Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Mobile: après Sunrise et Salt, UPC va développer son offre avec Swisscom!

UPC parie désormais sur Swisscom pour le mobile après avoir tâté des antennes de Sunrise et Salt...

UPC parie désormais sur Swisscom pour le mobile après avoir tâté des antennes de Sunrise et Salt…

Cela peut paraître anecdotique, mais après avoir annoncé que ses clients utiliseront probablement dès 2019 le réseau mobile de Swisscom, UPC (anciennement Cablecom) les aura tous testés! En effet, fin 2005, Cablecom signait déjà avec Sunrise pour le mobile. Une valse de changements hautement révélateurs!

En effet, comme je l’écrivais encore récemment, Swisscom, en position dominante sur tous les segments du marché, est incontournable… pour ses concurrents. Rappelons qu’UPC utilise déjà le réseau de l’ogre bleu pour s’imposer sur la fibre à Lausanne, alors que Sunrise est très fortement dépendant de Swisscom sur le fixe.

Un appel d’offres perdu par Salt

Malgré les synergies évidentes qu’il semble exister entre Salt, qui ne propose pas (encore) d’offre sur le fixe et UPC, qui a justement besoin d’un réseau mobile, le premier téléréseau du pays préfère signer avec son principal rival sur son cœur de métier. Etonnant, non? Mais comment en est-on arrivé là?

«Swisscom dispose d’un réseau mobile de qualité et s’est montré particulièrement intéressant dans le cadre d’un appel d’offres», indique sobrement UPC dans un communiqué de presse. Il s’empresse d’ailleurs de préciser que cela ne signifie pas que Swisscom était le meilleur marché. Visiblement la réputation et les services du poids lourd helvétique des télécoms ont pesé.

Même sur le réseau de Swisscom, UPC reste UPC

Mais est-ce que ce sera vraiment suffisant pour se développer, car le réseau ne fait pas tout. Et UPC précise bien dans son texte qu’il gérera tous les autres aspects, notamment la gestion des clients… Et ça, ça n’a pas toujours été son point fort. Dans l’intervalle, la clientèle mobile n’aurait visiblement à se soucier de rien.

«Jusqu’au passage au réseau de Swisscom, Salt reste le MNO (Mobile Network Operator) de UPC. Ensuite, UPC passera automatiquement au nouveau réseau de Swisscom; ses clients n’auront à se soucier de rien», selon le même texte du téléréseau qui souligne encore que «ses abonnements et produits ne changeront pas». Il fait bien de le préciser pour ses clients au bénéfice de ses offres avec roaming inclus, très avantageuses.

La girouette UPC: un symbole de manque de vision?

Que penser? Salt ne préfère pas commenter cette opération qui met en lumière UPC. Une bonne opération pour le téléréseau, qui n’a jamais brillé par ses facultés visionnaires? Encore une fois, pas sûr. En une dizaine d’années, UPC aura essayé de faire son chemin sur tous les réseaux mobiles du pays. Cela donne une peu une image de girouette. Une image d’instabilité qui colle de plus en plus à UPC.

En effet, au-delà des spéculations qui ont lieu actuellement au niveau international, rappelons que Liberty Global, son propriétaire, vient de céder UPC Austria à Deutsche Telekom et donc de casser l’«axe» Suisse-Autriche. Parallèlement, en Suisse, après avoir presque manqué la TV numérique moderne, UPC a voulu essayer de faire oublier son passé aux couleurs de Cablecom. Pas très rassurant quant on sait par ailleurs qu’UPC se maintient notamment par acquisitions…

Xavier Studer

6 commentaires pour “Mobile: après Sunrise et Salt, UPC va développer son offre avec Swisscom!

  1. Tricoline
    01/09/2018 à 6 h 55 min

    Que se passera-t-il si Liberty Global vend UPC à Salt ou à Sunrise ?

    • Yannick
      01/09/2018 à 7 h 26 min

      Hmm la question ne se pose pas, salt va devoir tout donner pour le rachat, seul moyen de rester en vie. Le réseau fibre d’UPC leur permettre de booster leur réseau mobile qui se meurt et entrer dans le monde du service à la maison.

      Maintenant je reste sur mes positions, je suis client UPC depuis 20 ans, je vais changer dans deux semaine pour la fibre Sunrise. Pourquoi ? Car entre le fait QU’UPC à gentillement toujours augmenter ses prix, tout en argumentant que c’était pour donner plus de service, hé bien non, je ne suis plus d’accord, Sunrise et l’offre qoqa sont moins cher, le débit est symétrique sur la fibre… La je vais payer 29.- pour du 100/100 plus 25.- tv au lieu de 69.- plus 34.- chez UPC… Donc 54 vs 100.- je ne discute même pas et franchement ayant déjà le mobile chez sunrise je pense avoir droit à 10%…
      Donc autant à l’époque de l’Isdn 64kbits puis Adsl 256, adsl 300, adsl 600 puis le câble 1Mbit qui était top rapport prix vitesse pour l’époque, le câble à loupé la coche du numérique en se reposant sur un support coaxial rapide mais avec ses limites que la fibre dépasse, malgré Docsis 2,3…
      Revenons à nos moutons et c’est bien un technicien swisscom qui m’a installé la prise OTO pour autant que je suis chez Sunrise, donc le seul avantage de Sunrise de racheter UPC serait de bénéficier d’un réseau fibré séparé de swisscom, mais il faudrait récupérer toute l’équipe de gestion de ce réseau, alors qu’actuellement tout roule avec Swisscom… Ça serait chaud.

      Non le seul qui doit se battre pour survivre c’est salt… Xavier Niel pensait traire les suisses pour financer le montage de son réseau Free afin de se séparer du partenariat avec Orange, bah voilà, peut être devra t il cette fois acheter UPC pour faire que Salt survive, mais pour quel retour sur investissement ? Si en rachetant UPC il faut 10 ans pour retomber sur ses pieds car salt continue ses offres à prix cassé de 29.- bah peut être cet achat n’est pas intéressant.

      Bref mon avis: ça sera racheté par un fond d’investissement, quelques promotions pour attirer des clients histoire de montrer que l’entreprise progresse et en 2-3 ans revendu plus cher que l’achat… Le soucis c’est que les clients dans l’histoire vont absolument rien gagner…

      • Pedro
        01/09/2018 à 18 h 16 min

        Vous allez peut être regretter votre choix car entre l’offre TV de sunrise et upc, il n’y a pas photo. Sur sunrise, il n’y a pas grand chose alors que sur upc leur pack sont très intéressants.
        Au niveau du prix/débit/qualité de la connexion oui mais j’aurai gardé la TV chez eux à votre place.

      • Pedro
        01/09/2018 à 18 h 24 min

        Autre chose, aucune technologie ne remplace le coax encore aujourd’hui. Un câble qui fait passer tous les flux sur un même fil qui peut être utilisé sans boitier, sans télécommande en plus sur chaque TV, enregistreur etc c’est miraculeux. Par rapport à l iptv ou chaque flux est demandé à un serveur et compressé et ou il faut un boitier payant dédié par appareil pour un seul flux à la fois super…

        • Yannick
          01/09/2018 à 19 h 52 min

          Hmm désolé mais la tv sur ip c’est comme Netflix ou YouTube, d’ailleurs il y a zattoo, Wilmaa ect… donc non sur ip avec un logiciel iptv et si le flux est disponible vous avez comme le câble toutes les chaînes… certains opérateurs comme Swisscom init7 publient la liste des flux multicast. Je ne reviendrai pas sur le fait qu’il n’y a pas si longtemps upc cryptait son signal donc il fallait leur carte… bref ne regardant que très peu la tv, un truc de base suffit mais zattoo et autres sont de trop mauvaise qualité, je veux du 15mbit min. Après j’avoue que dvb-c est bien géré sur les tv et un poil plus convivial qu’avoir a lancer une app comme wilmaa zattoo ect ou faut un login, password ect…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :