qui ont un terme précis en tête – ce n’est nullement représentatif de leurs connaissances techniques ou de leurs aisances en cas de dérangement – pour extrapoler sur une connaissance technique, puis de là, sur des problèmes que des personnes âgées pourraient rencontrer.
        Je n’ai pas besoin de connaître une labellisation inusitée pour savoir redémarrer un modem-routeur.

        Comme je l’ai écrit précédemment, dans ce domaine, la technologie se doit d’être transparente – surtout du point de vue des prestataires de services –, mais je n’ai jamais dit que c’était le cas !
        J’ai déjà fait mention de la panne de courant pour le téléphone, ce n’était pas un commentaire gratuit… il est évident qu’au moindre souci, la transparence est loin, très loin.

        Le sujet n’était pas de critiquer ce qui se met en place.
        Je suis le premier à critiquer le fait de forcer les gens à adopter des technologies qui sont de façon quasiment inhérente moins fiables, et cela pour apporter des choses par forcément très joyeuses.
        Par exemple, je sais très bien que la personne âgée de 80 ans – c’est tout de même un méchant stéréotype – qui veut juste regarder la télé et téléphoner, n’utilisera jamais intentionnellement la fonction enregistrement d’une émission, ni le fameux « replay », et cela même si elle a tous les beaux boutons sur sa télécommande. Et le jour où elle lancera une fonction par inadvertance, elle risquera d’être bloquée dans un menu !
        Sinon, peu de gens, quel que soit l’âge, ont conscience du risque concernant certaines données récoltées, des données qui ne pouvaient techniquement pas êtres récoltées avec l’analogique.
        Et tout le monde n’a pas un onduleur pour faire fonctionner son téléphone fixe en cas de coupure de courant dans l’immeuble ou le quartier, et comment fera alors le vieillard qui n’a pas de Natel ?
        Mais avec ces deux derniers point, nous sommes encore bien plus éloignés du sujet de l’étude.

        Je suis étonné que vous ne remettiez pas en question cette étude, vous êtes – j’en suis sûr – bien mieux placé que AVM et Link pour savoir qu’il y a certainement bien plus que 8 % de nos concitoyens qui savent que le téléphone sur internet ça existe, franchement !

        J’en profite tout de même pour vous remercier de poster un article par jour.

  2. JeanJean
    06/12/2017 à 7:45

    Super. je dois régulièrement redémarrer mon modem ou parfois n’ai pas le son. Génial de voir les bugs de l’informatique flinguer un service qui fonctionnait parfaitement jusqu’ici. Merveilleux!

  3. Pierre Moret
    06/12/2017 à 8:31

    Et alors? Pour « les gens », le fait que la téléphonie passe par un fil de cuivre, une fibre optique, un transducteur à ions surcapacitifs ou un gobelet de yoghourt est irrelevant. Alors que le signal soit analogique, numérique, qu’il suive le protocole X ou Y, c’est schtroumpf vert et vert schtroumpf.
    Impossible de demander « aux gens » de tout comprendre. C’est devenu trop complexe, trop spécialisé. Idem quand on prend sa voiture: on tourne la clé (je sais, je suis vieux-jeu) et vroum (ou bzzz). Quand « ça marche plus », « les gens » ne réparent pas eux-mêmes non plus. Et par extension, on peut appliquer cela à presque tout ce qui nous entoure, du frigo à l’avion des vacances…

  4. Ludo
    06/12/2017 à 9:36

    Les gens ne connaissent pas l’acronyme IP, mais savent que la téléphonie passe par internet. Ensuite, l’expérience utilisateur change très peu pour la téléphonie. Le téléphone est identique, seul le routeur, où le téléphone est branché, doit rester allumé.

    Pour les non geeks, évidemment que les mises à jours, l’ajout de chaînes et la gestion depuis le compte de l’opérateur est très perturbante. En général, les gens ont du mal à s’approprier le conceptuel et le virtuel.

  5. jaipee
    06/12/2017 à 12:26

    Finalement, quel serait donc la constellation ALL-IP minimale en équipement et abonnement, tel que AVM le propose, pour avoir téléphone, TV et internet ?

  6. 06/12/2017 à 12:58

    @Foxband
    Bonjour! Je ne suis pas d’accord avec l’affirmation que ALL-IP ne soit pas ni un terme technique, ni un terme publicitaire, regardez ici, par exemple, ce que les grands opérateurs communiquent sur le sujet:

    https://www.swisscom.ch/fr/about/entreprise/portrait/reseau/all-ip.html
    https://www.sunrise.ch/fr/business/reseau-fixe/desactivation-telephonie-isdn-analogique/all-ip-technologie.html
    https://www.upc.ch/de/business/solutions/telefonie/voip/abschaltung-isdn/

    Également, je ne suis pas sûre, compte tenu des résultats de l’enquête, que le consommateur moyen suisse sache « très bien » que Swisscom TV (comme Sunrise TV et beaucoup d’autres) passe par internet. Sans doute il sait qu’il y a la téléphonie Internet mais a-t-ils compris qu’il va l’utiliser lui même avec son téléphone fixe?

    Par contre, je suis d’accord avec vous, qu’aucun opérateur n’a pas investi en publicité sur les médias en general et n’a pas informé la clientèle suffisamment sur les conséquences de cette migration.

    • Foxband
      06/12/2017 à 2:38

      Bonjour,

      Je suis en effet tombé sur ces pages faisant mention du « ALL IP », elles sont toutefois relativement marginales, et concernent souvent des pages qui ne sont pas destinées aux particuliers – d’ailleurs si on veut s’abonner chez un de ces trois opérateurs, je ne crois pas que l’on tombe sur cette appellation – et les occurrences sur les moteurs de recherches également – il n’y a même pas une page Wikipédia par exemple.
      Ce terme semble surtout utilisé en Suisse par rapport à l’arrêt prévu de l’analogique pour la fin 2017.

      Concernant « Swisscom TV », une bonne partie des gens sont obligés d’être au courant, puisqu’ils ont des débits trop bas pour la HD – du moins il y a encore quelques années – ou ont des lenteurs sur la navigation internet avec la TV allumée.

      Néanmoins, vous avez raison sur le fait que quelqu’un qui a une connexion cuivrée à internet ne va peut-être pas comprendre que son téléphone passe par le réseau IP de l’opérateur puisque c’est, de ce qu’il voit, physiquement le même réseau, le même trou dans le mur.
      Mais je ne peux pas croire que seulement 8 % sont au courant – d’un côté ils ont toutes les raisons de s’en ficher – de ce changement, et de toute façon ce chiffre ne correspond pas à cela dans l’étude, mais il a été interprété différemment dès le premier paragraphe sur ce site.
      Il y a quelques années, le terme « triple play » – sans être un « tout sur IP » – a été bien plus utilisé dans certains pays comme la France, pendant quelque temps, c’était dans toutes les publicités.
      Pour la fin de l’analogique, la stratégie en Suisse, c’est simplement de ne demander l’avis de personne et de ne presque rien expliqué, donc il y a aucune raison d’utiliser à grande échelle une appellation telle que « ALL IP ».
      Je n’ai d’ailleurs pas remarqué de campagne similaire à celle du passage à la TNT : on livre le matériel, on change les abonnements, et c’est « réglé ».

  7. yaka
    08/12/2017 à 12:36

    Bonjour,
    Voici plus de 2 mois que Swisscom m’a foutu en l’air une installation qui marchait parfaitement depuis au moins 15 ans, sans problèmes significatifs. Maintenant c’est une grosse merde qui ne me permet plus de travailler qu’avec des interruptions à la pelle. Vous pouvez tester avec les PDF http://www.20min.ch/ro/epaper/ d’un clic droit sur la case PDF. et enregistrer la cible du lien sous … (ou similaire). Vous pourrez ainsi constater toutes les défaillances en téléchargeant une 20 d’exemplaires. parfois il y en a 3 sur 7 qui passent mais avec 20 ce sont 53% qui échouent. Certaines fois 4 x de suite et rien ne se charge. Défaillance aussi dans les transmissions de fichier pdf avec bluewin… et les traduction google sont amputées de paragraphe entiers. .

    A l’analyse je constate de brusques montées de latences périodiques allant jusqu’à tripler la moyenne. En fait dès que mon installation a été passée sous téléphonie IP tout s’est déglingué. Même Brother demande de diminuer la vitesse des faxes pour que ça passe…

    En fait je constate qu’un imbécile à la haute direction de Swisscom a décidé dans son jardin d’enfant, qu’on allait faire une grosse expérience avec tout le monde. C’est vraiment incroyable qu’on ait des planqués du travail qui sabotent le notre. Je présume qu’au bas de l’échelle les modestes prennent les coups de ces inepties et qu’il n’y a pas de communication réelle, tout le monde est dans jus, c’est l’avenir radieux et les promesses qui rendent le fous joyeux, à la sauce socialiste. .

    Un sérieux indice, c’est l’acharnement incroyable (commissions ?) que met le personnel à vouloir nous faire passer à la fibre, mais sans garanties… . Je gardes d’autres considérations encore plus pertinentes sous le coude au cas ou tout ne serait pas remis en ordre comme c’était initialement. Ce qui semble certain, c’est que swisscom nous présente un cadeau qui va augmenter notre vitesse sans s’inquiéter de la sécurité des transmissions, tout en ignorant que des gens font leurs comptes et leur paiements etc. J’ai lu que 30 % des jeunes faisaient des offres d’emplois sur papier par poste et que la propagande voulait leur faire croire qu’il perdait des occasions d’emploi. Voilà des jeunes qui ne sont pas des imbéciles ils ont compris ce qui se passe.

    Toute cette anarchie est directement due aux ambitions d’espionnage de Swisscom. On charge le circuit avec le téléphone IP et naturellement que ce wagon supplémentaire a un prix sur la vitesse mais aussi sur les parasites, raison du filtre avec le cuivre et le RTC.. Alors pour faire du fric facile sur nos gueules, ils ont installé un gros système d’espionnage des masses tellement lourd qu’il épuise le réseau et nos appareils (obsolescence programmée) et voilà pourquoi la fibre est nécessaire et que toute sa puissance sera absorbée par cette crétinerie à notre détriment. Demandez à la Leuthard et toutes ces vipères qui trainent à nous trahir au palais fédéral et vous comprendrez alors mieux à qui on a affaire. Et là No-Billag s’impose comme une grosse baffe à l’arrogance institutionnalisée au service de l’Europe des satanistes.

    Meilleures salutation aux lecteurs qui ont eu la patience de me lire. Maintenant si vous avez encore des doutes consultez cette vidéo. https://www.youtube.com/watch?v=ArYJMSVRZjY .

  8. Foxband
    08/12/2017 à 3:04

    Avez-vous testé le téléchargement de ces fichiers depuis une connexion autre que Swisscom ? À mon avis le résultat sera le même.
    Si des travaux ont été effectués dans un quartier pour installer la fibre, il est normal de vouloir rentabiliser l’investissement et de profiter de vendre des abonnements plus chers.
    Le coût en débit de la VoIP est très négligeable, ou alors il y a un sérieux défaut dans le modem-routeur. Les parasites s’expliquent par la différence des fréquences traversant le cuivre, avec la VoIP, même via le cuivre, c’est un flux IP comme un autre.
    Si Swisscom veut espionner, ils peuvent le faire depuis bien longtemps, depuis qu’ils proposent l’internet, et concernant le téléphone, sur le cuivre, à qui croyez-vous que les états et forces de l’ordre demandent l’accès technique ?
    Et je ne me contredis pas avec ce que j’ai dit dans un commentaire précédent concernant la nouvelle récolte de données : ce changement concerne l’IPTV et l’utilisation que l’on en fait.
    En attendant, les investissements dans la fibre optique de la part de Swisscom – ils ont fait marche arrière pour résumer – ne va pas du tout dans le sens de ce que vous dites.

    Et il va falloir étayer le lien que vous faites avec la fraude électorale…

    • yaka
      09/12/2017 à 10:00

      Monsieur Studer à sorti une chose très intéressante au sujet d’un admnistrateur de Swisscom qui chapeaute Coop et aussi Salt. Ce sont là des contradictions en matière d’éthique qui posent un véritable problème de sécurité intérieure. Comment ne pas saccager l’activité de Swisscom pour favoriser Salt ? Et le patron de Salt a fait fortune avec le téléphone rose était encore associé dans le Monde avec Bergé https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/berge-et-saint-laurent-malades-sexuellement-44558 Voilà ce qu’on a comme références morales qui tripotent pas que le système politique avec le baratin sur le racisme l’antisémitisme et l’homophobie par exemple.. Ce sont là des gens dont l’amoralité a consisté à infecter toute les couches de la société pour nous faire croire qu’ils étaient normaux. Vous pensez-bien que les attaques contre la Suisse sont aussi là pour nous faire oublier qu’à Monaco, il y a des comptes qui servent aussi à la corruption. Voilà pourquoi il y a plus qu’un lien avec la fraude électorale (modéré) J’ai eu exactement les mêmes problèmes avec Swisscom en 2012 et mon intervention auprès du directeur de Swisscom à rétabli la situation comme par miracle. Quelques semaines après, il se suicidait, soi-disant… Et j’ai découvert une documentation sur les réseaux qui propose des attaques exactement contre le réseau en cause. Je suppute que des gredins à l’intérieur ou à l’extérieur ont trouvé une astuce pour fabriquer des bit-coins en répartissant du temps machine sur l’ensemble des utilisateurs du réseau. Ce qui cadrerais bien avec les subites coupures comme avec les différentiels tout aussi subits des latences dans les transmissions. Je lu il n’y pas longtemps que la Suisse était le plus gros producteur de bit-coins au monde, ceci expliquerait bien pourquoi. .

      • Foxband
        10/12/2017 à 1:36

        Désolé, mais vous dites n’importe quoi.
        Et donnez un lien pour votre histoire sur le patron de Salt, pour voir…

        • yakaifo
          11/12/2017 à 2:04

          Je vous retourne la politesse, vous n’avez qu’à lire où il le faut, Vous avez l’habitude qu’on vous mâche le travail ? Je vous vois bien en syndicaliste de Swisscom pour foutre le bordel sur les lignes et faire pression sur la direction. Parce qu’avec toutes ces conneries il y a aussi beaucoup du monde à mettre à la porte.

          • Foxband
            11/12/2017 à 6:37

            Si vous êtes un troll, tant mieux, ça me divertit ; dans le cas contraire…
            Vous parliez du propriétaire de Salt… je ne comprenais pas le lien avec son PDG.
            Mis à part ce malentendu, vous faites des ponts, des liens, vous prenez des raccourcis qui me font plus penser à un délire paranoïaque qu’à une réflexion construite sur des faits et sur une logique.

            À bien des niveaux, la Suisse est pourrie, c’est le pays des cartels… mais vous êtes bien le seul capable d’émettre l’idée que Swisscom serait sabotée pour laisser la place à Salt. Swisscom domine, Salt donne l’impression à beaucoup de monde d’être une entité en fin de vie, et je pense qu’elle n’est qu’une case – rouge ou noire – dans un jeu de la roulette où Xavier Niel a mis quelques jetons par ennui ou par recherche d’amusement.
            Mais voyez-vous, ce jeu de la roulette est truqué : Swisscom est joueur et croupier à la fois, pour la simple est bonne raison qu’elle est la propriété de la Confédération helvétique, ce n’est qu’un impôt – très mal – déguisé, comme tant d’autres d’ailleurs.

            Si l’on en garde le sens strict, tout ceci n’a strictement rien à voir avec quelque risque de sécurité intérieure que ce soit.
            Vous dites – et pensez dans le pire des cas – tellement de bêtises. Vous parlez de références morales : mais depuis quand un actionnaire est-il une référence morale ?
            L’influence qu’a eu Pierre Bergé en France n’a aucun rapport avec le fait qu’un de ses partenaires d’affaires a investi quelques sous dans l’économie suisse ; bon sang ! même si Bergé lui-même avait été actionnaire de Salt, cela n’aurait guère signifié quelque chose.

            Donc d’un côté Swisscom serait une formidable entité espionne, mais dans le même temps serait attaquée pour favoriser Salt ? Une contradiction parmi tant d’autres…
            Surveillez l’activité et les performances de votre ordinateur pour savoir s’il ne fait pas du minage de cryptomonnaie à votre insu.
            Si tant de personnes font des offres d’emploi de manière traditionnelle, ce n’est nullement parce qu’elles auraient compris les risques de tout faire par courriel… non pas du tout… 30 % des jeunes seraient méfiants, tout en étant sur Facebook et utilisant allégrement les services de Google – à commencer par Gmail –, vous vous foutez de ma gueule ? Le pourcentage de gens qui comprennent les dangers – à juste titre – est bien plus faible.

            Bref, vous êtes dans la confusion, vous mélanger tout, et sans aucune rigueur pour le reste.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :