Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Orange introduit le Samsung Galaxy SII « sans contact »

Le Samsung Galaxy S II.

Le Samsung Galaxy S II.

Le paiement sans fil gagne du terrain en Europe. Orange lancera en France au mois d’octobre le Samsung Galaxy SII, selon un communiqué.  Rappelons que la technologie de paiement sans contact de type NFC est déjà présente en Suisse. Avec des cartes de crédit adaptées, il est déjà possible de payer dans plusieurs centaines de commerces. La liste.

En Suisse, des discussions sont en cours pour savoir quel modèle commercial  sera choisi. Un interlocuteur croisé récemment m’expliquait que le débat était de savoir si toute la technologie serait embarquée sur le cellulaire ou sur la carte SIM, c’est-à-dire maîtrisée par l’opérateur: une question de gros sous…

Sur la carte SIM

En France, Orange a tranché et propose des cartes SIM adaptées, comme rappelé dans ce communiqué daté d’il y a un an bientôt. Dans ce cas, Orange France porte la responsabilité de la transaction et la sécurise depuis la carte avant de la facturer à son client ou à un tiers. De son côté, Samsung est prêt à mettre en place les deux possibilités.

Alors science-fiction? Non, il existe sur le marché plusieurs cellulaires qui sont déjà compatibles comme le Google Nexus S, le Nokia C7 et même certaines tablettes tactiles Le prochain iPhone serait aussi compatible? Certains instituts financier font d’ailleurs toujours des essais avec l’iPhone existant et un module externe…

Xavier Studer

 

13 commentaires pour “Orange introduit le Samsung Galaxy SII « sans contact »

  1. Louis
    20/09/2011 à 7:24

    Après l’échec de la carte cash, faut avoir du cran!

    • jean-Luc
      20/09/2011 à 8:05

      La carte cash n’était pas un développement international et n’était pas protégée en cas de perte ou de vol, je peux imaginer que le paiement NFC sera sécurisé qu’un NIP sera quand même nécessaire pour valider un achat,de plus si le système est porté par mastercard ou visa, il est probable que les lecteurs compatible vont rapidement apparaitre

    • 20/09/2011 à 11:29

      La carte CASH a été sabordée par les banques qui avaient peur de perdre le monopole du flux monétaire. Je travaillais à l’UBS à l’époque où elle était en préparation et en test. Je me rappelle avoir vu un appareil, style porte-clés, qui permettait d’échanger de l’argent directement entre deux cartes CASH. Cependant, les banques, apeurées de cette perte des commissions d’opérations, de la masse monétaire qu’elles perdaient si les gens utilisaient trop leur carte, elles ont tout fait pour la couler. Imaginez que sur cette carte, sans aucune raison technique, les banques prélevaient une commission sur chaque opération (et ça avait été un casse-tête pour trouver un moyen d’y arriver) alors que sur la carte EC, elles n’en mettaient pas. Alors non, la carte CASH a été un flop, mais un flop programmé et voulu. Ce qui pourrait sauver le NFC est qu’aujourd’hui, il est porté par des instituts qui veulent sortir du giron des banques (opérateurs téléphoniques, fabricants d’appareils mobiles, entreprises comme Google & Cie) et qui ont la puissance de les affronter directement. Cette fois, c’est possible!

  2. mike
    20/09/2011 à 8:35

    quand on voit le racket des émetteurs de carte de crédit envers les commercants, j’espère que cette solution passera par les opérateurs avec des commissions plus douces

    • Mick_co
      20/09/2011 à 1:08

      Quand on voit le racket d’une société qui fabrique des appareils 2 fois plus cher que les autres (pomme, pomme, pomme), je suis content que d’autre système existe … (le racket est une notion subjective dans ce cas là)

      • sarco
        20/09/2011 à 3:26

        Tiens pour une fois qu’un sujet n’avait rien à voir avec Apple ou Android. Faudra soigner vos complexes à l’occasion

  3. Warrio
    20/09/2011 à 1:37

    Ce qui est con, c’est qu’ils privilégient leur profit au lieu de la technologie. Si c’était l’inverse, on aurait déjà des voitures volantes. Encore une fois société de consommation qui montre ses désavantages.

  4. Julio
    20/09/2011 à 4:57

    En tant que commerçant, je suis évidemment ouvert à tout type de système de payement. Mais il doit être facilement utilisable et pas trop coûteux pour nous autres commerçants. Si l’on doit racheter du matériel pour accepter le payement de 3 geeks qui se courent après, ça ne va pas prendre. Enfin bon, personnellement, je ne vois pas trop l’intérêt de régler un achat avec son portable. Le système de carte actuel est rapide, fiable, et bien implanté. Les commissions sur le débit direct sont négligeables, et sur les cartes de crédit, c’est au commerçant de bien négocier son taux. Non, vraiment, à part le fun de la nouveauté, je ne vois que peu d’intérêt à rajouter un système de payement.

    • 20/09/2011 à 8:36

      Je pense qu’on peut dire, côté consommateur, le fait qu’à terme, on pourrait tout avoir dans son téléphone mobile et que donc, on aurait plus besoin d’autres cartes & cie puisque ce concept de Wallet dépasse de loin le simple truc du paiement. On peut y mettre les cartes fidélités, abonnements, cartes de compte, maladie, de débit, etc. Mais on parle aussi de la vitesse: inutile d’attendre (comme aujourd’hui pour ma part) devant une personne qui cherche pendant 5 minutes sa carte de crédit qui est tombée au fond du sac, et qui en plus, se trompe de code. Côté commerçant, ça ne change presque rien. En gros, je comprends le manque d’intérêt pour le commerçant, mais c’est en revanche un bon service à la clientèle.

      • Xavier Studer
        20/09/2011 à 11:57

        Merci Alexandre pour ces différentes infos intéressantes.

  5. biowow
    21/09/2011 à 3:32

    Comme ça, quand on aura perdu son téléphone, on aura pour sûr tout perdu. Et plus moyen d’appeler la centrale de crédit pour faire bloquer la carte… Heureusement on pourra toujours rentrer en train si on a un abo général CFF précieusement gardé dans son porte-feuille, tant que l’abo lui-même reste sous forme de carte… ou en bagnole, tant que le téléphone ne sert pas de clé lui-même 🙂

    • Julio
      21/09/2011 à 9:40

      C’est un peu le problème de la centralisation des données. Cela va créer des problèmes de sécurité qu’il faudra résoudre. La perte du téléphone sera encore plus catastrophique que maintenant, sans compter qu’une technologie sans fil permettra toujours à un expert de hacker le système à distance (très courte il est vrai) ou simplement de pirater un téléphone connecté en permanence à internet. Bien sûr, la perte d’un portefeuille implique souvent la perte de toutes les cartes en même temps et on se retrouve avec le même souci. Il faudra aussi bien penser à gérer sa batterie, histoire de ne pas se retrouver sans argent. Point de vue rapidité au caisses, je ne suis pas certain que payer avec son téléphone soit beaucoup plus rapide. On aura toujours la personne qui cherchera son appareil partout, et je pense qu’il y a toujours un système de code, sans compter les bug du système (qui existent déjà maintenant). En tant que commerçant, je me plierai évidemment au désire du plus grand nombre, si je constate une demande croissante de ce mode de payement, je m’équiperai en conséquence, mais je n’anticiperai pas le changement, les frais d’achat et de maintenance des lecteurs de cartes étant déjà assez lourds à mon goût.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :