Avec «multisearch», Google illustre sa supériorité totale sur la recherche!

  • Post last modified:13/04/2022
  • Post comments:8 commentaires
Google expérimente «multisearch».
Google expérimente «multisearch».

J’ai entraperçu il y a quelques jours dans mes courriels la nouvelle fonction «multisearch» de Google. Cette fonctionnalité expérimentale permet par exemple de lancer une recherche sur une photo prise depuis son smartphone avec «Lens» et de la combiner avec du texte! Le potentiel semble énorme.

Dans sa note de blog, Google n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins: «combien de fois avez-vous essayé de trouver le vêtement idéal ou des instructions sur la façon de prendre soin d’une plante que quelqu’un vous a offerte, mais vous n’aviez pas tous les mots pour décrire ce que vous cherchiez», s’interroge-t-il avant de proposer ses services.

Une solution simple à utiliser

«Nous vous présentons une toute nouvelle façon de rechercher: en utilisant simultanément du texte et des images. Avec la recherche multiple dans Lens, vous pouvez aller au-delà du champ de recherche et poser des questions sur ce que vous voyez», écrit le puissant moteur de recherche, inégalé à ce jour! Mais comment cela fonctionne-t-il?

«Pour commencer, il vous suffit d’ouvrir l’application Google sur Android ou iOS, d’appuyer sur l’icône de l’appareil photo Lens et de rechercher l’une de vos captures d’écran ou de prendre une photo du monde qui vous entoure, comme le motif de papier peint élégant de votre café local. Ensuite, balayez vers le haut et appuyez sur le bouton “+ Ajouter à votre recherche” pour ajouter du texte», précise-t-il.

En phase de test…

Malheureusement, le mobinaute européen devra attendre… «Cette fonctionnalité est disponible en version bêta en anglais aux Etats-Unis, avec les meilleurs résultats pour les recherches d’achats», indique Google, visiblement intéressé par l’aspect financier d’une telle potentialité…

«Nous étudions également comment cette fonctionnalité pourrait être améliorée par MUM — notre dernier modèle d’IA dans la recherche — afin d’améliorer les résultats pour toutes les questions que vous pourriez imaginer poser», insiste-t-il. Par ailleurs, il constate que «le format vidéo n’est pas pris en charge». Une piste pour le futur? A suivre!

Xavier Studer

PS
On entend parfois différentes critiques à l’encontre de Google, notamment sur la question de la vie privée. Cela dit, comment se fait-il que ces esprits si critiques, sans aucun modèle économique d’ailleurs, ne parviennent pas à innover et proposer des solutions telles que celles présentées ci-dessus? Il y a vraiment du travail dans notre vieille Europe…

Cet article a 8 commentaires

  1. Etienne

    Sinon il y a quant en Europe. Le sommet de l’innovation!

  2. Original Mike

    Étrange conclusion que de mettre l’innovation et la gestion des données privées en concurrence.

    Ceci dit, cette fonction semble imposer l’installation d’une application pour fonctionner. On peut effectivement se poser à nouveau la question des données privées qui y en seront extraites.

    1. vieuxfous

      Vous préférez de payer 5frs pour chaque recherche dans Google? Qui doit payer les employées de Google pour offrir cette fonctionnalité? Rien est gratuit dans le monde. Personne vous oblige d’installer cette application. Si vous le faites, il y a les « terms of use » à accepter. Tout est transparent j’imagine.

      Je suis toujours surpris des réactions des gens sur une pratique business faite par une organisation privée. Elle fait ce qu’elle veut en respectant les lois. Google n’est pas un service publique.

      1. Original Mike

        @vieuxfous
        Pour ma part je me passe sans aucun problème de google et ses multiples applications ou services. Qu’ils les fassent payer ne changera pour ainsi dire rien à mon quotidien.
        Mais je ne fais pas d’idée, nous sommes déjà monnayés par Alphabet à notre insu, ne serait-ce qu’en visitant des sites affiliés.

        1. vieuxfous

          C’est clair que nous, les citoyens et consommateurs, sont surveillés et enregistrés par tout le monde (gouvernement, ISP providers, entreprises). Il faut vivre chez les Amishes “off the grid” pour vivre caché sans doute..haha

  3. Foxband

    Cela ne représente fondamentalement pas une innovation, il s’agit simplement de l’assemblage de la reconnaissance d’image et de la recherche textuelle.

    Je ne suis pas sûr que vous entendiez véritablement les critiques à l’égard de Google.
    Bien que vous vous en défendiez régulièrement, vous avez une vision très consumériste des choses : vous vous faites l’avocat d’une entreprise comme Google, et de son modèle économique de siphonnage des données, pour son lustre californien et ce qu’elle vous apporte en tant que consommateur.

    Mais l’innovation de Google est aussi exploitée, et d’abord, par le département de la Défense des États-Unis ; par exemple, leurs technologies de reconnaissance d’image y sont utilisées.
    Le projet Maven est intéressant sur ce point ; et même si, officiellement, la protestation de milliers d’employés de Google a réussi à rendre cette entreprise plus vertueuse, il n’en est certainement rien :

    https://www.forbes.com/sites/thomasbrewster/2021/09/08/project-maven-startups-backed-by-google-peter-thiel-eric-schmidt-and-james-murdoch-build-ai-and-facial-recognition-surveillance-for-the-defense-department/

    https://www.forbes.com/sites/davidhambling/2021/10/28/ai-now-part-of-us-air-force-kill-chain/

    Si un jour vous êtes disposé, non pas à changer d’avis, mais à comprendre la position de nombre de critiques de Google, vous pourrez lire le livre When Google Met WikiLeaks de Julian Assange.
    Cette lecture vous donnera peut-être ensuite envie de lire The New Digital Age: Reshaping the Future of People, Nations and Business d’Eric Schmidt et de Jared Cohen.

    1. Nycko

      On y est juste obligés…pas le choix…les usa ont réussi à convaincre l’occident des méfaits de la Chine, et eux copient les avancées chinoises qu’ils nous imposent…photo en arrivant aux usa, prise des empreintes même que j’ai un passeport biométrique italien et Suisse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.