Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Opérateurs télécoms suisses: la fronde!

Sunrise, Orange et UPC Cablecom: les trois nouveaux mousquetaires?

Sunrise, Orange et UPC Cablecom: les trois nouveaux mousquetaires?

Dans un communiqué diffusé jeudi, les opérateurs UPC Cablecom, Orange et Sunrise ont annoncé quitter l’Association suisse des télécommunications asut à la fin de l’année. Les «trois mousquetaires» évoquent la grande divergence d’intérêts entre les privés et les opérateurs détenus en majorité par les pouvoirs public (Swisscom)…

Les trois plus grands opérateurs privés ont décidé de défendre leurs intérêts communs en dehors de l’association. Pour ma part, je me suis toujours demandé ce que cette entité, comme nombre de faîtières, faisait réellement… Et quelle était sa réelle utilité…


«Depuis la fusion des deux associations SICTA et asut en 2006, les trois plus grands opérateurs de télécommunications privés du pays sont représentés au sein de l’association suisse des télécommunications asut», est-il rappelé dans ce texte.

«Sous la présidence de M. Fulvio Caccia, qui quittera son siège en mai, des avancées notables ont été réalisées ces dernières années dans plusieurs dossiers importants qui concernent tout le secteur», toujours selon le communiqué.

Un combat plus musclé?

«Les trois opérateurs adressent tous leurs remerciements au président en exercice pour le travail qu’il a accompli ces dernières années au service du secteur. Il quittera ses fonctions lors de la prochaine assemblée générale».

Comme le rôle de l’asut était de surveiller le monde des télécommunications, la réglementation portant sur les antennes, le contrôle parental et la standardisation, on peut se douter qu’il doit exister d’évidentes divergences entre les «trois mousquetaires» et Swisscom… Le combat pourrait devenir plus musclé en Suisse!

XS

6 commentaires pour “Opérateurs télécoms suisses: la fronde!

  1. BlueDream
    06/04/2012 à 10:22

    On dirait qu’ils veulent la peau de Swisscom…

    • Oreille
      06/04/2012 à 11:15

      Malheureusement ils ne sont pas près d’y parvenir.

  2. Carlo
    06/04/2012 à 5:16

    C’est vraiment là-dessus qu’il y a des divergences?

    la réglementation portant sur les antennes, le contrôle parental et la standardisation.

    Pour les deux premiers je ne suis pas content en tant que parent. On sait qu’Orange, ayant la plus mauvaise couverture, voudrait augmenter la puissance de leurs antennes dans la bande du 1800. S’ils plantent leurs antennes sur les écoles ou proches des écoles, cela peut me poser problème.

    Quand au contrôle parental, est-ce une bonne nouvelle quand on voit qu’un ado peut d’un simple ok sur réception d’un sms augmenter l’abonnement?

    Je crois plutôt que seul Sunrise en tire un avantage.

    la probabilité c’est, qu’à nouveau, que toutes les zones périphériques en payent le prix. Si cette révision passe, qui voudra investire dans une zone village? Il n’y aura tout simplement pas de fibre FTTH. On a vu les déclarations de swisscom concernant le canton de Fribourg suite à la décision de la comco. Les seuls gagnants seront à nouveau les grandes villes déjà surpeuplées. Finalement l’ex patron de Tele2 qui disaient que, à part Zurich et deux trois « petites villes », les autres avec leurs chalets n’avaient pas besoins d’une bande passante…

  3. Xavier Studer
    06/04/2012 à 6:55

    Ca c’est ce qui est écrit dans le communiqué… Le vrai problème est le conflit d’intérêt qu’il existe entre Swisscom, la Confédération, les administrations… Ils ont raison de claquer la porte. Mais même en durcissant le combat, ce sera difficile de changer les choses. Mais la révision de la loi sur les télécoms risque d’arriver trop tard…

  4. Jean-Paul
    07/04/2012 à 8:29

    La question est surtout de savoir si le client vas y gagner ?
    Si on vas enfin finir un jour par voir des prix honnêtes de la part des opérateurs.
    Car en attendant, on continue à payer 2 ou 3 fois plus cher que nos voisins européens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :