Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

TV numérique: quand Swisscom écrase le câble!

Swisscom a présenté hier des résultats plombés par le réajustement de la valeur de Fastweb en Italie. L’opérateur tire néanmoins son épingle du jeu avec désormais plus de 608’000 clients abonnés à ses différentes offres de TV numériques proposées de 15 à 30 francs environ. Cela représente une hausse de plus de 44%.

Parallèlement, Swisscable a distillé son habituelle propagande titrée: «TV numérique: les réseaux câblés restent leaders du marché». La société faitière précise même que «L’avance sur Swisscom TV reste ainsi importante. Il ne faut pas non plus oublier que la pénétration de 37% de la télévision numérique sur le câble (+10%) offre un important potentiel de croissance supplémentaire.» Ah bon?

A nuancer…

Alors évidemment, les téléréseaux peuvent mettre en avant le nombre de foyers équipés de la TV numérique, soit plus d’un million.

Mais ils ne disent pas que sur ce million, des centaines de milliers de personnes, comme à Lausanne, ont accès à la TV numérique, mais ne le font pas nécessairement… En effet, ces abonnés sont raccordés à une prise qui diffuse tant de l’analogique que du numérique et n’ont pas forcément fait l’effort de passer au nouveau standard…

Du côté de Swisscom, les choses sont beaucoup plus claires puisque 100% des abonnés sont raccordés à la TV numérique! Alors, évidemment, le message des téléréseaux est discutable. D’ailleurs, peut-être que dans cinq ans 50 % de leur clientèle sera passée au numérique qu’ils ont si bien essayé de nous faire payer pendant des années à double en plus de l’analogique… La concurrence supplémentaire de Sunrise TV est décidément une excellente chose!

Xavier Studer

8 commentaires pour “TV numérique: quand Swisscom écrase le câble!

  1. Picoline
    16/02/2012 à 7:30

    ils vont payer cher certains dérapages!

  2. gérard Canova
    16/02/2012 à 7:44

    Très intéressant et le compte rendu de Swisscom est une éloge à la transparence, il faudrait simplement qu’ils baissent leurs prix….ils feraient un tabac.
    merci

  3. Julio
    16/02/2012 à 9:05

    En effet, cette manière archaïque de facturer le téléréseau dans beaucoup de régions devient de plus en plus limite. Payer séparément le numérique et l’analogique, que de moins en moins de personnes utilisent,est vraiment ridicule. Tôt ou tard Cablecom devra s’adapter sous peine de voir leurs clients fuir, mais tant que Swisscom TV n’est pas disponible partout dans une qualité acceptable, les câblo-opérateurs continueront à abuser de leurs clients.

  4. Tricoline
    16/02/2012 à 9:38

    Les personnes qui sont toujours en analogique devront bientôt évoluer, car l’offre de chaînes tv analogiques va fondre ces 2 prochaines années, à Lausanne d’ici a la fin de ce mois 4 chaînes disparaissent, il restera 28 analogiques contre plus de 120 numériques, sans suplément de prix, et pas besoin de décodeur ou carte CI+ , c’est directement disponible sur les Tv récentes

    À Lausanne l’abonnement au téléréseau n’est pas compris dans le loyer, cette pratique est une aberration genevoise !

    • Xavier Studer
      16/02/2012 à 6:31

      La ville de Lausanne est exemplaire! Très loin des pratiques douteuses d’autres sociétés…

  5. 17/02/2012 à 1:33

    L’analogique bientôt plus obligatoire

    Consultation sur la révision partielle de l’ordonnance sur la radio et la télévision (ORTV)
    16.02.2012

    Préciser aux téléréseaux un nombre de chaines égale ou supérieur en qualité d’image supérieur en clair à la norme DVB-C ou DVB-T (sans nécessité un décrypteur ou alors décrypteur offert CI ou CI+) mais en aucun cas les 2 normes DVB sur le meme téléréseau, c’est complètement insensé la double diffusion numerique.

  6. merinos
    17/02/2012 à 11:03

    juste un peu de réchauffé… 🙂

    de 2004 à 2008, en ville de Berne (pour prendre un exemple vécu sur le terrain), upc cablecom a effacé un tiers des télévisions en PAL, passant d’environ 60 TV à environ 40 TV…

    il en résulte:
    a) qu’une partie des personnes appartenant aux grandes minorités linguistiques. (francophone, italophone, lusophone, etc…) sont passées de « force » au numérique.
    b) une minorité s’est tournée sur le satellite.
    c) et qu’une autre partie est passée à Swisscom TV, juste par « dogme » ou que l’offre des TV non germanophones est plus importante.

    upc cablecom, où comment se tirer une jolie balle dans le pied… :p

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :