Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Joyeux Noël 2018! Des vœux vraiement politiquement incorrects?

Joyeux Noël 2018!

Joyeux Noël 2018!

Depuis plusieurs années, il semble devenir délicat de souhaiter simplement «Joyeux Noël». Selon d’aucuns, ce ne serait pas «politiquement correct». Alors que certaines entreprises se refrènent, un sondage montre qu’aux Etats-Unis, des jeunes estiment qu’il est plus «convenable» de souhaiter de belles fêtes de fin d’année.

L’expression «Joyeux Noël» est effectivement considérée comme discriminatoire par les «Millennials», soit les18-29 ans, selon un sondage publié vendredi dernier et relayé par «Le Matin en ligne». Un article qui montre que cet état d’esprit gagne du terrain sous nos latitudes aussi, et qui ne va pas sans poser quelques questions…

«Politiquement incorrect»? Oui, commercialement…

En Suisse, dans certaines entreprises, on fait souvent valoir que «Noël» est directement lié à la chrétienté (forcément). Partant de ce constat, d’aucuns estiment que de tels vœux ne s’adressent pas à toute leur clientèle, qui pourraient donc s’offusquer et renoncer à un acte d’achat…

Oui, telle est la véritable raison: elle est simplement commerciale et n’a probablement rien à voir avec un quelconque souci de se montrer «politiquement correct». Fondamentalement, n’oublions pas que nous vivons sur un continent au riche passé chrétien, comme le rappellent les premiers mots de notre constitution, d’ailleurs…

On n’oublie personne…

Quoi qu’il en soit, en souhaitant «Joyeux Noël» dans cette colonne; il est évident que je souhaite d’abord témoigner d’un sentiment de paix et de fraternité à tous et notamment aux éventuelles personnes encore intéressées par les valeurs de la Nativité… Ce message ne se veut pas exclusif… Evidemment, si certains de mes lecteurs ne sont pas chrétiens, je vais m’empresser de leur souhaiter de belles fêtes de fin d’année, mes meilleurs vœux, etc.!

A l’heure de la mondialisation et d’une certaine américanisation parfois très malodorante par son consumérisme débridé (Halloween, Black Friday, etc.), je pense qu’il est urgent de ne pas nous couper de nos racines, de notre terroir et de notre histoire. Et même si l’information circule toujours plus vite sur la toile, elle ne doit pas aboutir à une vaste aseptisation universelle… A méditer.

Joyeux Noël et belles fêtes de fin d’année à tous!

Xavier Studer

19 commentaires pour “Joyeux Noël 2018! Des vœux vraiement politiquement incorrects?

  1. 25/12/2018 à 07:07

    Joyeux Noël à toi aussi Xavier !

  2. 25/12/2018 à 08:40

    100 % d’accord avec vous.

    Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d’année Monsieur Studer.

  3. gindrat
    25/12/2018 à 11:20

    Peu importe la manière, c’est l’intention qui compte. et en musique c’est encore mieux.

  4. Anton
    25/12/2018 à 11:58

    Bonjour à tou.te.s,

    En vous demandant de bien vouloir m’excuser de ne parler que de ma petite personne, je souhaite vous faire part de mon idée de la vie, étant profondément athée et anti-clérical.
    —–
    NB pour M. Studer.

    Toujours avec votre ton souvent critique, vous êtes un bon journaliste à mes yeux et je vous lis quotidiennement. Votre article de ce jour se veut extrêmement mesuré.

    Néanmoins, dans le paragraphe “On n’oublie personne, vous écrivez … ” lecteurs ne sont pas chrétiens…”

    Est-il si difficile pour vous, ou peut-être même choquant, d’utiliser le terme pourtant clair de “athée”. Ce n’est pas vraiment que je ne crois pas, mais plutôt que je nie l’existence d’un ou plusieurs dieux.
    —–

    Ayant une soixante d’années, je ne réponds pas aux critères des “millennials”. Je ne goûte pas spécialement non plus aux dictats américains, Coca et son enchantement, et Halloween en font à mes yeux parties (s’il n’y avait que ça…).

    Par contre, j’ai beaucoup de respect en rapport avec des personnes que je croise et qui se ‘présentent’ comme croyant. Mais il m’est impossible de discuter religion avec ces gens, sans qu’ils se croient obligé de faire du prosélytisme; et cela est quelque chose de très violent pour moi (“intellectuellement” parlant naturellement). Je trouve cette manière de faire intolérable.

    Pourquoi m’oblige-t-on à passer devant des croix sur certaines autoroutes, ou voir des crèches un peu partout ?

    Un peu plus dur : combien de guerres dans l’histoire ont pour origine un quelconque rapport avec la religion ? – pourquoi le Vatican est-il le plus important propriétaire de biens immobiliers au monde (il me semble que le jésus des croyants parlait de pauvreté, non ?) – pourquoi tant d’affaires de pédophilie au sein de l’église ? déjà que la pédophilie est en soit un acte horrible, pourquoi des gens censés dire des choses au nom d’un dieu peuvent-ils faire cela ? – et, plus ils sont “gradés”, plus souvent on les envoient sur un autre continent si jugement il y a ?

    Curieux par nature, j’ai beaucoup lu d’ouvrages relatifs à la religion, notamment un coffret en 2 tomes relatif à l’origine ‘supposée’ des religions. J’ai également lu plus d’une fois l’excellent livre de Eugen Drewermann – Fonctionnaire de dieu. Cet homme à un CV long comme le bras dans le domaine de l’église.

    C’est un pavé, mais ceux qui sont religieux se devraient de l’avoir lu. Il explique notamment pourquoi un curé ne peut pas avoir de relation sexuelle avec lui-même ou d’autres personnes. Mais alors, et je n’ai pas la réponse, pourquoi la ‘chose’ est-elle autorisée pour les prêtes. Leur dieu serait-il différent ?

    Noël (Pâques et “autres”, c’est “pour” les chrétiens me répond-on. Soit.

    Mais si je subi cela en silence et par respect de l’autre en ses croyances, pourquoi presque personne ne pense tout simplement pas que les athées ont également le droit d’être respecté pour leur prise de position, tout aussi respectable, non ?

    En plus, nous n’avons que peu l’occasion d’en parler aux autres (merci donc à M. Studer ‘d’ouvrir’ cet espace de libre parole).

    Je m’excuse si j’ai pu blesser quelqu’un, tel n’était pas du tout mon intention. Je voulais juste vous faire part, peut-être maladroitement, qu’une personne, chrétienne ou croyante, se doit à mon simple avis de penser, même un peu, que d’autres personnes ne partageant pas vos croyances ont également le droit d’exister pour ce qu’ils sont.

    Ne sachant comment finir mon propos, respect à tous et bons messages.

    • 25/12/2018 à 12:51

      bonjour Anton, moi je pense que vos propos ne sont profitables à personne, et que vous auriez mieux fait de vous abstenir que de raconter ces longues inepties.
      joyeux Noël à tout le monde !

    • 25/12/2018 à 15:26

      @ Anton, vous avez tout à fait raison. La croyance ou la non-croyance ont leur source dans le mental qui lui-même a sa Source dans l’Absolu. D’un point de vue spirituel peut importe que l’on croit ou pas. La Vérité ou quel que soit le nom qu’on lui donne n’est pas une question de croyance mais d’expérience vécue. Seul celui ou celle qui a gouté au Fruit Divin Sait. Les autres se contente de croire, ou pas…

      Une histoire Bouddhiste pour terminer: un jeune moine qui suivait les enseignement du Bouddha depuis quelques temps alla un jour voir le Bouddha et lui dit: Maitre j’ai compris ce qu’est la vérité. La vérité est ceci et cela. Après avoir écouté le jeune moine Bouddha lui répondit: prends garde à ton intelligence l’ami.

      Autrement dit la Vérité n’est pas une question de croyance et de compréhension intellectuel mais d’expérience.

      Bon message.

  5. Foxband
    25/12/2018 à 15:21

    Il me semble que vous avez quelques problèmes avec la logique…
    M. Studer s’est adressé aux chrétiens et aux non-chrétiens, et de ce fait, M. Studer s’adresse à tout le monde ; mais vous, vous semblez appréhender le concept de non-chrétienté comme de l’athéisme, et ainsi, vous excluez tous ceux qui ne sont ni chrétiens ni athées.

    Visiblement avec le politiquement correct, soit l’on va à fond, soit on se fait taper sur les doigts : M. Studer est coupable de n’avoir pas fait une liste exhaustive de toutes les religions, de toutes les croyances, de toutes les réflexions ou non-réflexions.
    Comprenez bien également, que dans la liste exhaustive de tout ce qui peut se passer dans la tête d’un être humain, votre athéisme est à ranger aux côtés des autres religions, votre démonstration a été parfaite dans son indigence.

    Vous semblez manquer de l’ouverture d’esprit qui vous permettrait de relativiser, de reconnaître des éléments autrefois strictement religieux comme des éléments culturels, afin de comprendre que le Noël contemporain occidental est pour tout le monde car multiple – ou unique dans ce qu’il a perdu de force religieuse justement.

  6. 25/12/2018 à 22:36

    Autre point de vue avec religion:
    Les chrétiens, musulmans et boudhistes ont leur vacances grâce à leur dates relieuses.
    Partant de cette théorie, chacun selon sa relion se doit de travailler les jours fériés des autres relions sans les complémentariser donc sans prendre ces avantages des jours de congés.

    Point de vue sans religion, les athés, dont je fait parti, doivent travailler toute l’année sauf vacances non liées à aucune religion ?

  7. 25/12/2018 à 22:43

    Autre précision simpliste: le commerce s’en fout de la religion, seul la base du fric compte !
    Le reste n’est que de la décoration pour plaire politiquement ou/et religieusement.

  8. Anton
    26/12/2018 à 11:23

    @Pierre Henry
    En écrivant, je n’avais pas la prétention que mes propos soient profitables à tout le monde.
    Pourquoi devrais-je m’abstenir d’écrire ce billet ? M. Studer offre un espace de discussion et de fait de réflexion. Donc à votre avis, si je ne pense pas comme vous, je raconte de longues inepties ? Le Larousse m’informe que le mot ineptie est relatif à un comportement ou acte qui est sot, ou d’une action ou parole stupide.

    De plus, il semble que l’intervenant suivant, Alain, soit lui beaucoup moins …. que vous. Son raisonnement, à mes yeux partageant le mien, exprime bien sa propre idée, non seulement de la « chose », mais livre également en le développant, son propre et intime ressenti. Bravo et merci à lui pour son joli (et argumenté) propos.

    @ Foxband
    Qui êtes-vous donc pour me juger sur mes propos ? dieu ?….

    La non-chrétienté comme vous dites n’est de loin pas un concept. De plus, et peut-être auriez-vous dû tourner 7 fois votre langue dans votre bouche avant de « parler »; mes propos n’excluent strictement personne. J’ai même, je crois, fait aussi la « démonstration » que je respectais les croyants dès qu’ils sont en mesure de pouvoir m’en parler, en connaissant ma « position ».

    Quant vous écrivez que non-chrétien = athée, c’est parfaitement exact. Le mot chrétien est défini comme conforme à la doctrine et à la morale de votre jésus. Donc oui, je re-confirme au besoin, je suis athée !

    Vous écrivez … M. Studer s’adresse à tout le monde… Je pense que M. Studer peut se « défendre » seul. Pourquoi écrire à sa place ? Vous semblez avoir une haute opinion de vous-même visiblement. Et non, l’athéisme ne peux pas, de fait, être considérer …aux côtés d’autres religions… Soyez aimable de lire ce lien :

    https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/religion/67904?q=religion#67154

    Ma position n’a aucun rapport avec le sacré. D’ailleurs ce mot est pour moi terriblement inaccessible. Je ne pratique aucun rite ou doctrine. Ne souhaitant pas faire « comme tout le monde », j’ose exprimer mes propres ressentiment de la « chose ». Ne suis-je pas respectable pour cela ? Aurais-je donc dû ne pas exprimer mon propre ressenti. Les athées sont-il.elle.s tous des sous-Hommes ?

    Manquer d’ouverture d’esprit ? Avez-vous lu comme moi des livres en relation avec l’athéisme ?

    Perso, comme dit, je l’ai fait au sujet de votre foi. Pourquoi ? Tout simplement pour essayer de comprendre pourquoi une partie de la population avait besoin de croire en une force-divinité-dictateur en chef de l’esprit. Et je crois, à la soixantaine, vraiment comprendre pourquoi. Mais je ne souhaite pas en faire part, et justement par respect envers vous. Et qu’est que j’ai en réponse ? des jugements allant jusqu’au mot indigence.

    @redge73
    J’ai relu plusieurs fois vos propos. Pourquoi écrire le mot théorie ? Vos propos relatifs aux vacances et jours de congé n’ont rien à voir ici. Je suis d’accord avec vous, seul le « fric » compte. A ce propos, je ne suis par contre pas totalement en accord avec vous. Le commerce ne se moque absolument pas du religieux. Bien au contraire, il en joue, l’utilise; mais c’est bien en accord avec la finance non ? pâques, c’est joli comme événement pour les enfants, les lapins en chocolat, toussa. Mais il me semble que pour les croyants, pâques représente quelque chose, non ?

    Alain je vous remercie encore pour votre propre « développement » personnel. Vous devez être une belle personne.

    Pour tous les autres, vous ne faites que me confirmer, encore et encore, qu’il n’est vraiment pas possible de partager le fait d’être athée.
    Ne suis-je donc vraiment pas respectable que d’être « différent » de vous ?

    Je vous laisse avec vos certitudes. Mais pour les plus « vaillant » d’entre vous, pourquoi ne pas en parler avec un homme que vous appelez de foi ?

    Très très modestement, je m’intéresse depuis ces dernières années à la physique quantique. S’appliquant à « tout », j’ai déjà essayé de faire un « lien » avec non pas un créateur, mais à une création, la Terre. Mais je n’ai que 60 ans et ne trouve pas de réponse, voire de « lien » avec la religion. Mais je continue d’essayer à ne pas avoir de certitudes.

    P.S.

    Matthieu 5.3 SEM – Heureux serez-vous quand les hommes vous insulteront et vous persécuteront, lorsqu’ils répandront toutes sortes de calomnies sur votre compte à cause de moi.

    Matthieu 7 SEM – Ne condamnez pas les autres, pour ne pas être vous-mêmes condamnés. Car vous serez condamnés vous-mêmes de la manière dont vous aurez condamné, et on vous appliquera la mesure dont vous vous serez servis pour mesurer les autres.

    ——

    • Foxband
      26/12/2018 à 16:27

      Cela en est affligeant… Importe bien plus le sens des mots que, par exemple, l’âge d’une personne.

      La chrétienté est un concept, de fait, la non-chrétienté définit tout ce qui ne se rattache pas à ce concept – ceci est un truisme.
      Le juif, le musulman et l’athée sont tous des non-chrétiens ; le terme « athée » n’est pas l’équivalent du « gentil » des juifs : personne ne va dire d’un musulman ou d’un hindou qu’il est un athée.
      De plus, le terme français « athée » a pour origine le terme grec « atheos » (qui ne croit pas aux dieux) ; ainsi l’athéisme n’a jamais été le pendant négatif exclusif du christianisme.

      Par conséquent, par votre mauvaise compréhension des mots et un dualisme qui n’a pas lieu d’être, mais qui se révèle dans vos propos, vous excluez la plus grande partie de l’humanité, à savoir tous ceux qui ne sont pas chrétiens ni athées.

      Il y a plusieurs athéismes, certes, cependant considérez bien que mes réponses à votre égard ne sont guère déterminées par votre simple désignation, mais bien par le contenu de vos commentaires.

      Il me semble que votre athéisme soit assez absolu, vous niez explicitement toutes existences d’un dieu ou de dieux – c’est la définition après tout, et là n’est pas le problème.
      Mais voilà, vos interventions sont assez virulentes ; le mélange des sujets que vous abordez fait transparaître une certaine inimitié quant au fait religieux : il n’y a aucune pertinence à parler de guerres et de pédophilie – dès votre premier message ! – à partir d’un « Joyeux Noël ».
      Vous appréhendez la religion comme entité unique, vous mélangez croyants avec institutions, comme si, par exemple, les catholiques n’avaient rien à redire sur l’Église – je ne parle même pas des catholiques qui ne reconnaissent plus le Vatican actuel…
      Le simple fait de parler de votre athéisme sous prétexte que l’article parle du politiquement incorrect dans les vœux de fin d’année est un problème : un musulman ou un shintoïste ne serait jamais intervenu pour pleurnicher de ne pas avoir été nommé explicitement.

      Votre athéisme me semble bien être une contre-religion – dans le sens où vous niez.
      Or, nier par croyance ou par certitude, est de l’ordre, justement, de la croyance ou de la conviction : dans ce sens, cette contre-religion est une religion par essence.
      En outre, vouloir démonter les symboles religieux – croix sur autoroutes et crèches un peu partout –, n’est-il pas le propre des religions concurrentes ? (Mais ce n’est de loin pas toujours le cas.)
      Votre athéisme est la religion sans complexes mais couarde à la fois, qui ne dit pas son nom.

      Vous ne vous en rendez probablement pas compte, mais vous « pratiquez » ; vos « ressentiments de la « chose » » – bien que cela dépende de votre définition – ne doivent pas vous aider à y voir clair.

      Petit interlude :
      Je ne suis pas la personne qui vous dit que vous n’avez pas le droit de ne pas aimer les religions, de les critiquer, d’être athée et de le dire, de l’expliquer, et même d’avoir des élans iconoclastes.
      D’ailleurs personne sur ce site ne vous a dit cela, et encore moins parlé de sous-hommes.
      En quelque sorte, vous vous agressez vous-même en jugeant mal les gens.

      À propos de l’ouverture d’esprit : lire des livres n’est pas une preuve de cette qualité, on peut très bien lire sans jamais rien remettre en question, sans douter, sans réfléchir ; on lit ce qu’on veut dans les livres que l’on veut. Pendant des siècles, les chrétiens n’avaient pas de bible à lire ; et un capitaliste n’a jamais été converti en lisant Karl Marx.

      En ce qui concerne le message d’Alain : il a cruellement confondu les deux notions que sont l’athéisme et l’agnosticisme.
      Alain n’est pas d’accord avec vous, ce n’est pas lui qui le dit, mais son message…

      Pour reprendre ses termes, vous n’êtes pas particulièrement ouvert à l’expérience, car vous n’êtes pas dans la non-croyance mais dans la croyance : vous niez et vous savez, vous savez le contraire d’une autre croyance, vous savez que Dieu n’existe pas.
      Vous êtes tellement opposés à l’existence de Dieu que vous rejoignez bon nombre de religions dans la certitude aveugle.
      Si vous ne croyez en Dieu, ce n’est pas par une non-expérience de la chose divine mais bien pas votre intelligence.

      Et finalement, vous vous adressez à moi en parlant de mon Jésus et de ma foi : j’aurais préféré que vous jugiez mes propos – inutile d’être un dieu pour cela – plutôt que par la représentation, sortie de nulle part, que vous vous faites de moi avec tous les préjugés qui vont avec, simplement parce que j’ai quelque chose à redire sur ce que vous avez écrit.

      Sachez, que pour ma part, je n’ai aucune certitude, et c’est bien pour cela que je ne suis pas athée, et inversement, que je n’ai pas de religion – mais je ne veux pas non plus dire que toute religion est synonyme de certitude.
      Et je n’ai aucune appartenance formelle à aucune religion que ce soit non plus – je ne suis pas baptisé par exemple…

      Pour compliquer encore un peu les choses, vous dites vers la fin de votre message que vous continuez à essayer de ne pas avoir de certitudes : essayez mieux !
      Vous vous contredisez, votre message transpire la certitude, ou alors, vous ne parlez ici que de la création qu’est la Terre en prenant bien soin d’asseoir l’inexistence de tout « créateur ».

      Nul calomnie dans mes propos, je ne fais qu’interpréter, rigoureusement, vos propos.

      • 26/12/2018 à 20:39

        @ Foxband, l’athéisme et l’agnosticisme sont tout deux dans le mental, donc dans la dualité, donc non-Réel.

        Je suis tout à fait d’accord avec Anton.

        • Foxband
          27/12/2018 à 00:27

          Je vous remercie de votre retour.
          Cependant, je dois vous dire que je ne suis pas sûr de comprendre ce que vous dites ; vous faites référence à un autre plan de compréhension. De quelle dualité parlez-vous ? Réel et non-réel ?
          Mon message n’est peut-être, également, pas très clair pour certains, mais j’ai pris le soin d’expliquer un minimum mon point de vue.

          L’agnosticisme c’est le fait de se déclarer ignorant ; mais l’ignorance n’est-elle pas la condition préalable à l’expérience, l’expérience dont vous parlez ?
          Aussi, le « prends garde à ton intelligence » de votre histoire bouddhiste ne reflète-t-il pas l’écueil de l’athéisme, puisque ce dernier dit que la vérité n’est pas ceci et n’est pas cela ?

          On pourrait aussi tout à fait dire que l’ignorance est une construction intellectuelle, et qu’elle nous éloigne ipso facto de la véritable expérience.

          Mais tout est sujet à définition et à interprétation : bouddhisme, agnosticisme…
          Nous pouvons très bien être d’accord sur le fond sans le savoir, car aveuglé par la forme. Néanmoins, j’ai l’impression que ce que vous comprenez de l’athéisme (absolu) n’y est pas présent.

          • 27/12/2018 à 15:55

            @ Foxband, plutôt que de perdre notre temps à de longues théories je vous propose d’aller jeter un oeil sur mon site lereel.net, voir de lire mon livre « Identité Spirituelle » qui relate l’expérience de l’immersion dans l’absolu, sans égo, que j’ai eu la grâce de vivre début 1986. Le livre est en vente sur Amazone au format papier et ebook.

            Si vous le souhaitez vous pouvez aussi me contacter par le formulaire de contact de mon site.

    • 26/12/2018 à 20:29

      +1.

      • Foxband
        27/12/2018 à 21:20

        Si je comprends bien, vous êtes dans un athéisme spirituel grâce à votre expérience.
        Il est cependant dommage que vous donniez votre assentiment à l’ensemble du discours d’Anton ; si pour vous, celui qui croit en Shiva, Allah ou Yahvé est un athée, il va être difficile d’échanger du sens.

  9. Dany Dan
    26/12/2018 à 14:48

    De bonnes Fêtes de fin d’année à vous et votre famille, et merci pour vos articles tout au long de l’année.

  10. Robert
    27/12/2018 à 13:40

    Bonjour à tous et bonnes fêtes
    Je me permets de partager ici, avec un peu de retard, mon humble avis.
    Tout d’abord un grand merci à Xavier pour la qualité de ses billets et en particulier celui-ci.
    Pour ma part, j’estime que si Jésus-Christ n’était pas réellement ressuscité, nous n’aurions jamais entendu parler de lui. Il aurait été un simple prédicateur itinérant comme il y en a eu des milliers dans le cours de l’humanité. Dans ce sens-là, nous avons fêté Noël en famille et nous nous sommes réjouis de la naissance du Sauveur.
    Je respecte tout à fait vos opinions et j’aimerai simplement vous dire que Christ est né pour vous tous, que vous soyez croyants ou non, et qu’Il vous aime. Voici le message de Noël ! Ceci dit, Il ne vous imposera jamais votre choix et ce n’est à personne d’autre de le faire non plus.
    @Anton : Vous citez le ‘Sermon sur la montagne’ (ou les Béatitudes si vous préférez / Matth. 5.10), à mon avis ce verset ne peut pas être sorti de son contexte et s’adresse, aujourd’hui, aux chrétiens puisqu’il se réfère directement au Christ : ‘à cause de moi’.
    J’aimerais terminer, tout en vous souhaitant à tous une bonne et heureuse année 2019, avec une citation d’Oswald Chambers : ‘Avec Dieu rien n’est jamais trop beau pour être vrai, c’est trop beau pour ne pas être vrai’

    • Anton
      27/12/2018 à 20:49

      Bonsoir Robert,

      Merci pour votre belle intervention, claire et non agressive. Vos propos non empreints de méchanceté gratuite comme certains imbéciles, exerce sur moi malheureusement ce dont je parlais plus haut. Vous êtes là dans le prosélytisme. SOIT, tant la discussion peut devenir intelligente pour autant que vous n’essayez pas de me convaincre.

      Je suis totalement athée (ce qui exclut le doute de l’agnostique, et même le fait à mes yeux d’être non-chrétien ou de l’existence d’une “âme”). J’essaye tout simplement (peut-être parce que je suis à l’A.I. depuis 2014) et à l’automne de ma vie, de regarder un peu mon passé.

      Ceci dit sans agressivité aucune <<<, (voir plus bas svp).

      J'ai été responsable d'un service durant qq années. Mon adjoint, fils de pasteur, était extrêmement religieux. Comme il était mature et intelligent, et ayant compris que je ne partageais son "point de vue", nous avons eu de sacrées et passionnantes discussions, même emballées, mais toujours dans un grand respect RÉCIPROQUE de nos "différences".

      Je n'ai plus de contact avec lui et ne sais donc pas si j'ai pu lui "apporter" qq chose. De son côté, il m'a apporté bien des choses; j'ai essayé de comprendre, mais sans y parvenir clairement, à ses propos religieux. Par contre, et cela s'est toujours prouvé dans ma vie, aucun croyant n'a pu clairement répondre à mes questions, sauf à utiliser des versets ou psaumes ou autres, finissant ainsi à ne jamais répondre "pour de vrai comme disent les enfants". En m'excusant d'être "lourd", si je vous demande combien font 2+2, j'attends une réponse que devrait un chiffre. Des psaumes et autres ne seront que verbiage à mes yeux. Et c'est cela mon "problème".

      Voyons ensemble Robert si vous pouvez tenter de m'éclairer; mais par pitié, ne me parler pas de "choses" qui ne peuvent être prouvées scientifiquement. Et ne me dites pas, comme bien d'autres, que c'est à moi de prouver qu'un dieu ne peut exister. Comme dit, la physique quantique me passionne. Elle avance à très grands pas, par exemple par une expérience réelle de scientifique ayant prouvé qu'un noyau a été plus vite que la lumière cette année même.

      Pourtant, depuis Einstein, rien de pouvait contredire son propos définitif consistant à dire à la fois que l'on ne pouvait pas aller plus vite que la lumière, mais que bien qu'ayant été actif en quantique il affirma ne pas comprendre, en rajoutant même que la physique quantique lui faisait peur, sous-entendant JE pense qu'il accepta alors que sa fameuse vitesse puisse être contredite ?

      Alors voilà :

      Même en ayant lu des livres de vos croyances, et je vous conseille à titre "amical" de vous procurer le livre "Fonctionnaire de dieu2 dont j'ai parlé plus haut; certes un pamphlet, mais si vous regarder Wiki dans le bon sens, vous verrez que ce religieux est visiblement qualifié pour parler du catholicisme.

      – il me semble que dans un ouvrage religieux, jésus aurait dit qu'il fallait vivre dans la pauvreté (sorry si mes mots ne sont pas de bon aloi). Pourquoi dès lors tout ce luxe pour les "gradés" cardinaux ou archevêques avec leur habit de cérémonie qui semblent couter assez cher; comment à fait le Vatican pour être le premier mondial dans le domaine de l'immobilier (vérifiable) ?;

      – dans ledit livre, le théologien Drewermann explique très bien pourquoi, selon votre religion, un curé ne peut être qu'un homme et qu'il ne peut pas avoir de "vie sexuelle". Dès lors, quid de la pédophilie qui heurte de plein fouet l'innocence ?;

      – si "votre" dieu "régit" tout sur Terre, pourquoi "rappeler" à lui par milliers d'innocentes personnes en utilisant ce qui serait à mon avis une de ses forces, celle la nature (tsunami par ex.); de plus, cela touche principalement des gens défavorisés ? (merci de ne pas me dire qu'il fait ce qui lui plaît et/ou que ses voies sont impénétrables = trop facile);

      – l'existence en vous-même d'un dieu ne représenterait-il pas qq chose de votre père biologique ? (une de mes "hypothèses" après 8 ans de psychanalyse);

      – n'ayant pas la science infuse, je ne sais plus comment s’appelle ce trop fameux "paradoxe" qui dit que (j'utilise volontairement la religion) : dieu à créé l'homme; or l'homme est très imparfait; donc dieu est très imparfait. A ce propos, aucun croyant n'a su me répondre quoi que ce soit, tant le "paradoxe" me paraît implacable;

      – comment a enfanté Marie en restant vierge ?;

      – qui a créé dieu ??? <<<<<<

      J'espère que vous aurez compris, contrairement à d'autres sots, que je cherche, non pas à penser que qq chose puisse exister de religieux, mais dans le sens où j'aimerais tellement, et sincèrement, comprendre pourquoi certaines personnes ont besoin de croire en quelque chose qui n'existe pas. A moins de me prouver le contraire et de la même manière que ce qui ce fait sur Terre, par une preuve irréfutable, concrète et reproductible. (les mots esprit, expérience personnelle, énigmatique, tout cela me paraît "vaporeux".

      Vous voyez, loin de moi les polémiques et autres diarrhée verbale infantile de certains. Peut-être comme vous, mais autrement, je cherche à "m'élever".

      Peut-être merci de vous lire prochainement. Avec respect, Anton.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :